vinalmont

Un monument de Wanzoul, Pierre Dony, nous a quittés ce 1er février.

 Il avait 86 ans.

 

décès pierre dony

Pierre et Hélène 

Combien de fois ne l'avons nous pas rencontré devant sa maison rue de Wanzoul, été comme hiver : il bravait tous les temps pour dire un petit mot avec les passants, les voisins et voisines et leurs enfants au risque d'arrêter toute circulation. Mais cela le valait bien. Annoncer la naissance du petit de chez Marie, c'est la moindre des choses et cela vaut tous les casse vitesse. Il connaissait les prénoms de chacun, les anciens du village comme les tout nouveaux arrivés. Comment ? Miracle.

Il faisait découvrir aux nouveaux Wanzoulois les trésors de leur quartier, finissant toujours la conversation par une gentille taquinerie. Il conduisait Hélène partout, chez le médecin, dans les boutiques ou au marché. Il n'achetait jamais rien lui-même mais il partageait beaucoup ...de nouvelles. A Huy, à Wanze, il retrouvait des « anciens »   comme il disait. Il reparlait du passé, de son métier de menuisier, de la vie pendant la guerre, toujours positivement, racontant en long et en en large des événements datant de plus de 50 ans comme si on y était.

 

décès pierre dony

Le petit Pierre

Il était donc né à Wanzoul le 8 décembre 1930.

Tout petit, à 9 ans et demi, il connaît la guerre . Il évacue vers la France et Béziers et ne revient à Wanzoul que 4 mois plus tard en septembre 40. La guerre, il la vit au milieu des soldats allemands.

 

décès pierre dony

Autour des libérateurs :Sylvain Mazy, Berthe Dejardin, Fernande Chariot, Suzanne Mayeur, Maria et Jeanne Courtois et le petit Pierre

Son tout grand souvenir, c'est l'arrivée des libérateurs. Il mime avec de grands gestes leur arrivée. Le 5 septembre 1944, depuis la fenêtre de la menuiserie, malgré les mise en garde de ses parents , il épie les Allemands en débandade qui tirent sur la jeunesse wanzouloise dans le chemin Saint Léonard tout près de chez lui. « J'ai eu la frousse de ma vie, j'ai vite décampé » raconte-t-il tout sourire derrière ses grosses lunettes . Et le lendemain , c'est encore notre Pierre qui voit le premier les maquisards français, venus en avant garde des Américains au carrefour de Wanzoul.

70 ans plus tard , c'est donc tout naturellement lui que l'on choisit pour raconter la libération à Vinalmont à Bas-Oha. 

Une vidéo de son témoignage ICI .

Une autre vidéo , plus détendue, filmée par RTC lors de la sortie du livre relatif aux années 39-69 à Vinalmont , une brochure qui lui doit beaucoup ICI

 

La période de la guerre, c'est aussi l'époque de ses démêlés presque aussi dangereux avec le curé Regnier au catéchisme.

- Au fond de l'église, vous deux, fils de mécréants, cela refroidira vos ardeurs leur lance le curé alors que Pierre lançait des boulettes de papier sur les filles avec Jean Baleine. Pierre rit en nous disant : « Mais nous avons été plus loin, l'air de rien, que le fonds de l'église ; nous avons pris la porte ... »

Devenu jeune homme, avec ses amis Freddy Gilsoul, Joseph Lamborelle, Pierrot Dethier, Jean Lecocq, Sebastien Sohet, ils enfument le café Baleine (aujourd'hui la boulangerie) en fermant la clé de la buse de conduite du poêle, et ce au grand dam des colombophiles dont les volatiles s'étouffent littéralement. C'est l'époque des interminables parties de cartes chez Baleine mais aussi chez «  l'Tchim » , chez Ernest Langenaeken, qui tient l'autre café de la grand route (café devenu le garage Borg puis le garage Dombret ). Pierre joue au billard avec Tchim s'entendant avec ses copains pour que ce soit Ernest qui paie la tourne à Louisa , ...son épouse.

La période de son service militaire début des années 50, Pierre Dony en garde un très bon souvenir bien que ce soit la période de la guerre de Corée et que Pierre pouvait être appelé à tout moment pour participer à cette guerre. Il était caserné à Florennes : il en a gardé une passion immodérée pour les avions militaires d'antan ; et il continué à se réunir annuellement avec ses amis militaires d'alors.

décès pierre dony

Pierre pendant son service militaire 

 

Il travaille déjà à ce moment à Wanzoul avec son Papa Henry, le menuisier. Il a comme client privilégié Carmeuse et la famille Colinet. Et c'est ainsi qu'il se retrouve en mission à l'école Sainte Begge à Andenne chargé de monter des tréteaux desquels il tombera innocemment dans les bras d'une institutrice gardienne qui ...passait par là . C'était Hélène , la fille du médecin Leroy d'Andenne.

Un mariage s'ensuit en 1961 ainsi qu'une longue histoire d'amour et de complicité . Et 3 enfants : 1 fille, Martine et 2 garçons Dominique et Olivier qui seront eux aussi menuisiers.

Même pensionné, Pierre conservera son atelier de menuiserie, toujours prêt à rendre service aux particuliers ou aux associations du village, les 3X20 ou Qualité-Village ou les Spiteux, organisations dont Hélène fait partie.

Pierre avait toujours quelque chose à raconter et ses petits mots gentils flottent au-dessus de la rue de Wanzoul...

 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lieu de repos : le funérarium Noël à Villers -le-Bouillet

Visites : la famille recevra les visites de 17 à 19 heures.

Cérémonie de funérailles

Wanzoul - église Sainte-Barbe de Wanzoul, rue de Wanzoul , le samedi 4 février à 9h30. Inhumation au cimetière de Vinalmont à 11 heures . 

décès pierre dony



 

Commentaires