vinalmont

Noces de diamant pour Anneke et Benjamin , « Papy et Mamy Fleur » , les éternels jardiniers des Potalles

Anneke et Benjamin Reeskamp ont été fêté dans leur havre de paix , leur jardin « sauvage ».

 

20120424-2000potalles002.jpg

 Benjamin Reeskamp dans son jardin lors des journées «Wallonie week-ends bienvenue» en avril 2012

En juin 2001, le site internet de Vinalmont venait de naître et l'un des premiers articles du site était déjà consacré à Anneke et Benjamin

En effet, cette année là , en 2001, il y a ...des siècles ,dans le cadre de « Wanzoul en fête », l'association Qualité Village et Charles Lenaerts proposaient la découverte des jardins de Vinalmont et de Wanzoul.
La visite débutait par le jardin de M. et Mme Dubois avec son potager, aux plantes aromatiques et légumes peu habituels, agrémenté d'une pièce d'eau et voisin d'un magnifique verger .

M. et Mme Mélotte avaient également ouvert leur jardin, créé par messieurs Tellier, père et fils de Wanzoul. Au départ, seul était présent dans le coin de terre attenant à cette superbe maison, un tilleul âgé de plus de cent ans. Ce tilleul  reste l'âme du jardin où les bosquets, les espaces sont rigoureusement structurés et donnent une impression de profondeur.

Au 70 de la rue de Wanzoul, face au champ où se déroule la fête, la lourde porte du château était ouverte. M. Joly et son épouse accueillaient les visiteurs dans les parcs et jardins.
Au travers de ceux-ci, la griffe de M. Tellier est omniprésente : cela se présente comme un petit Versaille, avec une pièce d'eau centrale et les buis taillés avec la même rigueur que le jardin précédent.

La dernière visite , on la faisait chez  " Papy et Mamy fleur "

Le jardin d'Hanneke et Benjamin était le plus sauvage de tous ceux qui étaient ouverts aux visiteurs.
Derrière la petite maison des époux Reeskamp, rue des Potales, se cachaient et se cachent encore 50 sortes de plantes dites sauvages. Des centaines d'oiseaux, des grenouilles, des insectes, des papillons se partagent ce monde merveilleux, oasis respectueux de la nature.

Originaire des Pays-Bas, M. Reeskamp a vécu sa jeunesse tout à côté d'un parc naturel. Accompagné de sa femme, il a fait une carrière en Afrique, en Asie et dans les pays de l'Est.
Chardons à la grande Berce venue du Caucase, digitales, mufliers, casques de Jupiter : le jardin est donc « sauvage » et c'est un vrai paradis pour les insectes et les oiseaux. Il faut se frayer un chemin entre toutes ces plantes qui ont chacune une fonction : attirer les larves devenues chenilles, les espèces d'insectes nécessaires à la vie…

Comme en Afrique, Benjamin laisse faire la nature, mais il faut parfois la discipliner avant qu'elle ne vous envahisse. L'amour de la nature est tellement fort chez les époux qu'ils veulent le partager avec les enfants, les voisins. Benjamin était appelé Papy Fleur dans l'école de ses petits-enfants à Waterloo, tant il y amenait des plantes de Vinalmont. Quelle belle récompense.

En avril 2012 , Anneke et Benjamin récidivent : ils ouvrent de nouveau leur leur jardin extraordinaire,rue des Potalles. aux amoureux de la nature lors de « Journées «Wallonie week-ends bienvenue» . Ce week-end, c'était le paradis terrestre qui s'ouvrait ainsi à qui le voulait .

(voir La galerie photos du jardin de M et Mme Reeskamp lors des "Journées portes ouvertes" de 2012 ICI )

Nous sommes en 2017, et M et Mme Reeskamp sont toujours aussi fiers de leur jardin.

Et c'est bien sûr au sein de ce jardin qu'ils ont été fêtés par les autorités communales à l'occasion de leurs noces de diamant

 

large.jpg

 Anneke et Benjamin Reeskamp avec les échevins de Wanze Martine Dabée et le Wanzoulois Luc Gonne (Photo sce communication Wanze )

 

 

Commentaires