vinalmont

  • Caroline et François Bauwens, les Vinalmontois , ont participé à la course la plus extrême de Belgique

     Et ils terminent sur la podium

    françois buwens,caroline bauwens,24h extrême fort barchon

    Les 24 heures Xtreme du fort de Barchon est la course d’obstacles en équipe la plus extrême de Belgique. Ce dernier WE , la nuit y comprise  , les Vinalmontois des Vallées François Bauwens et sa fille Caroline y ont participé avec 4 amis de leur club de "cross fit" de Huy .

     

    24 heures , c'est long

    24 heures extrême: 50 équipes avaient été sélectionnées pour l'épreuve (équipes soit de 2, 4 ou 6 personnes) L'équipe de François et Caroline était « bien balancée » avec des personnes expérimentées en escalade, en cross fit, en jogging , en trail , en VTT ; dont un puits de science , un stratège , un psychologue , une force de la nature... On retrouvait donc une équipe hyper motivée et super entraînée avec en plus de François et Caroline, Chris Damsin , Romain Mantulet , Jean-Philippe Mottin , Buxom Bertrand .

     

    Et si en plus , on met des obstacles ...

    Durant ces 24 heures, les équipes devaient couvrir un maximum de tours du fort (des tours de 5 kms environ) , et cela toujours en courant en binôme. Notre équipe favorite en a parcouru 32 au final. 

    Une boucle de 5 kms comportait 20 obstacles .

    Le fort de Barchon apporte déjà à lui tout seul 4 épreuves fabuleuses

    • le souterrain du fort long de 400m ; les concurrents devaient être équipés d'un casque qui a bien servi aux "plus grands" de l'équipe crossfit ....

    • l’échelle verticale de 12m: facile pour François , l'homme des bois .

    • les couloirs obscurs et inondés : une frontale était obligatoire

    • le filet suspendu à 5m de hauteur.

      Ouf

       

      françois buwens,caroline bauwens,24h extrême fort barchon

       Prêts à partir 

    La tête et les jambes

    En plus de tous ces obstacles naturels, l'organisation avait préparé une série d’épreuves diversifiées; parfois puissance et force (le déplacement de véritables troncs d'arbres) étaient nécessaires ; mais il fallait aussi faire preuve de réflexion (un rebus proposé à ..3 heures du matin...dont François s'est savamment tiré avec habileté...ce qui a permis à son équipe d 'épargner pas mal de temps ) . Il y avait aussi au programme de la précision (tir « d'arbalète » à partir d'une chambre à air de pneu) , de l'équilibre, de l'agilité (monter à la corde , monter à l'échelle) , du sang- froid et de la logique.

     

    L'esprit tactique :

    L'esprit tactique, notre équipe « cross fit » en a fait preuve tout au long des 24 heures . Alors que certaines équipes s'octroyaient de larges pauses avant de repartir à toute vitesse , Caro et ses coéquipiers se sont relayés régulièrement . Ils ont été attentifs à partir rapidement pour ne pas être pris dans un « embouteillage»  au niveau des premières épreuves , et à positionner  leurs éléments les plus rapides en piste au moment où le podium était menacé.

     

    françois buwens,caroline bauwens,24h extrême fort barchon

    Il faut bien manger ...

    L'équipe avait aussi magnifiquement préparé infrastructure et nourriture . Ce cuistot expérimenté de François avait tout prévu pour sustenter un régiment (on était au fort quand même), et c'est pas parce qu'on doit courir qu'on ne doit pas bien manger  . La tente de l'équipe du cross fit était aussi bien cossue .

    Les habits de rechange ,par contre , il en aurait fallu un peu plus ; les passages dans l'eau et les petites promenades dans la boue obligeaient nos joyeux comparses à faire une lessive perpétuelle et des opérations de séchage pratiquement impossibles pendant la nuit. Ils se sont promis de prendre , l'année prochaine, une machine à laver et une petite éolienne.

     

    L'esprit d'équipe

    C'est l'esprit d'équipe qui a le plus marqué nos athlètes préférés. Car camaraderie, entraide , encouragements ne sont pas que des mots au milieu de la nuit ou quand on se blesse sérieusement

    « L'on passe par tout les sentiments : la motivation, le plaisir, l'envie, le courage, la détermination mais aussi le froid, la fatigue, la douleur, le découragement, le doute,! Quel truc de fou! » dit Chris .

    Caroline remercie son copain Romain avec qui elle courrait en binôme , comme ses autres partenaires : « Tu as été mon soutien,tant moral que physique, pour m'aider à passer certains obstacles, pendant cette épreuve la plus dure que j'aie jamais endurée à ce jour... »

    Il faut dire que Caroline a fait fort en parcourant pas moins de 50 kms et en franchissant 210 obstacles sur ces 24h. François , lui , n'a pratiquement pas dormi .

    Chris , Romain , Jean -Philippe , Buxom n'ont pas été en reste et le succès a clôturé leurs efforts

     

    Un résultat formidable autant qu'inespéré

    Au départ , le cross fit team «  y allait juste pour terminer », puis ils se sont vus classés dans le top 10, très vite dans le top 5, et au petit matin , l'air de rien, profitant de la nuit , sur le podium! Mais il a fallu « tenir » jusqu'au milieu de l'après -midi parfois dans la souffrance avec une équipe adverse qui revenait , qui revenait de plus en en plus près . Quelle finale .

    Bravo à toute l'équipe et ...à l'année prochaine .

    Merci à Caroline pour les magnifiques montages photos 

    Une petite galerie des photos de Caroline et de l'organisation ICI

     

    françois buwens,caroline bauwens,24h extrême fort barchon

    Podium pour notre fameuse équipe 

  • Les petits Vinalmontois en classe verte

    Ils sont partis ce matin et ils sont bien arrivés à Spa

    classes vertes école  vinalmont

    Merci à Corine Bastide pour les photos 

     

    Les enfants de 1ière à la 5ième année de l'école de Vinalmont sont partis ce matin pour rejoindre le domaine de Mambaye à Spa . Ils y resteront 4 jours . Ils reviennent (déjà) vendredi (le 31 mars) . 

    Des nouvelles des enfants seront données régulièrement par l'intermédiaire du blog de l'école: http://ecolevinalmont.blogspot.be

    Aujourd'hui (mardi) , les enfants sont allés visiter la ferme "Le Fagotin" .

     

    classes vertes école  vinalmont

    Les vedettes ...

     

    Demain mercredi, ils joueront "les accrobates" ou "les accrobranches" à Forestia où ils visiteront aussi le parc animalier . 

    Jeudi , sont prévues la visite du musée de la forêt et une balade dans les Fagnes . 

    Vendredi , avant le retour , une visite au Musée de la Lessive s'imposera . En apothéose , Spa sera exploré via un train touristique . 

    Bon séjour à tous . 

    classes vertes école  vinalmont

    Last call...

    classes vertes école  vinalmont

    Même pas peur ...

  • Alex Huart, le Wanzoulois, en Laponie

     Un stage qui souffle le chaud et le froid

    huart1.jpg

    Alex et la Laponie : renversant 

     

    Alexandre Huart habite habituellement dans la paisible rue de Wanzoul à Wanzoul

    Mais quand il a fallu  choisir une destination de stage ERASMUS dans le cadre de ses études en marketing , la Finlande -bien loin de Wanzoul- a été un des pays retenus dans la  short list d'Alex: un choix plus qu'idéal pour cet amoureux de la nature , de la pêche à la mouche , de longues marches ou du travail au jardin.

    Et tant qu'à faire, pourquoi pas la LAPONIE réputée pour ses aurores boréales et ses rennes ? ...Le rêve est alors devenu réalité en février de cette année 2017 avec un départ pour ROVANIEMI, principale ville de Laponie.

     

    IL FAIT FROID , TRES FROID

    17392902_10212801833343403_1145893955_n.jpg

    Courses de  rennes 

    Mais c'était sans compter sur le froid de Laponie .

    Le froid , a priori , Alex n'en avait pas peur. Et pourtant il a été plus qu'impressionné par les températures. La température en février est horrible : -23 la journée et jusqu'à -30 la nuit. « Actuellement, en mars, nous dit-il, il fait de 2 à -10. Les températures varient beaucoup : le dégel pointe le bout de son nez mais la neige reste omniprésente. Les rafales de vent et les tempêtes de neige font partie du quotidien des habitants. Les voitures roulent tout le temps avec des pneus à clous ; et les vélos aussi.
    Pour aller à l'école chaque matin, je prends mon vélo : un trajet plus que dur de 5 kms dans ces conditions hivernales. »

     

    LES BELGES ...CES INCREDULES

    Alex continue : « Ma copine et mes parents pensaient au début que j’exagérais quand je leur disais qu'il faisait très , très froid. Ils disaient que je me plaignais un peu vite... Venez donc voir, leur ai je dit ...

    Malheureusement (pour moi), lorsque mes parents sont venus en Laponie , quand ma copine (pourtant Bastognarde) m'a rendu visite à Rovaniemi, le temps était superbe avec des températures assez « douces » (-6 quand même) !. . Cependant le dernier jour, j'ai eu « beaucoup de chance » et le froid est revenu, il a fait -18 avec un ressenti de -23 et là, ma copine incrédule a compris que je ne mentais pas... Ouf ! »

    17391921_10212801842583634_1997186585_n.jpg

    Aurores boréales 

    LE SAUNA

    En Finlande, le sauna est très commun : chacun a son sauna à la maison .Même au sein de la résidence universitaire, chaque bâtiment a un sauna. Le but du sauna en Finlande, c'est littéralement « d'aller cuire » avant de se rouler dans la neige. L'objectif est de faire subir au corps une différence de 100degres : +80 dans le sauna et -20 dehors. Les bienfaits pour la santé seraient prouvés .

     

    LA LUMINOSITE DEROUTANTE DE LA LAPONIE

    « La luminosité est vraiment déroutante s'étonne Alex. Quand je suis arrivé en février, les journées étaient très courtes : le soleil se levait à 9h20 et se couchait à 15h30. En mars, maintenant, il se lève plus tôt qu'en Belgique, à 6h17 et se couche vers 18h30 . Dans quelques semaines la luminosité sera à son maximum : 24/24 de clarté. »

     

    L'ECOLE

    Alexandre est donc parti en Laponie début février et son retour est prévu dans le courant du mois de mai.

    Le stage Erasmus sera donc d' une durée de 4 mois pour Alex à l’Université des Sciences appliquées et de Business international de Laponie (« Lapland University of Applied Sciences and International Business »)

    Cette université se situe à Rovaniemi, dans le Nord de la Finlande à la limite du Cercle Arctique, à 10 km de « Santa Claus Village » où se trouve la maison officielle du Père Noël.

    « J''étudie le commerce et spécialement le marketing international, nous dit Alex. Le système scolaire est très différent de chez nous, axé uniquement sur des travaux de groupe et sans aucun examen. L'école pousse l'élève a être créatif et à s'épanouir dans l'apprentissage » .

    Tous les cours sont en anglais . La recherche - développement et l'innovation sont au coeur de ce master . Dès février , Alex a participé par exemple à la semaine du design à Rovaniemi

    16864893_775306912626990_5889465834455138806_n.jpg

     L'équipe de la semaine de "l'Artic Design" à Rovaniemi 

    Une véritable remise en cause pour notre belge de 21 ans au parcours jusqu'ici « classique » : école primaire à Saint Louis Huy, école secondaire à Saint Quirin (options éco-compta, langues), un court séjour à l'Université de Namur en économie et actuellement des études à l'Hénallux (Haute Ecole Namur-Liège-Luxembourg) en 2 ième Marketing (Alex a réussi avec une grande distinction les premières épreuves ).

     

    L'OBJECTIF D'ALEX

    Etudiant en marketing , Alex a déjà une idée quant à « l'après école » : il aimerait créer des vêtements à base de produits recyclés comme des bouteilles en plastique, du liège, des filets de pêche, des pneus... Le produit serait porté par une marque « à la mode » tenant compte des tendances actuelles au niveau design , avec une segmentation « produits de luxe » d'un côté , ligne plus accessible à tous d'autre part .

     

    DISTRACTIONS

    Quand il n'est pas à l 'école , Alex profite de la neige de Laponie : la neige, il y en a partout, sur environ 1 m de haut ; elle se tasse très vite et devient de la glace.

    « C'est sensationnel, raconte Alex, On peut marcher... sur les lacs gelés, faire de la pêche sur glace, de la motoneige et dans certaines zones rouler en voiture sur la glace. Il y a 70 cms de glace sur les lacs et il y a ... 187 888 lacs en Finlande » .

    Le hockey sur glace , sport national, tente Alex, lui qui a été un joueur de haut niveau (gardien) dans les équipes de hockey sur gazon à Huy, Liege et Namur (Alex a dû arrêter le hockey en raison d'une blessure au dos : il est maintenant arbitre de hockey et va passer un test cette année pour devenir arbitre au niveau national).

     

    ETRE LAPON , UNE PHILOSOPHIE

    Alex , réputé comme étant un garçon très sociable , admet cependant que l'adaptation à la Laponie a été assez difficile tant les tempéraments sont différents entre habitants de Finlande et de Belgique . « Je pense qu'on ne peut jamais devenir 100% lapon lorsqu'on vient de Belgique dit-il. Les gens sont excessivement introvertis et ne parlent pas ou très peu. Lorsque l'on croise quelqu'un en rue, il est impoli de lui dire bonjour. Même a un ami proche, on ne fait que lui serrer la main pour lui dire bonjour » .

     

    NOURRITURE

    La nourriture est aussi vraiment différente de celle à laquelle nous sommes habitués : le renne est omniprésent dans les assiettes ainsi qu'un pain noire appelé ruisleipä. Les lapons mangent aussi beaucoup de grosse saucisse « de Frankfurt » (un peu notre cervelas belge) au nom incroyable  :GRILLIMAKKARA.
    En Laponie , que boit-on ? Eh bien du lait caillé en bouteille ou intégré dans des pâtisseries. Et... de la vodka bien sûr

     

    LE COUT DE LA VIE


    Alex a été aussi surpris par le niveau de vie élevé en Finlande : « La vie est très chère pour un étudiant malgré une bourse Erasmus. Quelques exemples : 3€ la bouteille de coca d' 1,5l , 14€ pour un pack de 8 bières, 5€ la bière dans un bar.

    Par contre , en Finlande, le repas de midi est gratuit dans les écoles et, à l’université, on ne paye que 2,4€ pour un repas « à volonté ». Je prends mon repas principal à l'école -c'est moins cher que de cuisiner chez soi- et le soir je mange du pain et de la soupe !

    alexandre huart laponie,wanzoul alex huart

    Huartski et sa meilleure amie en Laponie 

    LES « COMMUNICATIONS »


    Alex , spécialiste en marketing international et ouvert à toutes les cultures , a beaucoup d'amis à travers le monde : des amis en Corée, aux USA, en Allemagne, en Chine, au Japon, en Autriche, en Angleterre, au Canada, en Irak...Comment communiquer avec eux ? « En Finlande , c'est facile répond Alex: le wifi est vraiment PARTOUT, il n'y a pas besoin d'abonnement « télécom » ici. Avec mes amis belges, je parle sur facebook, avec ma copine j'utilise whatsapp aussi. »

    ALEX : BIENTÔT LE RETOUR AUX SOURCES

    Je reviens en Belgique vers la mi-mai poursuit Alex ; ce ne sera pas de gaîté de cœur mais, en même temps je me réjouis déjà de retourner travailler au jardin à Wanzoul , de profiter de notre « temps belge » qui finalement n'est pas si mauvais que cela, et de partir à la mer à ...la côte belge au mois d'août avec ma copine ( nous aurons un job d'étudiant ). Et donc , ici , en Laponie , durant mes temps libres ,pour préparer ce projet , j'étudie le ...néerlandais .

    Sacré Alex , toujours un temps d'avance.

    Une galerie photos de Laponie ICI . Merci à Alex , à son ami et à Thierry Huart pour ces clichés féériques 

     

    17352619_10212801245848716_160469436_n.jpg

     Au revoir ...A bientôt Alex 

  • Wanzoul: un chat, trouvé rue de Fumal , cherche son maître

    Laurence Janssen , la vétérinaire de Vinalmont, lance un appel 
     

    17505251_10212305531581629_7941058575987567364_o.jpg

     
    Ce charmant chat gris-bleu, mâle non castré d'environ 10/12 mois, s'est invité rue de Fumal chez M Duvivier. Comme il n'est pas identifié, il a droit à un peu de notoriété sur les réseaux sociaux afin de retrouver son propriétaire.
     
    Vous pouvez contacter Laurence Janssen, vétérinaire  Rue de Wanzoul, 6, 4520 Vinalmont
    Téléphone: 0473/779.700
  • Be Wapp à l'école de Vinalmont ce vendredi 24 mars

    Déjà la 3ième participation des petits Vinalmontois au  grand nettoyage de printemps 

    20170325-bewapp-100.jpg

    Be Wapp: "Be Happy, Wallonie plus propre ": ce sera tout le WE . L'’école de Vinalmont  a donné le coup d’envoi de cette activité dès ce vendredi 24 mars 2017 avec le nettoyage des rues adjacentes à l’école.

    Les élèves de Madame Stru et de Madame Gochel , les classes de 3ème et 4ème primaire,  ont arpenté les rues de Vinalmont mais aussi  la campagne et les chemins de Wanzoul (voir les photos rue de Wanzoul et au Pont de Soleil ).  Leurs découvertes ont été autant surprenantes que navrantes. Le positif : la sensibilisation des enfants a été grande.

    Une galerie photos des élèves de Mme Julie en plein travail à Wanzoul et dans la campagne ICI 

     

    Rappelons les initiatives des Vinalmontois  William Lambion et Patrick Coning qui organisent ce samedi des nettoyages de printemps à Bas-Oha ( dans le cadre des activités de la Cldr ) et à Wanze-Statte . 

     

    20170325-bewapp-108.jpg

  • L'obsession tranquille de François Goffin , le photographe du Roua

     François expose à Bruxelles à partir de ce 29 mars 2017 

     

    francois_goffin_site_1.jpg

    Muss es sein ? Es muss sein ! Cela doit -il être? Cela est !

    Cela est ...le titre de l'exposition de François Goffin à la galerie Contre-type ,  avec Louise Narbo  (coupe sombre) et aussi avec l.n et f.g (dialogue);  et ce du 29/03 au 28/05 .  Le vernissage aura lieu le 28/03 de 18 à 21h .

    François vous y invite . Le titre de l'expo ,il l'a emprunté au père Ferré, lui même l'ayant trouvé au bas d'une partition de Beethoven . 

    "Il nous faut choisir, dit François  entre le réel et la fiction , le pesant du corps et la légèreté de l'âme . C'est aussi en substance ce que nous raconte Kundera dans "l'insoutenable légèreté de l'être". Il nous appartient de définir une existence dans un réel choisi ".

    "Muss es sein? Es musss sein! ": le travail de François sera visible à Bruxelles mais sera aussi mis en valeur via un livre de 64 illustrations et  96 pages (entretien avec Sylvie Canonne) . Le format : 27,3X18,4 cm ; couverture suisse cartonnée avec impression sérigraphiée sur tissu rouge. Edition Peperoni Books, Berlin , 2017. 

    François , nous avons déjà parlé de son "travail" sur Vinalmont.be où vous pourrez aussi retrouver sa biographie et un pannel de ses clichés 

    17201018_10155223054039446_5364358916787342255_n.jpg

    Un bon ami de François , qui le connait bien , raconte : 

    "L'air de rien, François Goffin fait ses images ; ou pour être plus précis, on peut dire qu'il les recueille sur le chemin d'une vie qui est la sienne. Mais ces choses vues, ces endroits, ces visages, regardent aussi les autres — sinon, nous n’en serions pas là. Il parle assez peu de ces aventures épiques et dérisoires ; quand on lui demande ce qu’il devient, tout va, semble-t-il — plutôt pas mal ; il faut agir, photographier, à la fois vite et lentement, c’est un peu le sentiment que l’on a de son travail quand on lui parle, toujours en en coup de vent, entre deux portes ; car il est toujours pressé ; impatient de faire ses photographies lentes et calmes. C’est bizarre, paradoxal, mais charmant.

     

    Il lui faut faire absolument apparaître quelque chose dans la ritournelle du quotidien. Coûte que coûte. Des nuages, des herbes, des corps, des visages familiers, ou étrangers. Dans ce geste photographique qui confine à l’obsession tranquille, il faut continuer. . Il y a quelques années, François a publié un livre qui s’appelait « Les choses simples ». Pour lui, ce sont les événements les plus normaux en apparence qui sont les plus étranges. Les plus sidérants, même. Dans ce travail, pas d’invention, de reconstitution, mais une attention nerveuse et joyeuse à ce qui est. . Une image peut-être en effet regardée comme un seul vers de poésie, ou une petite phrase glanée au hasard d’un livre. Un seul regard pour de multiples résonnances spirituelles.

     

    17458167_10155263056004446_1808029737294586482_n.jpg

     

    Quand je pense à François et à ses images, me revient à l’esprit le souvenir de l’écrivain Robert Pinget, et de son personnage mythique, Monsieur Songe — qui « pense à ses exercices quotidiens et leur trouve une apaisante justification. » François se livre lui aussi, humblement, à ces exercices quotidiens. Tracer les contours incertains de la vie, égrener des images pour questionner le temps qui passe. En feuilletant les pages de ce livre, c’est le mot « ouverture » qui semble coordonner ces photographies dont la diversité procure beaucoup de joie. Des motifs reviennent (comme la nature, foisonnante et étouffante), ils rythment avec justesse cet ensemble d’images ; mais François sait aussi habilement ménager des surprises, que je nommerai des couacs visuels, pour introduire un peu de bizarrerie et de dissonance quand tout semble trop beau et trop calme.

     C’est par exemple l’irruption de couleurs criardes dans certaines images, ou de sujets plus prosaïques (un joggeur essoufflé, une image publicitaire fatiguée) qui montrent que l’œil de François, s’il scrute amoureusement un espace intime, ne perd jamais non plus de vue l’opacité du monde : son usure, et son inanité.". Beau témoignage . 

     

     En pratique 

    OU ?

    Galerie Contretype,  4A Cité Fontaine , 1060 Bruxelles ; tél 02 538 42 20  ; www.contretype.org

    QUAND ? 

    L'exposition de François Goffin et Louise Narbo est visible du  29/03/au 28/05/2017 . Le vernissage aura lieu le 28/03 de 18 à 21 h . L'exposition est partagée avec l.n et f.g  qui présente "Dialogue". 

    La galerie est accessible au public du mercredi au vendredi , de 12 à 18h , samedi et dimanche de 13à 18h , sauf jours fériés. L'entrée est libre . 

    François Goffin 

    François sur Vinalmont.be 

    L'expo de François de 2016 sur la beauté

    L'expo de François de 2016 avec Serge Giotti

     

    17098370_10155211192949446_8961664897021022783_n.jpg

  • Patrick Conings , le Wanzoulois, et William Lambion le Vinalmontois , vous invitent à une opération "nettoyage du printemps " Be Wapp à Statte et Wanze

    Ce sera samedi prochain 

    patrick conings,be wapp 2017,nettoyage printemps

     Patrick (Photo Louis Maréchal )

     
     
    Première opération
     
    Patrick Conings, le Wanzoulois qui habite au coin des rues  des Carrières et de Wanzoul,organise avec son copain Christophe Lespagnard de Huy, une opération Be Wapp (Be happy , Wallonie plus propre )  ce samedi 25 mars à partir de 9h à Statte , près du petit pont du chemin de fer.  Endroits visés :Statte, alentours du magasin Action et la rue du Val Notre Dame vers Moha. 
     
    Grand spécialiste des trails et des marathons, fan de foot, de tennis, des Cévennes, de rando, Patrick  a notammant participé au dernier trail urbain de Huy et prépare un marathon.
    Christophe  Lespagnard est aussi bien connu dans les pelotons de joggeurs et vient  de terminer ce dimanche les 30 kms de la Primavera -dans le vent - à Andenne 
     
    Pour plus d'infos concernant l'opération Be Wapp qu'ils organisent , vous pouvez les contacter via "facebook"

     

    Deuxième opération à partir du château à l'horloge

    William Lambion , le Vinalmontois des Doyards , membre de la Cldr de Wanze, a lancé une proposition pour ce samedi 25 matin dès 10H00 et jusque 13h00 départ château à l'horlogepour un nettoyage du  parcours santé (version plate le long de la Meuse et partie sportive dans les bois).

     Contacter directement William Lambion au 0497/26.46.62

     

    La 3e édition du grand nettoyage de printemps en Wallonie se déroule du 24 au 26 mars 2017.  Infos sur www.walloniepluspropre.be ou via le numéro: 081/32.26.40

    Familles, mouvements de jeunesse, clubs sportifs, associations, écoles, groupes d’amis, comités de quartiers, entreprises… Tout le monde peut participer et nettoyer sa rue, son quartier, son village, un parc, un sentier, un chemin en forêt ou tout autre endroit de son cadre de vie.

    A Vinalmont , connaissez vous une équipe qui organise une opération Be Wapp? 
     
    Comme l'an dernier, la commune de Wanze participe et apporte son soutien aux équipes citoyennes pour la coordination des parcours et le ramassage des déchets rassemblés par les participants (voir ICI l'opération Wapp de l'école de Vinalmont l'année passée ) .

    patrick conings,be wapp 2017,nettoyage printemps

  • Le Vinalmontois Hervé Tellier organise la marche et le souper du Clair Matin

    Le village de Fallais sera l'objectif de la promenade 
     

    17309767_10155175213187390_5907758000853760429_n.jpg

     
    Ce samedi 25 mars, les jeunes et l'équipe du Clair-Matin vous invitent à venir découvrir les alentours du village de Fallais via deux parcours fléchés(5 et 10kms).
     
    L'adresse du jour:  Rue de Dreye 13, 4260 Braives, Belgique

    Au programme:

    Entre 8h et 16h30 libre accès aux parcours.
    Tarif: 3,5€ (gratuit pour les enfants).

    Pour les sportifs, le parcours peut être fait en courant... allez-vous relever le défi?

    Pour les gourmands, petite restauration permanente durant la journée.

    Pour les "déshydratés" : un bar est mis à votre disposition dès la première heure. ... 

    Pour les enfants: Château gonflable.

    Pour ceux qui en voudraient encore : dès 19h SOUPER SPAGHETTI (uniquement sur réservations 019/69.93.03. ou clairmatinlatinne@skynet.be).

    Pour les footeux : Nous mettons tout en oeuvre pour pouvoir diffuser le match BELGIQUE-GRECE (qualificatif pour la coupe du monde) mais rien n'est encore sûr...

    Pour ceux qui voudraient soutenir notre service mais qui ne pourront être présents... il est toujours possible d'effectuer un don: BE37-0682-1537-8928.

    En espérant vous rencontrer ce 25 mars 2017 ...

    Les jeunes et l'équipe du Clair-Matin:
    l’ASBL Au Clair Matin accueille en permanence 15 jeunes filles et garçons en difficulté , âgés de 3 à 18 ans
  • Philippe Legrand , l'architecte wanzoulois , vous invite au 12 ième Neurone Trophy

    Une organisation du Fifty One de Huy 
     
     

    Affiche 2017-new2.jpg

    Vous êtes cordialement invités à venir participer au 12° NEURONE TROPHY organisé par le FIFTY-ONE Club de Huy, ce samedi 25 mars prochain au Centre de Conférence de la Centrale Nucléaire de Tihange 
     
    Pour ceux qui n'ont pas encore participé les années précédentes, de quoi s'agit-il ?
    D'un grand quizz sur des sujets divers, répartis en 3 blocs de 6 thèmes, se déroulant en 3 x 40 minutes environ.
    Le jeu est ouvert aux équipes réparties par table de 6 personnes, à former si possible dès l'inscription.
    Participation = 60,- € par table, soit = 10,- €/personne.
    Réservation par mail à notre trésorier: claudediet6@msn.com
    Pour plus de détails, vous trouverez ci-après  le règlement du jeu.
     
    AMBIANCE ASSUREE !
     
    Philippe Legrand espère vous y retrouver très nombreux ...
     
     
    Voici les coordonnées de Philippe , le secrétaire du Fifty One de Huy 
    Philippe LEGRAND
    Rue de Wanzoul 88
    4520 - VINALMONT
    085 / 23 23 01 - 0474 / 553 225
     
     
     Voici les modalités et le règlement du Neurone Trophy

    25 Mars 2017 à 19 h

    Centre de Conférences – Centrale de Tihange - Avenue de l’Industrie, 1

    4500 TIHANGE

    Formalités

    1. LIEU : Centre de Conférences – Centrale de Tihange


    2. DATE : le samedi 25 mars 2017.


    3. DÉBUT : à 20h 00 précise !!
      Soyez donc
      inscrits avant !!!
      Les locaux sont accessibles dès
      19h 00 et une petite restauration est possible


    4. INSCRIPTONS : Le Neurone Trophy se joue par équipe de 6 personnes (max) (droit d’inscription de 60€ /table de 6 personnes).


    5. Les accompagnants et supporters d’une équipe ne sont pas admis dans l’arène de jeu … C’est-à-dire près des tables des compétiteurs….

      Un espace près du bar, avec vue imprenable sur l’arène, leur est spécialement dédicacé.
      Ils pourront rejoindre leurs amis-athlètes lors des nombreux intermèdes et les soutenir en leur offrant boissons et repas, à volonté !

     

    Déroulement du Neurone Trophy :



    1. Le Neurone Trophy est une épreuve de rapidité.

    2. Il se déroulera sous forme de 3 blocs de 6 thèmes (de10 questions).
      Chaque bloc durera 35 à 40 minutes.

    3. Au début de chaque « bloc », chaque équipe recevra des formulaires de « Réponses » par thème sur lesquels elle devra indiquer son numéro d’équipe.

    4. A la fin de chaque thème, les animateurs reprendront ces formulaires.

    5. Si un thème est coté 10 points, un bonus de 10 points sera accordé à la table (max 1 bonus par bloc).

    6. Chaque bonne réponse vaut 1 point et 2 points pour les thèmes « Énigmes ».

    7. L’orthographe n’a pas …trop d’importance ; une réponse phonétique est acceptée, mais si elle est trop vague, incomplète ou illisible, elle sera considérée comme fausse. Les correcteurs sont seuls juges en matière d’analyse graphologique et aucune réclamation ne sera acceptée.

    8. Après chaque bloc, les réponses correctes et le classement des équipes seront communiqués.

    9. A la fin des 3 blocs, les résultats complets seront publiés et une remise de prix est prévue.

    10. En cas d’égalité critique, une question subsidiaire sera proposée.

    11. Il n’est pas admis de tricher (GSM-PC-…) ou de copier.



    Rappel : le Neurone Trophy du Fifty-One Club de HUY est un JEU !!!


    Ce n’est pas une compétition internationale à enjeu géo-politique majeur.
    Il n’y a ni argent, ni voiture de sport, ni voyage exotique à gagner.

    Vous venez aider des associations qui en ont besoin.
    Restez donc « 
    FAIR PLAY » avant tout, Amusez-vous !

    Apportez votre bonne humeur et une mémoire au sommet de sa forme.

















     
  • Rita Smets-Hérion, la gardienne de la chapelle de Wanzoul depuis plus de 50 ans

     

     Rita, la mamy de tout Wanzoul

     

    vinalmont,wanzoul,conseil paroissial vinalmont,gaston theys,rita smets hérion

    Rita avec sa comparse de Wanzoul, José Macherot 

    Qui n' a pas rencontré Rita arpentant les chemins de Wanzoul avec ses chiens , les grondant gentiment, qui ne s'est pas retourné à l'appel du perroquet d' Eddy - le seul perroquet du monde qui va en vacances- qui veillait du haut de la maison de Rita.

    Rita , une Vinalmontoise de toujours ? Non mais presque .

     

    vinalmont,wanzoul,conseil paroissial vinalmont,gaston theys,rita smets hérion

    A gauche Rita avec Jean - Paul, à Huy . A l'arrière -plan Paul Smets le papa  (photo Rita Smets)

    La petite Rita Hérion a connu Wanzoul dans de circonstances exceptionnelles. Elle avait 9 ans ; c'était en 1940 au début de la guerre . Hutoise , elle attendait avec d'autres habitants de Huy et de la rive gauche de la Meuse un train en gare de Statte pour « évacuer » , les citadins des endroits militairement stratégiques devant fuir les bombardements .

    Vu l'avancée allemande, Rita et sa famille doivent cependant changer de plan : ils rebroussent chemin et et ils décident de venir à Wanzoul où ont habité les grands parents de la petite fille . C'est ainsi que la marelle réunit bientôt au Pousserou Rita , la jeune Hutoise , avec les Wanzouloises Germaine Gonne et Hermine Lecocq .

     

    1957 , Rita, le retour.

     En 1957, Rita est mariée avec Paul Smets, le chauffagiste bien connu. Ils aménagent patiemment la veille ferme de la rue du Pousserou à Wanzoul , maison rachetée à Emile Joiret. C'est très vite une magnifique demeure  fleurie qui regarde fièrement le château de sa situation surélevée, au coin de la rue de Wanzoul et de la rue du Pousserou. Le petit Jean -Paul a alors déjà 4 ans.

     

    vinalmont,wanzoul,conseil paroissial vinalmont,gaston theys,rita smets hérion

    La maison de Rita regarde fièrement château et chapelle de sa situation surélevée (photo Alphonse Pongo) 

    En août 1962, Rita, toute anxieuse va à Bruxelles: elle va sonner avec Paul au portail de l'imposante maison du baron ...Alphonse Schoonbroodt. Ils viennent chercher ...Alphonse, un petit noir débarqué d'un Congo fraîchement indépendant ou plutôt ...d'un Boeing 707 de la Sabena. Alphonse Pongo a alors trouvé une famille merveilleuse.

    Rita fait faire une promenade de reconnaissance du village à Alphonse . Le village, qu'elle connaît bien, est en forme de papillon comme elle l'explique à Alphonse , une aile pour Vinalmont, une aile pour Wanzoul avec entre les deux la « campagne » ou le Pont de Soleil: Alphonse a-t-il à peine découvert Vinalmont qu'il descend la rampe de la maison de chez Jacques et Marcelle Fontaine rue Abert 1er à toute vitesse sur son nouveau vélo et qu'il s'étale « comme une flatte » ; c'est Raymonde Gillet , la voisine , qui lui enduit le genou d'ue sérieuse dose de mercurochrome .

    Mais bien vite - c'est le cas de la dire- Alphonse et Jean -Paul prennent de l'assurance et de la vitesse et deviennent des Rik Van Looy (le Tom Boonen de l'époque) dans leur course poursuite vers l'école . « Les enfants vivent leur vie , ah oui ça » philosophe Rita .

    Jean -Paul sera chauffagiste reconnu dans la région comme son papa, un peu, beaucoup marin , un plongeur sous-marin averti,  un très bon joueur de foot , un photographe passionné, Président du Photo Club de Huy. Alphonse sera architecte « mais » ira habiter de l'autre côté du Pont de Soleil « chez Marthe Racoux », près de l'école ...

    « Ah oui ça » . Rita veille sur ses petits-enfants , elles les aiment comme la prunelle de ses yeux et en est plus que fière . « Ah oui ça ...  Ils sont toujours partis . Pour le moment , Benoît, le fils de Jean-Paul,  est reparti explorer « ses » volcans et Léonard, le fils d'Alphonse , le photographe, est aux Etats-Unis, à New York : il m'a envoyé une belle photo d'un... chat.

    vinalmont,wanzoul,conseil paroissial vinalmont,gaston theys,rita smets hérion

    Il a neigé: Paul Smets , Jean - Paul, Alphonse et le voisin Roger Rihon (photo Alphonse Pongo)

    Car Léonard la connaît, sa Bonnemantit, qui préfère de loin une photo d'un chat que celle de la statue de la Liberté. Rita est effet grand amie des animaux, ses chiens, ses chats -Gribouille, Minou- et même ceux des autres: ses démêlés avec les garde-chasses, leurs fusils, et leurs boules empoisonnées sont légendaires et elle n'aime pas les dames qui portent une cape doublée de peau de chat non plus . Mme Buidin , Madame Blanche , la gouvernante du château de Wanzoul portait un tel accoutrement dans les années 60 ; c'est donc avec quelqu' appréhension que Rita avait envoyé Alphonse suivre des cours de calcul chez elle. N'a-t-on pas idée : une cape en peau de chat? Mais Mme Blanche était une sainte femme et a été pardonnée .

    La maison de Rita , c'est un musée , la mémoire de sa vie ; une vie toujours bien active malgré ses récents soucis de santé . Elle vient encore de préparer de la pâtisserie .

    « Tu veux une galette ,je viens de les faire  » et d'ouvrir sa grande boîte à gâteaux puis une seconde avec des chiques. « Tu ne manges pas beaucoup va. Tu es trop mince ». Si Rita travaille dans l'ombre, sans jamais se mettre en avant , elle a son franc parler . « Je dis ce que je pense , ah oui ça » .

    Et donc c'est vraiment contrainte et forcée que Rita a dû abandonner son rôle de gardienne des clés de la chapelle de Wanzoul dont elle est depuis plus de 50 ans « de facto la sacristine » comme a dit Monsieur Thijs lors de la cérémonie organisée en son honneur à l'église de Vinalmont en ce début du mois de mars.

    Rita a été fêtée par la communauté paroissiale pour ses plus de 50 ans au service de la chapelle en même temps que Raymonde Gillet, la chantre – organiste dont nous avons parlé dans une petite note précédemment

     

    L'hommage de la communauté paroissiale

    Gaston Thijs a retracé le parcours de Rita (les textes en italique reprennent une partie du discours de M Thijs )

    Tout a commencé pour Rita quand l'abbé Renier était curé fin des années 50. Comme le curé avait de sérieux problèmes de santé, conséquences de la première guerre mondiale, il fallait souvent le seconder . Le curé confie donc les clés de la chapelle à Rita qui habite tout à côté. A l'époque, les églises étaient accessibles pendant la journée. Rita est chargée d'aller ouvrir et fermer quotidiennement la porte de la chapelle et de mettre en route le chauffage à mazout ; Rita se souvient de ce gros poêle , un affreux «bloc» difficile à allumer et qui « sentait mauvais » .

    Rita en profitait pour préparer les hosties et le vin pour les offices, changer le linge liturgique et s'occuper du nappage.

     

    vinalmont,wanzoul,conseil paroissial vinalmont,gaston theys,rita smets hérion

    La fine équipe avec l'abbé Marsin (Photo Rita Smets )

    Rita était aussi partie prenante quant il s'agissait de nettoyer la chapelle de Wanzoul ou l'église de Vinalmont avec notamment  Josée Vanleyssem, Lucienne Colot , Marie Lecocq, Marie Delloye, Célina Mutsch, Gaby Minet, Nicole Louis , Jeanine Fontaine et sa fille Liliane , Mme Messiaen, José Peeters, Mme De Toffoli...avec au final un morceau de tarte chez Rita ou chez Mr le Curé

    Rita accompagnera bien souvent une partie de la même équipe au sein de Vie Féminine ou de Wanz 'Rencontre, notamment en excursion (Durbuy est resté mémorable) . Elle ira aussi  en pèlerinage à Lourdes avec son amie de toujours Marie Delloye et sa comparse de Wanzoul, José Macherot.

     

    La revanche de la chapelle

    Avant 1963, c'est -à-dire avant l'installation de l'abbé Marsin comme curé de la paroisse , il n'y avait qu'une messe par semaine à la chapelle , le dimanche matin .

    Par la suite , la curé Marsin multiplie les célébrations à la chapelle . Le nouveau curé profite des assouplissements des règles au niveau de l'église avec Vatican II. En effet , auparavant ,comme Wanzoul n'est « que » chapelle et non église paroissiale , en principe , ni enterrements , ni mariage ne peuvent y être célébrés.

    Le premier mariage à la chapelle se déroule entre Edith Rihon et Joseph Sadeller le 11 juillet 1964. En ce qui concerne les nouveaux nés, les premiers baptisés à Wanze seront Patricia Pirard en octobre 1964, Julia d'Or , la fille du jardinier et Dominique Dony , le fils du menuisier.

     vinalmont,wanzoul,conseil paroissial vinalmont,gaston theys,rita smets hérion

    M Thijs remet la médaille d'or de Saint Lambert à Rita pour plus de 50 ans au service de la chapelle

    (photo Alphonse Pongo) 

    Les processions démarrent une année sur deux de Wanzoul et Rita s'occupe bientôt avec ses amies du reposoir de la nouvelle potalle Sainte Barbe, celle là même qui a été érigée en 1988 par les membres et sympathisants de Qualité Village à l'angle du « grand » carrefour de Wanzoul , contre la propriété de la famille Smets .Wanzoul , pays de carriers , ne pouvait choisir que Sainte Barbe, protectrice des ouvriers menacés par le feu , comme marraine de sa chapelle et de cette nouvelle potalle

     

    Paul Smets

    La paroisse de Vinalmont a aussi voulu associer, à cet hommage à Rita, son époux Paul , et ce à titre posthume . Paul était entré au Conseil de Fabrique en remplacement de M. Dony peu de temps après l'installation de la famille Smets à Wanzoul fin des années 50. Paul Smets était resté membre du Conseil jusqu'à son décès survenu en 1986. A ce moment, Paul allait atteindre sa soixantième année et c'était deux jours après avoir organisé avec beaucoup de faste la fête pour les 60 ans du curé Marsin.

    Félicitations

    Félicitations , bravo Rita, "Sainte Rita" comme dit sa copine Marlies que Rita a accompagnée à Huy pendant 20 ans en tant que bénévole au SEF , le service d'entraide des familles , sans faire de bruit , discrète , gentille. 

     

    Les photos 

    Merci à Alphonse pour son remarquable reportage photographique .

    Toutes les photos d' Alphonse Pongo et aussi les clichés exceptionnels que Rita  nous avaient communiqués lors de la parution du livre relatif aux années 40-60 à Vinalmont, sont visibles via Vinalmont.be 

     Attention , il y a 2 galeries:

    -l'une porte sur les photos de l'album de souvenirs de Rita et Alphonse ICI

    -une seconde galerie reprend les photos d'Alphonse PONGO -merci à lui -lors de l'hommage rendu à Raymonde et Rita en l'église de Vinalmont ICI

     

    Cliquez sur une photo puis sur la seconde icône de la bannière de droite pour voir le cliché en encore plus grand ).

    Pour revoir la note consacrée à  Raymonde Gillet , une autre grande dame du village, cliquez ICI .

     

     

    vinalmont,wanzoul,conseil paroissial vinalmont,gaston theys,rita smets hérion

     Rita (photo Alphonse Pongo) 

     

     

  • Hommage à Raymonde Gillet, la Vinalmontoise de toujours

     Chantre organiste depuis plus de ...50 ans

     raymonde gillet,vinalmont,communauté paroissiale vinalmont

     Raymonde guitariste,  à droite - Photo album Raymonde Gillet 

    En ce début mars 2017, l'église de Vinalmont respirait la joie : un hommage plus que mérité y a été rendu à Rita Smets Hérion et à Raymonde Gillet , deux femmes exceptionnelles de la communauté paroissiale depuis plus de 50 ans.

    Aujourd'hui , parlons « un peu » de Raymonde avec l'aide de Mimie , Marie Vanleyssem (dont nous avons repris plus bas une grande partie du discours en caractères italiques ).

    Si Raymonde est née en 1946 à Herstal , Raymonde est une Vinalmontoise de toujours. C'est à Vinalmont que la maman Marguerite et le papa Henri sont très vite venus habités, alors que Raymonde avait trois ans ; il convenait de venir habiter sur « les hauteurs » pour éviter les problèmes d'asthme.

    Raymonde est donc née en 1946. 1946, un an seulement après la fin de la guerre , un an après le retour d'Henri, le papa, de sa période de captivité en Allemagne, en Autriche et en Pologne. Henri Gillet , à la fois féru de mathématiques et dessinateur talentueux, enseigne à l'école technique (atelier fer et aussi mécanique en cours de soir) . Il est très strict, marqué par sa longue détention dont il parle très peu. Lors de la fête du village , Raymonde Gillet s'occupe avec sa maman de la « Baraque des prisonniers»  afin de récolter des fonds pour aider les familles des anciens prisonniers soignés à Saint Ode . La maman de Raymonde, Marguerite, est une dame exceptionnelle , une maman discrète , aimante , attentive.

    raymonde gillet,vinalmont,communauté paroissiale vinalmont

     En promenade en ville avec papa et maman -Photo album Raymonde Gillet 

     

    Raymonde , c'était donc ma voisine du no 5 de la Rue Albert 1er à Vinalmont Elle habitait et habite toujours la maison familiale, une demeure située en face de chez Mina, Ernest et Isabelle dans les années 50-60 (aujourd'hui chez Marie)  

    Mais pour la petite Raymonde , la seule « vraie » voisine , c'était Loulou, la fille des responsables de la CAV, le « grand » magasin situé en haut de la rampe, de l'autre côté de la rue . (Ce magasin est aujourd'hui devenu l'habitation de Jacques Fontaine et de son épouse Marcelle).

    Malgré la différence d'âge, Loulou et Raymonde deviennent des amies inséparables, des confidentes uniques l' une pour l'autre , et ce....pour la vie . Une amitié peu commune , un amour par contre commun... pour les petits gâteaux.


    Pour la petite fille, c'est déjà l' âge de l'école qui est située à deux pas de la maison de Raymonde . L'école à Vinalmont, cela a été pour Raymonde un période merveilleuse. Sa copine Marcelle Goffin trouvait un orvet et c'était l’occasion de commencer une leçon de sciences qui ne disait pas son nom . Carmen Lamborelle apportait des marrons et c'était une leçon de calcul sans le savoir et dans la joie . Pour Mademoiselle Dispas , l'institutrice , toute découverte servait à l'étude du milieu et la leçon portait aussi bien sur un escargot « bouché» que sur un reste de construction de ruche .

    Même les petits malheurs étaient l'occasion de découvrir la médecine « douce » pour les enfants . Raymonde s'était brûlée sur le poêle de l'école en fonte en prenant son livre dans sa mallette . Sans perdre son sang froid devant une situation aussi chaude, la collègue de Madame Dispas, Mlle Marie, court chercher une pomme de terre crue dans son habitation qui jouxte l'école, la coupe en deux et l'applique sur la joue de Raymonde.

    Pour la remercier , le papa de Raymonde , le bricoleur, fabrique pour l'école une crèche de Noël avec des baguettes de bois et des brins de paille.

     

    raymonde gillet,vinalmont,communauté paroissiale vinalmont

    Rentrée des classes avec les frères Christian et Paul Vincent -  Photo album Raymonde Gillet 

    La musique est bien vite une passion pour Raymonde. A 6 ans déjà, elle ira au cours de musique chez Suzanne André , la mezzo -soprano , chanteuse d'opéra hors pair au théâtre de Verviers. Suzanne, c'est la cousine de la maman de Raymonde qui habite rue Quique . Raymonde ira chez elle pendant 5 ans, de 1952 à 1957, suivre ses premières leçons de piano et de solfège

    Raymonde s'entend comme larrons en foire avec Christian et Paul Vincent , les petits fils d'Alex Weck qui a marié Suzanne la soprano. Les enfants apprennent par coeur les livrets d'opérettes rangés sur la cheminée du salon , ils écoutent Suzanne qui , tout en travaillant , chante « Les Mousquetaires au couvent » ou «Les cloches de Corneville ». Et quand on emmène les enfants voir les Cloches de Corneville au théâtre Royal de Liège, Raymonde et Christian , tout excités , entonnent « C'est la salle de mes ancêtres » à l'unisson du chœur et il faut les faire taire en catastrophe !

     

    raymonde gillet,vinalmont,communauté paroissiale vinalmont

    Déjà pianiste , rue Albert 1er - Photo album Raymonde Gillet  

    Une autre passion de Raymonde, c'est le déguisement : elle raffole des habits de scène de Suzanne et espère les enfiler lors des fêtes de famille . Elle devient alors saltimbanque avec les habits de l'opéra comique « Les Saltimbanques »  ou veuve joyeuse avec la coiffe utilisée dans l'opérette de Franz Lehar qui se passe dans un pays imaginaire des Balkans . Raymonde ne manque pas non plus le carnaval ni même de jouer le rôle de Notre-Dame quand un prédicateur met en scène le miracle de sœur Catherine Labouré à l'église .

     

    raymonde gillet,vinalmont,communauté paroissiale vinalmont

     Raymonde cartomancienne - Photo album Raymonde Gillet 

    L'église, la musique se rejoignent et rattrapent Raymonde début des années 60. Raymonde peaufine sa formation au conservatoire de Huy au niveau solfège, piano et histoire de la musique (elle continuera jusqu'à l'âge de 22 ans) . Henri Delbrouck, le chantre organiste, le sait Il profite du prétexte d'une messe de minuit à deux voix pour engager Raymonde : il est impossible de diriger une chorale à deux voix en même temps que de jouer de l'orgue : Raymonde, l'étoile montante, est donc recrutée comme organiste.

    En 1962, nouveau bouleversement : c'est une véritable révolution au niveau de l'église avec l'arrivée du curé Marsin et du concile Vatican II : en plus de permettre aux curés de dire la messe en français face aux fidèles et de s''habiller en « clergyman » , Vatican II signe l'arrêt de mort des chants en latin . Henri Delbrouck , toujours lui , habitué au répertoire grégorien, transmet le relais à Raymonde . Bientôt , avec Raymonde , le jubé passe tout de suite de Vatican II à Vatican IV. Pensez donc , une jeune file qui crée une chorale et qui anime les messes .

    Tous les samedis , c'est répétition à la chorale avec une équipe de jeunes : Jean-Luc , Alphonse , Jean-Paul, Brigitte Mimie ...Le curé Marsin, qui surveille tout cela du coin de l'oeil en faisant crisser ses chaussures sur le dallage pendant les répétitions, prend soin de faire obstruer la balustrade du jubé afin d'éviter que ses paroissiens ne regardent en dessous des jupes des filles ...

    Et bientôt, Raymonde accompagne même la chorale à la guitare .

    raymonde gillet,vinalmont,communauté paroissiale vinalmont

    L'orgue de Raymonde  - Photo Alphonse Pongo 

    Les années passent . Marie Vanleyssem raconte :

    Raymonde élargit bientôt son registre au niveau musical . Elle participe notamment au chœur philharmonique de Liège avec Philippe Herreweghe  de 1977 à 1984. Raymonde a dû répondre pour cela à ses exigences et étudier le chant au conservatoire de Huy .

    Raymonde élargit aussi ses activités

    Mimie le rappelle à Mlle Gillet :

    Vous avez été appelée par d'autres paroisses que Vinalmont-Wanzoul .

    Tout d'abord Fumal où vous avez suivi l'abbé Marsin pendant 24 ans . Le programme de Noël était parfois démentiel : messe de Minuit à Vinalmont, et puis 9h30, messe à Vinalmont , 11h à Fumal et 16 h à Wanzoul! Épuisement total pour l'abbé Marsin et Raymonde après ces fêtes de Noël

    Raymonde a aussi été pressentie pour jouer à Statte : pendant quelques années se sont enchaînés déplacements et répétitions . Que de difficultés mais que de belles rencontres aussi.
    Et bien loin en Hesbaye ,continue Marie , vous avez également répondu à l'appel de l'Abbé Schmetz pour jouer à un nombre considérables d'enterrements

    Oui , être organiste n'a jamais été pour vous une activité complémentaire ; vous en avez fait un second métier . Vous vous êtes adaptée à des rythmes de célébrations différentes , à des répertoires différents aussi .

    Oui , c'est vraiment une belle aventure , riche et longue , qi vous a permis de croiser l'Abbé Renier , l'Abbé Marsin, le Père Jacques , l'Abbé Dino et l'Abbé Dorthu .

    Et Mimie Vanleyssem de mettre en avant le rôle du chant et de la musique dont Raymonde était la dépositaire:

    Le chant et la musique ne sont pas uniquement des éléments qui acompagnent le culte ou la prière. Ils sont l'expression de la prière elle même. Le chant et la musique contribuent à unir les cœurs et les élever vers Dieu .

    Votre talent musical , Mlle Gillet , nous le connaissons pour l'entendre le dimanche aux messes ou lors d'autres célébrations .

    Votre disponibilité est sans borne. Lors des récentes journées du patrimoine en 2016, les trésors de l'église , l'enseignement historique de Mme Godbille mais aussi vos interprétations musicales ont enchanté plus 200 visiteurs : avec la musique ,votre musique, tout est plus beau , chacun est plus heureux.

     

    raymonde gillet,vinalmont,communauté paroissiale vinalmont

    Raymonde joue de l'orgue entre la statue de sainte Marguerite (le prénom de sa maman ) et le vitrail dédié à Saint Henri (le nom de son papa) - Photo album Alphonse Pongo 

     

    Tout en faisant vibrer l'orgue , vous l’animez en restant modestement cachée au jubé derrière lui. Vous savez vous effacer pour que nous puissions apprécier la beauté de cet instrument si riche musicalement

    L'orgue de l'église de Vinalmont , ce témoin important de notre patrimoine local , a été restauré en 2008.  C'est un petit orgue dans sa dimension mais il s'agit du seul exemplaire de ce type : il été construit en Belgique en 1856 : grâce à vous, il a retrouvé vie et nous profitons de ses belles sonorités .

    Ce qui vous caractérise , c'est la multiplicité de vos compétences et activités : car tout en assurant donc depuis 1964 le poste d'organiste ici dans la paroisse de Vinalmont, vous avez suivi avec succès une formation en philologie romane à l'Université de Liège, puis mené une carrière aux Dames de l'Instruction chrétienne à Liège comme professeur de français , d'espagnol, d'histoire de l'art , une carrière qui a été la vôtre pendant 34 ans .

    Nous avions déjà parlé en 2001 du roman hors normes publié par Raymonde , la romaniste, aux éditions l'Harmattan .

    « Quelques femmes autour de toi » ,est particulièrement révélateur de la sensibilité, de l'esprit de tolérance , de l'amour de Raymonde pour chacun, d'une compassion, d'une compréhension bienveillante de l'être humain.

    « Quelques femmes autour de toi » pose la question : « Quelles femmes comptent le plus dans la vie d'un homme : la mère tendrement chérie, la sœur aînée, l'épouse experte aux tortures de la jalousie , la fille distante et secrète , l'amoureuse, l'étrangère , sorte de «  princesse lointaine » si bien gardée, si fidèlement aimée. »

    Le petit village belge décrit dans le roman par Raymonde ressemble peut-être un peu à Vinalmont : « Voici son village. Depuis seize ans , c'était un nom sur une enveloppe. Le voici ,vallons et bosquets , maisons pointues autour d'un clocher d 'église et des tours d'un château. Voici sa maison , simple et blanche au milieu de fleurs et du feuillage ; les yeux d'or d'un énorme chat noir qui te surveillent , pleins de suspicions ; une porte ouverte et le sourire bienveillant d'une dame à cheveux blancs que tu reconnais sans peine . »

    La fête en l'honneur de Raymonde s'est terminée par les remerciements de Marie Vanleyssem au nom de tous les membres du Conseil de Fabrique et de la communauté paroissiale : « Nous tenions à vous exprimer notre plus profonde gratitude car, depuis 52 ans , vous ne ménagez ni votre peine , ni votre énergie pour nous enchanter . Merci de nous consacrer ainsi votre temps et nous espérons pouvoir encore compter sur vous pendant de nombreuses années ».

     

    raymonde gillet,vinalmont,communauté paroissiale vinalmont

    Devant la maison blanche , dans "sa" rue , la rue Albert 1er - Photo album Alphonse Pongo 

    Merci à Alphonse pour son remarquable reportage photographique de « Quelques femmes autour de nous »

    Toutes les photos d' Alphonse et aussi les clichés exceptionnels que Raymonde nous avaient communiqués lors de la parution du livre relatif aux années 40-60 à Vinalmont sont visibles via Vinalmont.be 

     Attention , il y a 2 galeries:

    -l'une porte sur les photos de l'album de Raymonde ICI

    -une seconde galerie reprend les photos d'Alphonse PONGO -merci à lui -lors de l'hommage rendu à Raymonde et Rita en l'église de Vinalmont ICI

    -et une petite vidéo via Alphonse ICI 

    Cliquez sur une photo puis sur la seconde icône de la bannière de droite pour voir le cliché en encore plus grand ).

    Bientôt , nous reviendrons sur le parcours de Rita, comme Raymonde , une femme de l'ombre mais oh combien importante pour notre village .

     

     raymonde gillet,vinalmont,communauté paroissiale vinalmont

    La photo "officielle" -  Photo album Alphonse Pongo 

     

  • Triste nouvelle : le décès de la Wanzouloise Marie - Rose Maillard

    Nous présentons nos condoléances à toute la famille 

     décès marie-rose maillard

    Marie -Rose, en 1968,  est au premier rang , au centre , entre Robert Guillaume et Camille Lambrechts avec les membres du club des jeunes de Vinalmont

     

    Voici le faire-part de décès :

    Hermalle-sous-Huy

    La famille nous prie de vous annoncer le décès de

    MADAME

    Marie-Rose MAILLARD

     née le vendredi 12 octobre 1945 à Huccorgne et décédée le dimanche 12 mars 2017 à Hermalle-sous-Huy.

    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière de Fumal, sera célébrée ce mercredi 15 mars 2017 à 10 heures 30 en l'église Saint-Martin de Fumal.

    La défunte repose au funérarium GREVESSE, Chaussée Roosevelt 128 à Amay, où les visites sont souhaitées ces lundi et mardi de 16 à 18 heures.

    Levée du corps au funérarium à 9 heures 45.

     

    Cet avis tient lieu de faire-part.

    Maison de funérailles GREVESSE (anc. Doyen)

     

     

    décès marie-rose maillard

     Inauguration du Mackintosh , rue Quique en mai 68: de g. à droite , Marie -Rose Maillard, le bourgmestre Henri Delbrouck, Camile Corbier , Robert Guillaume