vinalmont

L'amour de l' Afrique , l'amour de l'art : ces deux amours étaient réunis à Wanzoul ces samedi et dimanche

 Merci à Nicole et Jean – Marie Vandenabeele de nous faire partager leur passion

 

201700617-vandenabeeleafrique-lr -8.jpg

Adama Gandema , l'artiste du Burkina Faso

Nicole et Jean-Marie Vandenabeele sont des amoureux de l'Afrique . Ils ont fait découvrir ce continent à Wanzoul ce WE en invitant des artistes qui partagent cette passion pour l'Afrique .

On a rencontré ces passionnés dans le grand jardin de Nicole à Wanzoul , un jardin devenu une salle d'exposition à ciel ouvert , où les sculptures trouvent subtilement leur place , où l'Afrique s'impose tout en douceur , avec finesse dans la nature wanzouloise . Deux africains de l'ethnie Massaï courent sur le mur d'enceinte de chez Nicole , de jeunes femmes du Burkina puisent l'eau dans son jardin .

Au fonds de la propriété de la famille Vandenabeele , c'est Adama Gandema , le bronzier du Burkina Faso , qui est à la manœuvre . Il faudra bien toute la journée pour qu'il crée trois nouvelles œuvres . Chaque pièce est unique . Adama explique le lent processus avec enthousiasme

« Le modèle à produire est façonné en cire puis recouvert d'argile mélangé à du crottin de cheval (le moule). Pendant la cuisson, la cire fond et s'échappe par des trous (« évents ») qu'on a aménagés dans le moule. Le métal en fusion est alors versé dans le moule où il occupe la place laissée libre par la cire. Après refroidissement, on casse le moule (pièce unique) pour extraire l'objet fondu. On ne peut donc couler qu'un seul exemplaire de chaque modèle avec cette technique.

L'objet démoulé peut alors être repris pour le limer, le marteler, le recuire si nécessaire. Ensuite, on peut décorer l'objet en le gravant, le ciselant ou l'émaillant. 

Quant à la patine (couleur), elle est donnée par un travail important à partir d’acides et de bases qui servent d’oxydant aux différents métaux qui entrent dans la composition de l’alliage bronze.

Les bronzes sont, pour la plupart, composés de plus de 60 % de cuivre (qui peut aller jusqu'à avoisiner les 95 %1) et d'une proportion variable, non seulement d'étain, mais aussi d'aluminium, de plomb, de béryllium, de manganèse et de tungstène, ainsi qu'accessoirement de silicium et de phosphore, mais pas de zinc en quantité notable (ne pas confondre avec le laiton, dont le terme anglais brass est souvent traduit par bronze). »

La galerie photos ICI (il y a plusieurs pages de photos ; cliquez sur le second icône sur la bannière au dessus à droite pour voir l'image en plus grand ) vous montrera la cire et les modèles  en cire , le moule, le four , des objets non décorés et enfin des oeuvres terminées .

Pour Adama , c'est la première rencontre avec la Belgique , mais pas avec Nicole et Jean -Marie avec lesquels il collabore depuis longtemps déjà . Adama n'a que 39 ans mais il a déjà une fameuse expérience et une renommée qui lui ont permis d'une part d'être invité à animer de multiples stages de travail du bronze en France et aux Pays-Bas et ce depuis 2004, d'autre part d'exposer partout notamment au Sénégal où il est très connu .

201700617-vandenabeeleafrique-lr -10.jpg

Modèles en cire , moules et oeuvres terminées : un long cycle

Les sculptures d'Adama, vous pourrez toujours en découvrir par l'entremise de Nicole et Jean -Marie Vandenabeele (coordonnées en fin de note ) . Au Burkina (il habite à Ouagadougou au centre du pays ) , Adama travaille avec une équipe de 6 personnes

Le four au gaz utilisé à Wanzoul par Adama , c'est le four d'une artiste de chez nous , Christine Renard , elle même créatrice de bijoux en bronze , chez elle, à Poulseur .

A Poulseur , elle n'y est pas vraiment souvent, souvent . Elle ne rate aucune occasion de se rendre en Afrique où se situent tous ses amours : les pierres précieuses , les volcans , le désert et bien sûr le travail artisanal des métaux (bronze et argent via la cire coulée ). Ces techniques de fabrication de bijoux notamment , elle les a apprises dès 1993 au Burkina Faso. Christine crée donc, à partir de cette technique, de magnifiques bijoux .

Christine , c'est aussi donc une passionnée du Maroc, du Mali ou de l'Ethiopie, pays où elle trouve l'inspiration quand elle peint des  aquarelles représentant les paysages désertiques , sulfureux , plein de couleurs et de mouvements du Danakil : le lac de lave bouillonnant de l’Erta Ale est un phénomène rare ; le spectacle qu’offre le volcan Dallol est lui tout simplement unique : cristallisations multicolores, mares d’acides vert fluo, geysers jaunes ou encore noirs se forment à la saison sèche et disparaîtrons à la saison des pluies. Lac de lave et volcan font rêvé Christine et ne sont sans doute pas pour rien pour son intérêt pour les mystères des fours de fusion .

Ses carnets de voyage au Danakil et dans les pays africains sont de véritables petits chefs d'oeuvre dont deux ont déjà été édités (voir exemples de dessins dans la galerie photos )

201700617-vandenabeeleafrique-lr -4.jpg

Christine Renard , peintre et sculpteur 

N'hésitez pas à visiter son site qui rend compte de son très beau travail de peintre , dessinatrice et sculpteur : www.christine-renard.eu

 

Catherine VERSCHURE  , c'est un talent en devenir . Si son métier , c'est la pharmacie (à Statte ) , sa passion , c'est la sculpture en terre cuite (argile ), une technique dans laquellle elle excelle , une pratique , une drogue (dirait la pharmacienne) qui lui permet de s'évader . Elève de Patricia Coenaerts à Corroy-le-Grand , Catherine expose à Wanzoul des sculptures d'inspiration africaine . Mais ce n'est pas le seul thème qui inspire l'Antheitoise dont les expos , que ce soit à Statte ou lors des  « Parcours d'artistes »  à Corroy, ont convaincu tout le monde. Catherine a une page facebook . Voyez aussi ses sculptures au sein de la galerie des photos ICI . (il y a plusieurs pages ; cliquez sur la seconde icône dans la bannière au dessus à droite pour voir l'image en plus grand )

 201700617-vandenabeeleafrique-lr -65.jpg

Catherine Verschure présente  ses sculptures 

Mais , surprise , il y avait encore une créatrice  : Nicole elle-même, qui présentait notamment de somptueux bijoux ethniques . Ceux ci côtoyaient le bel artisanat , tout en couleur , réalisé par différentes coopératives de femmes du Kenya et du Rwanda. (voir aussi plus de photos via la galerie photos )

Un pourcentage des bénéfice des ventes du W-E sera versé à l'association APECOS RWANDA qui s'occupe d'enfants orphelins du sida au RWANDA. Nicole et Jean-Marie Vandenabeele sont partenaires de cette association

Celle ci était bien représentée à Wanzoul samedi et dimanche avec notamment sa responsable Véronique Coomans de Brachène qui présentait confitures et tartes (rien que les photos de la galerie photos vous mettent l'eau à la bouche . Un délice ). Pour en savoir plus sur Apecos et savoir comment participer à l'action Rwanda, consulter le site www.apecosrwanda.be . Les coordonnées de Véronique : tél 02 567 17 38 GSM : 0493 17 00 89 mail : verocoomans@gmail.com

201700617-vandenabeeleafrique-lr -95.jpg

Nicole Vandenabeele et ses amies 

 

Pour prendre contact avec Jean-Marie et Nicole VANDENABEELE:

Adresse: 63, rue de Wanzoul  B-4520 WANZE (VINALMONT)

TEL : 0496/35 23 83 ou 0479/92 08 23

ambre.ethnic@gmail.com

 

 

Commentaires