vinalmont

Spectacle éblouissant de Philippe Vauchel à la fête à Wanzoul

"Et hop, un p'tit tour du village ", une ode à la vie villageoise à laquelle tout le monde  a pleinement adhéré ce vendredi 23 juin 

 

f^te wanzoul philippe vauchel,philippe vauchel,didier laloy,wanzoul,spectacle theâtral

 

Exceptionnel Philippe Vauchel . Pendant près de 3 heures , Philippe a ému , fait rire , fait pleurer 300 spectateurs qui n'étaient finalement pas des spectateurs. Car , pour Philippe, son spectacle , c'était celui des Vinalmontois et chacun d'eux a apporté « sa pierre »,  chacun est monté sur scène . Et ceux qui n'ont pas foulé les planches , Philippe ne les a pas oubliés : tous ont été cités : de la wanzouloise José Macherot, la première dame échevin dans toute la région,  à Charles Lenaerts , le plus stoïque des habitants des ruelles, le travailleur de l'ombre .

Pour Philippe, c'est la convivialité, l'intimité qui prime :il a préféré le cocon du chapiteau au faste de la cour du château . Et , dans le chapiteau , pour faire encore plus intime, il avait emmené, avec la complicité de Léon Kockelmans, tout son salon personnel , vraiment tout  : les fauteuils , les tables , les poufs , les lampes de lecture, jusqu'à l'escabelle  .

« C'est pour Murielle (son épouse ) , pour qu'elle ne soit pas dépaysée quand elle viendra au spectacle » explique innocemment Philippe .

Pendant 3 heures donc , avec la complicité de Didier Laloy , son copain musicien, il a assuré , jamais en place, passant d'une escabelle à l'autre au milieu de la cour du château , arpentant les minces espaces entre les rangées de bancs du chapiteau pour être plus près de chacun, sautant , au propre comme au figuré , d'un pilier de la souvenance à la souche de la mémoire , d'un podium à un autre podium .

Pendant des jours et des jours , Philippe a préparé son spectacle : il a rencontré des habitants de toutes les rues du village sans exception: il est allé au Hadrennes , tout au bout de Vinalmont , pratiquement dans le bois chez Yvan Tellier ;il a passé un morceau de nuit au Roua , écoutant et les bêlements des moutons de Dany et les bing bang de la carrière .

La nuit , il a scribouillé , annoté, surligné en fluo pour se remémorer , réveiller les souvenirs de tout un village , pour mettre en lumière les richesses humaines de tout un chacun.

Le spectacle a donc débuté dans le cour du château , en extérieur.

f^te wanzoul philippe vauchel,philippe vauchel,didier laloy,wanzoul,spectacle theâtral

Ce sont les jeunes Hortense , Louise et Sidonie qui ont ouvert le bal avec violon et ...psaltérion, tandis que Philippe a parlé de Vinalmont et de ses quartiers  et a philosophé : « On finit par ressembler à la terre où l'on vit ...c'est ainsi que selon que l'on habite sur du sable ou sur du grès , on est plus moins malléable  ou austère. Et d'ailleurs , je connais un certain R. Bertoncello qui habite sur un terrain ....

Puis cela a été l'heure du Band des musiciens wanzoulois Marinus, Robert et Anne tandis que Philippe situait Vinalmont sur la mappemonde et divaguait sur la nécessité d'avoir , dans le village , des équilibres entre Gémeaux et Béliers ; entre ronfleurs et siffleurs, entre double vitrage et amours sonores : toute une philosophie de vie .

Philippe a pris alors ses escabelles et a quitté le décor enchanteur du château pour gagné le chapiteau  

Le soleil se couchait tout doucement : qu'importe , « Quand le jour se lève sur Vinalmont », l'hymne du village inventé  par Philippe avec le duo magique du Pont de soleil,  Tony et Olivier, a alors été repris par l'ensemble du public. 

Les 3 Grâces , Agathe , Alexine et Macha ont enchaîné en dansant sur la scène « les animaux fantastiques » , une danse de chatte contemporaine : remarquable .

f^te wanzoul philippe vauchel,philippe vauchel,didier laloy,wanzoul,spectacle theâtral

Le petit musée intime de Vinalmont Wanzoul Roua a été un moment souvent un peu stressant pour les invités de Philippe. Chacun , sur base d'un objet , d'une pièce à conviction, raconte une histoire, un souvenir lié au village.

Pour Liliane Pirard , c'est sa petite culotte rose ...tout un programme .

Pour Jean -Luc Dethier, c'est son maillot de foot du Vinalmont FC floqué avec le nom du sponsor de l' époque , le Zizi Boubou. L'équipe adverse de Seilles était sponsorisée par l'entreprise Connard : l'histoire ne dit pas qui a gagné .

Pour Luc Parmentier , c'est la vente de crèmes glacées au beau milieu de la nuit un soir de fête à Vinalmont avec le camion emprunté au pauvre glacier un peu givré .

Pour Claude Gilson c'est l'épopée héroïque de Roc and Co . Pour Paulette Joiret , ce sont le assauts de la "diligence"  du magasin de la famille par les garnements des Vallées ("diligence" qui servait notamment à transporter du charbon "noir gajiet")

Pour Pascale Plumier ,l'institutrice , c'est la découverte des dizaines de fioles de parfum dans les profondeurs de son jardin : vestiges mérovingiens ou mémoire de l'amour immodéré de la propriétaire précédente pour les "bonnes senteurs"  ?

Pour Olivier Roba, c'est la saga du kidnapping d'un nain de jardin dans lequel un fils d'Olivier sera impliqué bien malgré lui, à une époque où les nains vagabondaient encore la nuit dans le village.

Pour Patrick Stasse , ce sont les cabarets aux chansons avec notamment , une année faste, l'année de l'intervention non programmée et impromptue d'un groupe de faux chanteurs des  Vallées avec  en prime le détournement des paroles d'une chanson qui va mettre en péril l'honneur des wanzoulois ...

Pour Marinus , c'est une plaque émaillée prouvant que son habitation était précédemment celle de Riri , rue Dejardin , le coiffeur qui coiffait un peu au p'tit « bon heure » , taximan à ses heures , cafetier à toute heure....

Philippe Vauchel, lui , raconte comment il a fait connaître la peur de sa vie au voisin qui tondait sa pelouse: il a imité le brame du cerf , grave et rauque , tout en faisant apparaître au dessus de la haie mitoyenne son casque portant les immenses bois d'un cervidé . Mort subite garantie. 

f^te wanzoul philippe vauchel,philippe vauchel,didier laloy,wanzoul,spectacle theâtral

L' école de Vinalmont intervient alors : l'école a envoyé ses tout petits coachés par l'institutrice , Mme Plumier, Pascale Plumier : les lettres du mot Vinalmont sont déclinées en dessins et déclamations par les enfants : difficile mais plus qu'émouvant .

Les musiciens enchaînent bien sûr avec "Mr le maître d'école" de Bourvil . Olivier est à la guitare et Tony au saxo. 

"La Procession", un grand jour de l'année il n'y a pas si longtemps ,  est ensuite évoquée par Philippe qui se lance dans un one man show exceptionnel , comparant la procession à Vinalmont à un grand tour de France avec sa caravane publicitaire multicolore et sonorisée , ses coureurs marqués physiquement et moralment par des cols terribles , épuisants , ses jours de repos même, ses sprints tumultueux ...

Des photos de procession tournent alors dans les rangs des spectateurs avec en vedetttes le Dr Rihon en petit Jésus , la fanfare d'Antheit,  Paulette , Liliane, Monique , Raymonde en anges (avec des ailes bien sûr) ou en habits de communiantes .   Merci à Paulette Joiret , à Raymonde Gillet , à José Macherot et à tous les autres passeurs de temps via leurs photos.

 

f^te wanzoul philippe vauchel,philippe vauchel,didier laloy,wanzoul,spectacle theâtral

Changement de dynamique avec de petits jeux concours entre les équipes de Vinazoul et de Wamont . Les questions d'Armelle et d'Anatole sont terribles du type :

Je suis un pigeon voyageur . Si je vole 750 mètres , j'ai parcouru :

  1. le champs de fraises bio de Charles- Edouard Jolly ?

  2. La terrasse de Luc Parmentier , les jours d'apéritif ?

     3. La distance entre le clocher de l'église de Vinalmont et celui de la chapelle de Wanzoul ?

Le juge arbitre , c'est Jonas . C'est lui qui distribue les prix . On gagne un hot-dog avec ou SANS moutarde ou une boisson rafraîchissante offerte avec ou SANS le sourire, selon que l'on soit vainqueur ou vaincu. 

Et ensuite sont venus  des instants mémorables de la fête à Wanzoul : et hop ..un p'tit tour en dias et photos souvenirs, en 7 minutes et 200 clichés , avec Didier LALOY à l'accompagnement musical.

Des moments de joie , on passe à la fête des morts . Philippe évoque  à sa manière la  Toussaint dans les villages : il parle des morts mais surtout des commérages du jour de la Toussaint ; ça jase dans les villages ...Certains se sont retournés dans leur tombe en entendant Philippe.  

Une petite dégustation de vin de pomme Franléon (production des Vallées certifiée Léon Kockelmans et François Bauwens ) et de bûchettes de la chèvrerie de Wanzoul (made by Florence) clôturera la soirée.

Mais le spectacle se clôture sans être terminé : car Olivier Roba  se lance alors dans l'interprétation de l'émouvante chanson du Pont de Soleil  et de la joie d'y vivre. Du Pierre Peret magnifié par un véritable artiste -musicien- compositeur - chanteur , amoureux de son quartier.

Une soirée inoubliable . Merci, outre bien sûr à nos artistes et aux Vinalmontois, à Qualité-Village , au centre Culturel de Wanze et au maître régisseur Bernard Sonck . Bernard, qui a eu le soutien de François Bauwens comme « poursuiteur » : pas facile de faire suivre la lumière sur un funambule comme Philippe . 

Une galerie PHOTOS ICI via Vinalmont.be. Il y a plusieurs pages  (pour voir une photo en plus grand , cliquez sur la seconde icône sur la petite bannière au dessus à droite 

Demain , une vidéo...

 

f^te wanzoul philippe vauchel,philippe vauchel,didier laloy,wanzoul,spectacle theâtral

Commentaires