vinalmont

Artistes - Page 3

  • L'amour de l' Afrique , l'amour de l'art : ces deux amours étaient réunis à Wanzoul ces samedi et dimanche

     Merci à Nicole et Jean – Marie Vandenabeele de nous faire partager leur passion

     

    201700617-vandenabeeleafrique-lr -8.jpg

    Adama Gandema , l'artiste du Burkina Faso

    Nicole et Jean-Marie Vandenabeele sont des amoureux de l'Afrique . Ils ont fait découvrir ce continent à Wanzoul ce WE en invitant des artistes qui partagent cette passion pour l'Afrique .

    On a rencontré ces passionnés dans le grand jardin de Nicole à Wanzoul , un jardin devenu une salle d'exposition à ciel ouvert , où les sculptures trouvent subtilement leur place , où l'Afrique s'impose tout en douceur , avec finesse dans la nature wanzouloise . Deux africains de l'ethnie Massaï courent sur le mur d'enceinte de chez Nicole , de jeunes femmes du Burkina puisent l'eau dans son jardin .

    Au fonds de la propriété de la famille Vandenabeele , c'est Adama Gandema , le bronzier du Burkina Faso , qui est à la manœuvre . Il faudra bien toute la journée pour qu'il crée trois nouvelles œuvres . Chaque pièce est unique . Adama explique le lent processus avec enthousiasme

    « Le modèle à produire est façonné en cire puis recouvert d'argile mélangé à du crottin de cheval (le moule). Pendant la cuisson, la cire fond et s'échappe par des trous (« évents ») qu'on a aménagés dans le moule. Le métal en fusion est alors versé dans le moule où il occupe la place laissée libre par la cire. Après refroidissement, on casse le moule (pièce unique) pour extraire l'objet fondu. On ne peut donc couler qu'un seul exemplaire de chaque modèle avec cette technique.

    L'objet démoulé peut alors être repris pour le limer, le marteler, le recuire si nécessaire. Ensuite, on peut décorer l'objet en le gravant, le ciselant ou l'émaillant. 

    Quant à la patine (couleur), elle est donnée par un travail important à partir d’acides et de bases qui servent d’oxydant aux différents métaux qui entrent dans la composition de l’alliage bronze.

    Les bronzes sont, pour la plupart, composés de plus de 60 % de cuivre (qui peut aller jusqu'à avoisiner les 95 %1) et d'une proportion variable, non seulement d'étain, mais aussi d'aluminium, de plomb, de béryllium, de manganèse et de tungstène, ainsi qu'accessoirement de silicium et de phosphore, mais pas de zinc en quantité notable (ne pas confondre avec le laiton, dont le terme anglais brass est souvent traduit par bronze). »

    La galerie photos ICI (il y a plusieurs pages de photos ; cliquez sur le second icône sur la bannière au dessus à droite pour voir l'image en plus grand ) vous montrera la cire et les modèles  en cire , le moule, le four , des objets non décorés et enfin des oeuvres terminées .

    Pour Adama , c'est la première rencontre avec la Belgique , mais pas avec Nicole et Jean -Marie avec lesquels il collabore depuis longtemps déjà . Adama n'a que 39 ans mais il a déjà une fameuse expérience et une renommée qui lui ont permis d'une part d'être invité à animer de multiples stages de travail du bronze en France et aux Pays-Bas et ce depuis 2004, d'autre part d'exposer partout notamment au Sénégal où il est très connu .

    201700617-vandenabeeleafrique-lr -10.jpg

    Modèles en cire , moules et oeuvres terminées : un long cycle

    Les sculptures d'Adama, vous pourrez toujours en découvrir par l'entremise de Nicole et Jean -Marie Vandenabeele (coordonnées en fin de note ) . Au Burkina (il habite à Ouagadougou au centre du pays ) , Adama travaille avec une équipe de 6 personnes

    Le four au gaz utilisé à Wanzoul par Adama , c'est le four d'une artiste de chez nous , Christine Renard , elle même créatrice de bijoux en bronze , chez elle, à Poulseur .

    A Poulseur , elle n'y est pas vraiment souvent, souvent . Elle ne rate aucune occasion de se rendre en Afrique où se situent tous ses amours : les pierres précieuses , les volcans , le désert et bien sûr le travail artisanal des métaux (bronze et argent via la cire coulée ). Ces techniques de fabrication de bijoux notamment , elle les a apprises dès 1993 au Burkina Faso. Christine crée donc, à partir de cette technique, de magnifiques bijoux .

    Christine , c'est aussi donc une passionnée du Maroc, du Mali ou de l'Ethiopie, pays où elle trouve l'inspiration quand elle peint des  aquarelles représentant les paysages désertiques , sulfureux , plein de couleurs et de mouvements du Danakil : le lac de lave bouillonnant de l’Erta Ale est un phénomène rare ; le spectacle qu’offre le volcan Dallol est lui tout simplement unique : cristallisations multicolores, mares d’acides vert fluo, geysers jaunes ou encore noirs se forment à la saison sèche et disparaîtrons à la saison des pluies. Lac de lave et volcan font rêvé Christine et ne sont sans doute pas pour rien pour son intérêt pour les mystères des fours de fusion .

    Ses carnets de voyage au Danakil et dans les pays africains sont de véritables petits chefs d'oeuvre dont deux ont déjà été édités (voir exemples de dessins dans la galerie photos )

    201700617-vandenabeeleafrique-lr -4.jpg

    Christine Renard , peintre et sculpteur 

    N'hésitez pas à visiter son site qui rend compte de son très beau travail de peintre , dessinatrice et sculpteur : www.christine-renard.eu

     

    Catherine VERSCHURE  , c'est un talent en devenir . Si son métier , c'est la pharmacie (à Statte ) , sa passion , c'est la sculpture en terre cuite (argile ), une technique dans laquellle elle excelle , une pratique , une drogue (dirait la pharmacienne) qui lui permet de s'évader . Elève de Patricia Coenaerts à Corroy-le-Grand , Catherine expose à Wanzoul des sculptures d'inspiration africaine . Mais ce n'est pas le seul thème qui inspire l'Antheitoise dont les expos , que ce soit à Statte ou lors des  « Parcours d'artistes »  à Corroy, ont convaincu tout le monde. Catherine a une page facebook . Voyez aussi ses sculptures au sein de la galerie des photos ICI . (il y a plusieurs pages ; cliquez sur la seconde icône dans la bannière au dessus à droite pour voir l'image en plus grand )

     201700617-vandenabeeleafrique-lr -65.jpg

    Catherine Verschure présente  ses sculptures 

    Mais , surprise , il y avait encore une créatrice  : Nicole elle-même, qui présentait notamment de somptueux bijoux ethniques . Ceux ci côtoyaient le bel artisanat , tout en couleur , réalisé par différentes coopératives de femmes du Kenya et du Rwanda. (voir aussi plus de photos via la galerie photos )

    Un pourcentage des bénéfice des ventes du W-E sera versé à l'association APECOS RWANDA qui s'occupe d'enfants orphelins du sida au RWANDA. Nicole et Jean-Marie Vandenabeele sont partenaires de cette association

    Celle ci était bien représentée à Wanzoul samedi et dimanche avec notamment sa responsable Véronique Coomans de Brachène qui présentait confitures et tartes (rien que les photos de la galerie photos vous mettent l'eau à la bouche . Un délice ). Pour en savoir plus sur Apecos et savoir comment participer à l'action Rwanda, consulter le site www.apecosrwanda.be . Les coordonnées de Véronique : tél 02 567 17 38 GSM : 0493 17 00 89 mail : verocoomans@gmail.com

    201700617-vandenabeeleafrique-lr -95.jpg

    Nicole Vandenabeele et ses amies 

     

    Pour prendre contact avec Jean-Marie et Nicole VANDENABEELE:

    Adresse: 63, rue de Wanzoul  B-4520 WANZE (VINALMONT)

    TEL : 0496/35 23 83 ou 0479/92 08 23

    ambre.ethnic@gmail.com

     

     

  • Un artiste bronzier du Burkina Faso sera chez Nicole et Jean-Marie Vandenabeele à Wanzoul ce prochain We

     Week-end découverte spécial Afrique donc à Wanzoul ces 17 et 18 juin 

     

    nicole et jean -marie vandenabeele,adama gandema,bronzier burkina faso gandema,wanzoul expo afrique ; ambre ethnic

    Après 12 ans d’aventures au coeur du continent africain, Jean-Marie et Nicole Vandenabeele sont  revenus vers leurs  racines , en Belgique , à Wanzoul, il y maintenant presque 3 ans

    Mais l'appel d l'Afrique est très fort : ils repartent périodiquement pour quelques mois au Kenya ou au Rwanda , le pays de leur coeur (où la famille de leur fille Marie est installée ). Récemment , il sont aussi allés au Burkina Faso retrouver leur ami Adama Gandema , un artiste bronzier de talent .

    Ils ont invité Adama à venir à ...Wanzoul présenter ses sculptures , des bronzes à la cire perdue. Nicole et Jean -Marie ont même préparé un atelier au fond de leur jardin pour que le sculpteur du Burkina réalise , à Wanzoul , sur place , une sculpture à la cire « perdue » donc.

    La technique "à la cire perdue" a été inventée par les Gaulois. Le modèle à reproduire est façonné en cire puis recouvert d'argile (le moule). Pendant la cuisson, la cire fond et s'échappe par des trous (évents) qu'on a aménagés. Le métal en fusion est alors versé dans le moule d'argile où il occupe la place laissée libre par la cire.

    Après refroidissement, on casse le moule d'argile pour extraire l'objet fondu. On ne peut donc couler qu'un seul exemplaire de chaque modèle avec cette technique. L'objet démoulé peut alors être repris pour le limer, le marteler, le recuire si nécessaire. Ensuite, on peut décorer l'objet en le gravant, le ciselant ou l'émaillant.

    Vous êtes donc invités à venir à Wanzoul voir l'artiste au travail et par la même occasion admirer l'ensemble de ses oeuvres. Ce sera les samedi et dimanche 17 et 18 juin 2015 de 10h à 20h. 

    Nicole et Jean -Marie ont aussi ramené de fantastiques souvenirs de leurs séjours en Afrique ! Chacun d'eux porte en lui une histoire, un artiste, une musique, une parole..Ils seront exposés dans leur maison -musée .Vous pourez notamment découvrir le bel artisanat , tout en couleur , réalisé par différentes coopératives de femmes du Kenya et du Rwanda.(voir la galerie photos de 2015 ICI avec les oeuvres de différents artistes africains dont Adama Gandema)

     

    Nicole et Jean -Marie Vandenabeele ont aussi ouvert leurs portes, pour l'occasion, à des artistes de la région

    -Christine RENARD de Liège qui crée des bijoux en bronze   www.christine-renard.eu

    -et Catherine VERSCHURE , la pharmacienne de Statte , spécialiste de sculpture en terre cuite (argile )

    Vous découvrirez aussi les bijoux ethniques créés par ...Nicole elle-même .

    Une petite faim , une petite soif , tout est prévu  avec un bar et un espace restauration 

    Un pourcentage de la vente sera versé à l'association APECOS qui s'occupe d'enfants orphelins du sida au RWANDA.

    Soyez les bienvenus avec vos amis.

     

    QUAND

    Les 17 et 18 juin de 10 à 20h

     

    OU

    Chez Jean-Marie et Nicole VANDENABEELE 63, rue de Wanzoul

    B-4520 WANZE (VINALMONT)

     Accès

    Cliquez sur l'adresse pour voir la carte d'accès:

    Rue de Wanzoul, 63 4520 Vinalmont

     

    CONTACT

    TEL : 0496/35 23 83 ou 0479/92 08 23

    ambre.ethnic@gmail.com

     

    N'hésitez pas à transférer l'invitation à vos amis et connaissances

     

     

    nicole et jean -marie vandenabeele,adama gandema,bronzier burkina faso gandema,wanzoul expo afrique ; ambre ethnic

     

  • Les nouvelles sculptures en pierre de taille de Vinalmont et de Wanzoul viennent d'être installées

    Les 3 grâces de calcaire

     

    sculptures pierre de taille roua vinalmont,wanzoul,qualité village vinalmont,adrien panier,mathurin van den bogaerde,léon  kockelmans,michel dethier wanzoul,roua daniel goffin,dialogue sculpture

    Mise en place de la sculpture d'Adrien Panier dans la bonne humeur rue Doyards 

     

    Ding , ding , ding , les coups de maillet sur les burins résonnent dans tout le Roua et même jusqu'à Wanzoul...Le Roua , Wanzoul sont pays de carriers . Plus de 200 ouvriers  travaillaient dans les expoitations du Roua au début des années 1900...

    Actuellement , l'activité du travail de la pierre de taille existe toujours au Roua mais à une échelle réduite, au niveau de la Carrière de Vinalmont

    Qualité -Village Vinalmont -Wanzoul -Roua souhaite préserver le souvenir de cette activité d'artiste de la pierre et mettre en valeur la qualité de la pierre calcaire du Roua , cette pierre qui a servi à construire bon nombre de maisons du village mais aussi des bâtiments plus importants comme la gare centrale d'Anvers , le Palais du Congrès - L'Albertine - à Bruxelles, ou encore le palais des Congrès à Liège. 

    Une première sculpture due à Vincent Rousseau ,baptisée "Dialogue", a été installée au Roua en 2011 déjà . 

    Le projet, qui vient d'aboutir avec la mise en en place de deux nouvelles sculptures, concerne deux oeuvres dues à de jeunes sculpteurs qui ont réalisé leurs études à l'ESA St Luc  à Liège . Leurs sculptures ont été installées l'une à Wanzoul  et l'autre à Vinalmont . La matière brute vient bien sûr du Roua , de la carrière de Vinalmont.

    sculptures pierre de taille roua vinalmont,wanzoul,qualité village vinalmont,adrien panier,mathurin van den bogaerde,léon  kockelmans,michel dethier wanzoul,roua daniel goffin,dialogue sculpture

    La sculpture de Mathurin Van Den Bogaerde , devant la chapelle de Wanzou

    La première oeuvre, qui peut être vue près de la chapelle de Wanzoul et qui est due à Mathurin Van Den Bogaerde,  rappelle les tours de refroidissement de la centrale dont l'on voit le panache au centre de la vallée,  à partir de Vinalmont comme à partir de Wanzoul (voir notre note précédente ICI)

    La deuxième sculpture, celle d'Adrien Panier, est moins figurative: elle joue avec les ombres et les lumières qui évoluent tout au long de la journée au gré du vent , du soleil avec une vue sur la vallée: elle a donc bien trouvé sa place sur l'accotement de la rue des Doyards à Vinalmont chez Paulette Joiret près de chez M. Princen  en face de la propriété de M. et Mme Davagle-Pirard et de M. Pierre Omalsky , le gardien des lieux.

    sculptures pierre de taille roua vinalmont,wanzoul,qualité village vinalmont,adrien panier,mathurin van den bogaerde,léon  kockelmans,michel dethier wanzoul,roua daniel goffin,dialogue sculpture

    La sculpture d'Adrien Panier installée rue des Doyards 

    Les 2 sculptures ont été choisies , vous vous en rappelez , parmi 11 propositions d'artistes sur base des votes des Vinalmontois ,et de l'avis d'un jury d'experts composé du sculpteur Franco D’Anna de Moha , du photographe Jacky Lecouturier, du sculpteur Vincent Dubois coordinateur de « L’Atelier » du village de Les Avins et des professeurs de St Luc Liège .Les thèmes étaient pour Wanzoul " Pierre et campagne" et pour Vinalmont "Vignoble, vallée, vent, tram".

    Eh bien , les choix des experts étaient en concordance avec les votes des villageois !

     

    Félicitations aux sculpteurs , merci à M. Halleux, professeur à la section sculpture de Saint Luc Liège , à Mme Bénédicte Lovinfosse de "Qualité Village Wallonie" , aux « chefs de projet » de "Qualité Village Vinalmont -Wanzoul -Roua" ,  Léon Kockelmans et Dany Goffin, et dans la dernière ligne droite à Philippe Legrand et à M Jérôme  qui s'est chargé de la construction des socles . 

     

    Les photos de l'installation de la sculpture de Mathurin près de la chapelle de Wanzoul ICI    via vinalmont.be . Cliquez sur le second icône sur la bannière à droite pour voir la photo en plus grand et cliquez encore sur la photo pour voir en plus grand encore

    Les photos de la mise en place de l'oeuvre d'Adrien Panier rue Doyards ICI    via vinalmont.be . Cliquez sur le second icône sur la bannière à droite pour voir la photo en plus grand et cliquez encore sur la photo pour voir en plus grand encore . 

    Le site "nostalgie Vinalmont" met à l'honneur les carriers comme M Voz ICI . 

     

    Merci aussi à Qualité-Village Wallonie dont nous ne pouvons que vous conseiller de consulter le site et la page facebook 

    Tous vos commentaires sont les bienvenus  par le biais de l'encart "commentaires " en bas de note 

    sculptures pierre de taille roua vinalmont,wanzoul,qualité village vinalmont,adrien panier,mathurin van den bogaerde,léon  kockelmans,michel dethier wanzoul,roua daniel goffin,dialogue sculpture


    Léon Kockelmans et le professeur de Saint Luc Liège Louis Halleux : on ne rigole pas avec ces choses là : c'est de la pierre de Vinalmont 

     

  • Les Wanzoulois appellent Sainte Barbe à la rescousse

    Ils ont peur de la relance des 3 centrales nucléaires de Tihange

     

    1-201700607-sculpturesmathurin -1 (15).jpg

    L'oeuvre de Mathurin Van Den Bogaerde  symbolisant une tour de refroidissement 

    Ce 1er juin , les panaches de fumée d'évaporation des tours de refroidissement des 3 centrales de Tihange étaient visibles de Vinalmont. Une première depuis longtemps.

    On était passé de 3 centrales en ordre de marche à 2 centrales avec les « fissures  »  et même à 1 centrale avec les révisions successives et autre incidents de parcours.

    Mais là , les 3 centrales en activité en même temps , c'était beaucoup.
    Les Wanzoulois ont donc immédiatement pensé à faire appel à Sante Barbe , la marraine de la chapelle de Wanzoul, la patronne des métiers dangereux , des tireurs de mines des carrières de Wanzoul , des artificiers , des mineurs ...

    Sainte Barbe n'était pas trop d'accord . Les tirs de mines ou même le feu d'artifice prévu par Jean -Luc Dethier à la fête , d'accord. Mais les centrales, c'est vraiment trop dangereux.

    Alors , les Wanzoulois , qui savent que sainte Barbe aime les carriers wanzoulois et leur pierre bleue ont installé une ...sculpture d'une centrale ... en pierre de taille ...au pied de la chapelle.

    Pour l'installation de cette œuvre d'art , ce mercredi 7 juin , il y avait là le sculpteur renommé Mathurin Van Den Bogaerde , l'artiste créateur de la sculpture , et aussi un des promoteurs du projet , celui qui a été le professeur de Mathurin à Saint -Luc  Liège, Louis Halleux ; et last but not least « the » spécialiste de la pierre de taille de Vinalmont Léon Kockelmans , membre éminent de Qualité Village. Qualité Village est en effet à l'initiative du projet. Les 3 gaillards étaient d'ailleurs accompagnés par la représentante de Qualité Village Wallonie, Bénédicte  Lovinfosse.

    En plus de son titre « académique », Mme Lovinfosse a aussi joué le rôle de protectrice de la centrale avec son parapluie durant l'installation de l’œuvre d'art. Les éléments étaient en effet déchaînés .

    Toutes les éoliennes de Héron et Villers s'étaient données le mot pour accourir à grands coups de pales créant des rafales de vent pas possible ; les panneaux photovoltaïques du village s'étaient mis en grève pour que la pluie puisse être plus virulente : mais rien n'y a fait . La sculpture a été placée par la fameuse équipe sous les hourra de la lavande du parterre de la chapelle qui avait sorti, pour l'occasion et pour la première fois de la saison, son plus beau manteau bleu.

    Le sculpteur nous dit: " Les tours de refroidissement transforment le paysage comme les panaches blancs dûs aux aux fumées d'évaporation transforment le ciel . De ces colonnes de nuages verticaux , montant jusqu'à se dissiper et disparaître , il se dégage une certaine beauté et une poésie que j'ai tenté de faire apparaître dans l'oeuvre présentée " 

    Les magnifiques panaches de la centrale vu de Vinalmont seront donc photographiés encore longtemps alors que rien , a priori , n'est plus laid que ce gros ensemble de béton ...tout fissuré.

    Le quartier de la centrale et de ses environs continuera à être surpeuplé alors qu'en 1975 ,lors de la mise en route de la centrale , tout le monde prédisait une désertification de Tihange et une diminution drastique de la valeur des immeubles dans la région de Vinalmont.

    La manne financière « Engie » renflouera encore toujours les caisses communales en même temps que tous se battront pour la diminution de l'importance du nucléaire et contre les risques d'une catastrophe nucléaire (remember Fukushima).

    9-yj.JPG

    Arc en ciel révélateur ...

    Plus de 1000 personnes , dont de nombreux Vinalmontois , continueront encore à travailler à la centrale alors que trouver un emploi , c'est la croix et la bannière.

    Les centrales continueront à enrichir le mix énergétique qui garantit l’indépendance de la Belgique en fourniture d’énergie, permettront d’atteindre les objectifs en matière de rejets CO2 et seront donc un des moyens de maintenir le prix de l’électricité assez bas pour un pays qui n’a pas de ressources énergétiques de base; mais les centrales nucléaires n'offriront toujours que peu ou pas de solution valable pour le stockage et l' élimination des combustibles usés et des déchets radioactifs.

    Stop ou encore ? Qu'en pensez vous ? Utilisez la rubrique "Commentaires" en bas de page. 

    ICI une galerie photos de la mise en place de la « centrale » en pierre de calcaire garantie non fissurée. via vinalmont.be . Cliquez sur le second icône sur la bannière à droite pour voir la photo en plus grand et cliquez encore sur la photo pour voir en plus grand encore . 

    ICI une autre galerie photos des panaches des tours de refroidissement des centrales, vues à partir de Vinalmont par M. Merst , Anaïs Delcourt , le photographe inconnu , Delphine Bauret et YJ.  Cliquez sur le second icône sur la bannière à droite pour voir la photo en plus grand et cliquez encore sur la photo pour voir en plus grand encore . 

    Demain , l'historique du projet et la description de la seconde sculpture installée à Vinalmont ce même 7 juin . L'avez vous repérée à Vinalmont ?

     

    1-201700607-sculpturesmathurin -1 (12).jpg

    Louis Halleux et Mathurin Van Den Bogaerde installent la sculpture 

     

  • Et hop, un p'tit tour du village avec Philippe Vauchel , le comédien metteur en scène de Vinalmont

     

    Début de la fête de Wanzoul pleine de convivialité et d'amour 

    20170624-vauchel-affiche6pt-recto.jpg

    « Ce vendredi 23 juin à Wanzoul , grand spectacle de Philippe Vauchel au château » : Philippe n'est pas d'accord, mais pas du tout d'accord avec ce titre de notre affiche . Tout en douceur mais avec force gestes , en ...3 heures tout au plus , il nous explique qu'il veut un environnement intimiste et que malgré la grandeur sublime de la cour du château , il préfère le bon vieux chapiteau sur le terrain de la fête . Il faut dire que Philippe est renommé notamment pour ses spectacles « en appartement » , ses spectacles « tupperware » : un de ses amis invitent 20 personnes chez lui et Philippe assure la suite.

    Philippe ne veut pas non plus entendre parler d'un spectacle DE Philippe Vauchel . Philippe se veut un passeur  d'émotions: il ne veut pas d'un spectacle mais bien une grande veillée , une "vesprée" comme disaient nos grands parents qui passaient les soirées d'été sur le banc devant la maison .

    Philippe veut reprendre le concept . Lors des soirées d'antan , l'un ou l'autre poussait la chansonnette : Philippe a donc invité pour le 23 juin les musiciens et chanteurs du Pont de Soleil et de la rue Dejardin . Lors de soirées entre voisins , on racontait des blagues , on se rappelait les bons moments de la journée ou de toute une vie . Le 23 juin , Philippe rassemblera donc autour de lui et de son ami musicien Didier Laloy , des conteurs du village et on présentera même des dias reprenant les meilleurs moments des fêtes à Wanzoul depuis des temps immémoriaux .

    Et comme on ne terminait jamais la soirée sans prendre un petit verre , Philippe fera partager des spécialités locales entre tous les participants . Quelles spécialités : on ne vous le dira pas : surprise .

    En fin de soirée , sur les bancs du village , les esprits s'échauffaient et on devisait sur ces malotrus de Wanzoul et ces bandits de Vinalmont suivant qu'on était assis rue Albert 1er ou rue de Wanzoul . Philippe ne pourra pas éviter de parler des gueguerres locales . Mais il le fera avec les enfants pour ne pas avoir de morts sur la conscience  et parce que sans enfants , pas de veillée ni hier , ni aujourd'hui

    Et quand on ne voyait plus clair , que la nuit tombait , sur les bancs, on philosophait sur la vie , sur la mort , de l'amour .

    La vie , la mort , l'amour Philippe nous en parlera 

    De l'amour parce que c'est par par amour que cet ardennais est devenu vinalmontois .L'amour , il en parle sur tous les tons : de la naissance à la mort ,notre seule certitude , en riant , en pleurant et surtout ..."en hurlant" comme le disait déjà Philippe à Mireille Cavalier en 2010 pour Di Nos Costé . Philippe  hurle son humanité afin que nous écoutions nos propres émotions . Toujours avec humour et un peu de folie . Et de citer Oscar Wilde : « Nous avons besoin de ce petit grain de folie qui nous aide à rendre la  réalité supportable »

    Soyez donc fou ..Venez entendre Philippe , l'écouter: vous sentirez en vous sourdre une rumeur et l'amour vous envahir 

    Pratiquement ,

    - le 23 juin à 19h30 rue de Wanzoul , en face du no 68 à 4520 Wanzoul: "Et hop ...un p'tit tour du village" 

    - réservation en versant 8 euros par "adulte" (+12 ans) sur le compte de Qualité Village suivant :

    BE 59 36 30 98 26 93 26   et en indiquant votre nom , le nombre de places désirées et la mention "Vauchel" (nb: 10 euros le jour même)

    Et si vous voulez en savoir plus un peu plus sur la carrière de Philippe, qui n'a pas de site internet , vous pouvez revoir la note du blog et du site de Vinalmont en cliquant ICI

     20170624-vauchel-affiche6-pt-verso_ok.jpg

     

  • L'étonnante rencontre de deux Vinalmontois , Léonard Pongo et Nicolas Jolly, dans le cadre d'un projet humanitaire atypique

     Centre de recherche en art et inégalités économiques : deux concepts totalement différents sauf pour nos 2 Vinalmontois

     

     18193229_1289623444424332_2731364190748062688_o.jpg

     Nicolas Jolly récupère une oeuvre d'art en chocolat d'un artiste congolais : la sculpture revient d'une exposition qui a parcouru  le monde (photo Chirac Kawusu)

    Le Wanzoulois Nicolas Jolly est Research Coordinator au sein de l' Institute for Human Activities (IHA) . Cet institut est un projet de recherche initié par Renzo Martens, un artiste néerlandais réputé . L’objectif de l’Institut est de démontrer que l’art qui critique les inégalités mondiales peut amener à leur dépassement. Non sur le plan symbolique, mais bien sur le plan matériel. Depuis 2014, l’Institut collabore avec le Cercle d’Art des Travailleurs de Plantation Congolaise (CATPC).

    Dans ce cadre , l'institut de Nicolas Jolly a fondé un Centre de Recherche au Congo (point d'ancrage Lusanga) mais l'institut a pour pour ambition de rayonner aussi au delà à travers l’organisation d’expositions, de conférences,  en incitant à la réflexion critique.

    L'’Institut œuvre à la distribution à l’échelle mondiale des œuvres d’art créées avec le Cercle d'art des travailleurs congolais . Le produit des ventes est intégralement reversé aux artistes et leurs familles, ainsi qu’à des projets communautaires à Lusanga. Les photos de Léonard Pongo et de ses collègues montrent notamment des oeuvres magnifiques produites symboliquement en chocolat par les artistes africains, oeuvres qui ont fait le tour du monde avant de revenir au Congo pour le grand jour

    Le grand jour 

     

    18216609_1289623091091034_3087956446457210294_o.jpg

     

    La fête bat son plein après l'exposition et l'inauguration du "White Cube" (photo Léonard Pongo) 

     

    Car le projet s'est donc spécifiquement concrétisé ce dernier mois par l'implantation d'un véritable musée – centre de recherche, « le White Cube  », qui  est érigé en pleine brousse de Lusanga (voir la galerie photos), symboliquement sur le site d’une ancienne usine d'exploitation d'huile de palme d'Unilever (Leverville), pour indiquer le projet de battre en brèche le trajet historique original.

    L' ancienne plantation est donc modernisée grâce à la vente d’œuvres d’art des membres du Cercle d’Art des Travailleurs de Plantation Congolaise . Les revenus de ces ventes revenus contribuent aussi financement des activités d' agroforesterie de la plantation.

    Ce métissage entre l’art et l’agriculture devient ainsi une marque déposée du Cercle d’Art des Travailleurs de Plantation Congolaise  qui lui permet de diversifier les cultures dans la plantation. Dans celle-ci, on y trouve la canne à sucre, l’ananas, le cacao, les palmiers améliorés...

    L'événement a fait l'objet de différentes festivités et expositions qui ont été immortalisés par Léonard Pongo , le photographe Vinalmontois très impliqué dans la mise en exergue de la richesse de la culture et des traditions congolaises (voir notamment nos notes précédentes sur le travail de Léonard – note 1 -note 2note 3)

    Ces photos de Léonard se retrouvent dans une publication remarquable de 456 pages éditée par Eva Barois De Caevel et Els Roelandt avec notamment des textes de de René Ngongo et Renzo Martens

    L'édition est bilingue (français / anglais) ; 15 x 21,5 cm (broché) et est vendu au prix de 28 euros (ISBN : 978-3-95679-310-3   EAN : 9783956793103)

    Distributeur :  les presses du réel via le lien    http://www.lespressesdureel.com/EN/ouvrage.php?id=5425&menu=1

    Une galerie des photos de Léonard Pongo et de ses amis ICI

     

     Newsitem-3-—-cover-book-1.jpg

     

    La publication du collectif congolais avec toutes les photos de Léonard Pongo 

  • Patience , le titre de la nouvelle exposition du photographe philosophe de Wanzoul: Michel Cleeren

    Patience : aller plus loin que la photographie classique ... à contre-courant du selfie 

    1-20170430-michelcleeren (7).jpg

    Patience ...Patience ..."Les photographies de Michel Cleeren ne sont pas les constats de choses précises ou de lieux topographiquement identifiés nous dit Chris De Becker,  Art Director de la Gallerie Artitude à Bruxelles où Michel expose et vous attend à partir de ce 11 mai .

    Une vue sur la mer, une vague, un paysage, une forêt, un arbre ou des bâtiments à l'abandon peuvent être partout et retiennent d'abord son attention pour ce qu'ils évoquent en creux, au-delà du sujet, continue -t-il.

    Grâce ou malgré une qualité esthétique irréprochable, l'histoire sous-jacente ici racontée nous emmène vers l'imaginaire, par-delà l'image pour toucher à l'essentiel.

    Les sujets ne sont que le moyen d'évoquer une gravité qui renvoie à notre propre histoire et à celle de l'humanité.

    Le caractère universel du  travail de Michel Cleeren est le résultat d'une approche patiente et d'un oeil exercé, la photographie étant à la fois l'art de la patience et de l'instant. Dans l'incohérence du monde s'inscrit le travail du photographe qui observe, relate et nous donne des clés pour le comprendre."

    La série PATIENCE de Michel (voir quelques photos via la galerie ICI) fait suite à la  série Chaos dont nous avons fait écho ( voir ICI ) . Dans cette série, Michel Cleeren s’intéressait  notamment à ces “villes nouvelles”, censées répondre aux attentes d’hypothétiques résidents, qui sombrent dans l’oubli, retournant lentement à l’état sauvage. C’était  l’illustration maîtrisée du combat entre une nature lente mais déterminée, en lutte contre la spéculation, le désir immédiat, le mirage économique

     Ces séries montrent l'évolution du travail de Michel qui va plus loin que la photographie classique pour atteindre une visée philosophique  

    Le parcours de Michel , on l' a retracé sur le site de Vinalmont (voir le lien ICI) avec ses nombreuses expositions en Belgique , en Suisse, en France , en Angleterre, en Chine même .

    Ses publications sont nombreuses : celles liées à son rôle de photographe de plateau (notamment dans le cadre de « Les convoyeurs attendent » de Benoît Mariage, avec Benoît Poelvoorde), celles plus artistiques  , sans oublier les photos liées à Vinalmont  en liaison avec le projet Qualité-Village viant à  mettre en valeur l'ambiance , l'atmosphère de notre village 

     

    Interview et photos de Michel à propos de PATIENCE sur
    http://www.galerie-photo.com/michel-cleeren_patience.html

     

    LES INFOS PRATIQUES

    Galerie Artitude, Bruxelles: exposition du 11 mai au 17 juin 2017

    Vernissage: 11 mai à 18h en présence de Michel 

    rue de la Longue -haie 23 1000 Bruxelles 

    www.artitude.be 

     

    Michel Cleeren
    rue Pousserou 2
    4520 Wanze
    Belgique
    michel.cleeren@teledisnet.be
    www.michelcleeren.com

    Michel Cleeren est photographe depuis 1980.
    Il mène en parallèle sa recherche personnelle et une activité de photographe de
    plateau pour le cinéma.
    Il enseigne actuellement la photographie et la vidéo
    à l'I.A.T.A. à Namur en Belgique.

     

     

    2-20170430-michelcleeren (1).jpeg

     

     

     

  • Pierre Joris-Demy , le compagnon de la Vinalmontoise Aurore Kockelmans , homme de consensus le jour, écrivain du fantastique la nuit

     A 27 ans, il va bientôt faire paraître son troisième livre .

     

    pierre joris-demy,la légende pionnière,vinalmon écrivain

    Pierre et Aurore 

    Comment ne pas tomber sous le charme de Pierre Joris. Ce n'est même pas un question à poser à Aurore Kockelmans, sa compagne, la fille d'Eugène et Antoinette de la rue de Wanzoul,

    Pierre, avec sa chevelure bouclée , ces petites lunettes, ses yeux pétillants de joie de vivre et de malice, c'est un peu son Harry Potter .

    Pierre, un Harry Potter écrivain qui décrit depuis plusieurs années les chemins héroïques du « Royaume Pionnier », un Harry Potter qui veut donner du sens aux échanges entre les gens , que ce soit dans son métier de coordinateur touristique à la Province de Liège , dans son engagement politique ou dans son implication citoyenne avec son groupe « Génér'Action » . Un Harry Potter avec des choix sociétaux marqués lui qui promeut le bio, pas le bio dans ses dérives commerciales, mais bien le vrai bio où l'on s'implique personnellement.

    Mais revenons à ses débuts d 'écrivain. Étudiant à l'Athénée, à 14 ans, alors qu'il est loin d'être le meilleur en français, il commence à égayer ses croquis fantastiques de petites notes. Lui, le geek, acharné de jeux vidéos , cherchait à faire perdurer les aventures des personnages de « Jake and Daxter » ...

    Mais bientôt , cela ne lui suffit plus. L'écriture, en tant que telle, prend le dessus : dès qu'il est 11 heures du soir, chaque jour ou presque, une envie irrépressible d'écrire sur papier les aventures fantastiques qui bouillonnent dans sa tête s'impose . Il crée son univers, ses personnages. Avec la nuit, l'adrénaline monte encore, l'inspiration est là, l'histoire arrive dans sa tête pui sur papier .Voici le résumé du début de son récit qui commence simplement :

    «Un jeune étudiant en langues qui voyage quotidiennement en train est le témoin d'un accident impliquant une belle jeune fille . Et bien sûr , il veut la revoir. Dès qu'il retrouve sa trace, des phénomènes extraordinaires se produisent autour de lui : il a franchi inconsciemment le portail qui relie notre monde au « Royaume Pionnier » . Là , un dictateur, un tyran, Ranther, règne sur son royaume , réduisant les familles du royaume au silence. Ranther va affronter Aster , le seigneur des seigneurs, Aster l'espoir auquel il faut se raccrocher . Car dans ce royaume déchiré entre le bien et le mal , l’enthousiasme et l'optimisme subsistent...». Nous n'en dirons pas plus. A vous de lire les deux premiers tomes et d'attendre le troisième opuscule.

    « Le Royaume pionnier », le premier tome,  est sorti en 2013. C'était donc le début de la trilogie « La légende pionnière ». Fin 2014, c'est le second épisode qui parait : « Les terres de l'exil » . L'auteur fait évoluer ses personnages dans un univers  « heroic fantasy »

    « J'aime ces univers nous dit Pierre . Je suis attaché à la période médiévale qui m' a toujours fasciné. J'aime tout ce qui est surnaturel, tout ce qu'on ne cerne pas bien. Le tout combiné donne du "fantasy". »

    Nous pouvons l'annoncer : le dernier tome de la trilogie est en cours et paraîtra bientôt. Nous vous dirons quand il sera disponible . On connaît déjà son titre : « La cité des cieux »

    Au niveau professionnel , fort des ses études en langues modernes et en tourisme , Pierre est devenu Chargé de Projet à la Fédération du Tourisme de la province de Liège ...avec son enthousiasme, son idéal aussi : il se veut passeur d'idées , un donneur de sens aux contacts . Pratiquement, actuellement, il a pour objectif de mettre en avant la marque « ARDENNES » à la fois dans les Ardennes belges mais aussi dans les parties luxembourgeoises et françaises, à travers divers projets.

    Les réseautage , la mise en contact des bonnes volontés , c'est aussi son objectif sociétal quand il a fondé, avec un groupe d'amis de la région Huy-Wanze-Hannut-Waremme, le bien nommé groupe Génér'Actions : il ne faut pas subir la vie telle que la façonnent les médias , les grands groupes industriels; il faut être acteur de sa vie. Parmi les fondateurs du groupe , citons outre Pierre , Cédric Detry, Delphine Hubin , Aurélie Ochelen , Jonathan Wilmotte , Christophe Evrard, Adrien Housiaux et Catherine Gerimont .

    pierre joris-demy,la légende pionnière,vinalmont écrivain

    Ils se veulent donc la génération de l'action avec pour but de permettre à celui qui a une « bonne » idée de la concrétiser en amenant de bonnes volontés autour de lui . . On est au bord de l'économie sociale .
    Un exemple : Génér 'Actions veut soutenir le projet de monnaie citoyenne locale ,  LE VALEUREUX . Le but : donner du sens aux échanges, favoriser le commerce local et les circuits courts comme on dit.

    Dans ce cadre , le groupe a aussi organisé un déjeuner équi-local à 4 euros axés sur les produits de la région Hannut Wanze Huy Waremme (avec la collaboration notamment de «La ruche qui dit oui, ou la boulangerie Winters ).

    Chez eux , à la maison,  Pierre et Aurore adhèrent pleinement à cette tendance avec un jardin sans pesticide et un poulailler (sur la photo avec un filet pour cause de risque de grippe aviaire )

    pierre joris-demy,la légende pionnière,vinalmon écrivain

     

    LES INFOS PRATIQUES

     Les deux premiers livres de Pierre sont disponibles aux éditions Atramanta (15 euros)

    -via commande à la Dérive à Huy

    -ou via Amazone

    -ou via la Fnac

     

    Une version e-book (5,99 euros)

    est disponible

    -via la fnac.com ou amazone

    -pour les apple : via apple ebook store

    -pour les pcs classiques : via google play

     

    Pierre a une page facebook dédicacée à « La légende pionnière » et un blog lié aussi à cette saga (lalegendepionniere.blogspot.com )

    Vous pouvez le contacter via sa page facebook Pierre Joris-Demy

     

    pierre joris-demy,la légende pionnière,vinalmon écrivain

  • Saperlotte , il y a une nouvelle graphiste à Vinalmont.

    Cocorico les Cocottes .

    aurélie warin graphiste , les cocottes  vinalmont, saperlotte , vinalmont aurélie Warin

    Aurélie Warin habite.... en bas de l'école de Vinalmont, rue Mottart Laloi , au no 10 depuis 1 an ; elle a 34 ans,  est graphiste et est l'heureuse compagne de Pierre-Fançois Lenaerts.

    A la campagne, Aurélie est une graphiste comme toutes les autres avec sa société Saperlotte; mais non, avec ce nom là , avec ce talent là , elle n'est pas comme les autres.

    A la ville , elle se laisse aller, se déchaîne, devient inarrêtable avec sa copine Christelle. Cela devient les Cocottes et leurs créations récréatives.

    2 activités complémentaires pour une seule graphiste. 

    Restons sérieux et parlons d'abord de Saperlotte qui vient de trouver ses lettres de noblesse avec un nouveau site très classe . Mais le blog et la page facebook sont toujours là : likez, likez .

    Le site , Aurélie l'a conçu elle même (elle est aussi professeur de recherche graphique et des cours de la suite Adobe à l'IFApme à Dinant) . Dans son site, on  découvre qu'elle a une activité pour les pros, les entreprises et commerces, à côté de ses réalisations pour l'homme (et la femme) de la rue.

     
    Mais, entreprise ou particulier, chacun est gâté. Car le graphisme, Aurélie l'a dans la peau. Pour elle, le graphisme est tout simplement un état d’esprit, une vision du monde. La feuille d’un arbre, les vibrations d’une musique, la texture de briques, la composition d’un plat… Tout peut l’inspirer et tout l’intéresse !

    aurélie warin graphiste , les cocottes  vinalmont, saperlotte , vinalmont aurélie Warin

     

    Tout part de l’échange et du respect.

    Aurélie nous dit :

    « Mes plus belles créations ont toujours commencé par un échange. Avant de me lancer, j’ai besoin de connaître ce qui anime mon client, qui il est et où il veut aller. Je mets ensuite mon expertise à son service, je traduis l’identité unique de tout client, particulier et professionnel. Chaque job graphique est donc un défi. Et ça tombe bien, car c’est mon principal moteur ! »

    Et concrètement

    Aurélie met au point pour vous et avec vous votre identité graphique sur tous les supports de communication , c'est – à -dire

    -pour les professionnels : logo, document administratif, brochure, site, lettrage, décoration véhicule, enseigne, cartes de visite, packaging, dépliant, pub, remerciements, en-tête...Quelques références : Centre Capilaire Ista,  Bertrand Ninane (entrepreneur en aménagements extérieurs ) , Sandwicherie C Si Bon, ASBL Ambudja,Les P'tits Bouts d'Chic (souvenirs gourmands)...

    -et pour les particuliers : invitations, faire-part de mariage et de naissance, décoration tables ou de salle, remerciements, décorations de murs, badges, …

    Tout est possible . 

    La galerie ICI vous donne quelques exemples de ses réalisations dans le cadre de Saperlotte

     

    aurélie warin graphiste , les cocottes  vinalmont, saperlotte , vinalmont aurélie Warin

    Quand Aurélie a fini une journée ,elle en commence une autre toujours dans les mêmes 24h .

    Cette seconde activité , c'est donc « Les Cocottes » Avec sa comparse Christelle Salvo l' épicurienne, elles ont choisi de rassembler toutes leurs folles idées et de les rendre concrètes dans leur atelier ! Des badges pour retrouver son gosse, des accessoires pour le grand soir, une déco décalée pour frimer ou des petits ustensiles de la vie de tous les jours mais en beaucoup plus glamour ! Faisons un saut dans leur univers pétillant

    Aurélie raconte :" J’ai toujours été passionnée et impressionnée par le monde qui m’entoure! Après un essai en architecture, j’ai découvert ma voie grâce aux arts graphiques. Après 10 ans en tant que “Rat de laboratoire” en agence de graphisme, j’ai décidé de vivre de ma passion et de laisser jaillir ma créativité.Le projet est né de frustrations créatives et d’une envie folle d’égayer le quotidien ! comme une évidence, il fallait qu’on unisse nos idées, envies et créativités pour créer un TRUC !

    Parmi leurs créations préférées , il y a les badges simplement, mais rien n'est simple : les badges sont beaux , plein d'humour ou simplement pratiques . Il y en a pour les fêtes d'anniversaire, pour l'ouverture d'un magasin , pour mettre en avant un arbre généalogique, pour les participants à un stage ,pour les élèves d'une école ...Parmi les préférés d'Aurélie et de sa copine , les badges « Ne perds plus ton gosse »  Parce que l’idée est originale et fun ! dit Aurélie . Les enfants sont contents de le porter et choisissent eux-mêmes leur visuel ! Les adultes nous en demandent aussi pour eux ! Mais j’ai aussi un faible pour le badge « Fais-moi vibrer » né d’un délire avec des copines ! Ou pour le badge « Chasse gardée – pas touche sinon je te bouffe » Parce qu’il fait rire tout le monde… et que je le trouve joli Une anecdote sympa? Nous savons qu’une « dame » a trouvé l’amour grâce à son badge pour enfant détourné !

    Et aussi les tasses customisées, les plats détournés en pense-bête, les bouteilles reconverties en élégants bougeoirs ...

    Une autre partie de la galerie photos consacrée à "Les Cocottes " ICI 

    aurélie warin graphiste , les cocottes  vinalmont, saperlotte , vinalmont aurélie Warin

     

    Les enfants sont la  source d’inspiration principale d'Aurélie …

    -Une véritable source d’inspiration quand il s’agit de me donner des idées pour mes prochaines réalisations ! dit Aurélie. Mes influences sont tous mes souvenirs d’enfant et mes partages avec les loustiques ! C’est souvent des jolies histoires que je leur raconte ou de nos jeux que sortent mes idées… Comme les discussions avec les futurs mariés ou parents m’aident beaucoup à créer des faire-part uniques et à leur image ! On parle de tout et de rien… on parle déco… organisation… et hop ! Oui, je crois sincèrement que le plus bel endroit pour trouver de l’inspiration est dans l’autre et dans ce qu’il partage avec moi !

    Belle philospophie. 

      

    LES INFOS PRATIQUES

    Aurélie Warin

    mails:   aurelie@atelier-lescocottes.be      info@saperlotte.be

    Gsm : 0471 11 32 63) ;

    rue Mottart Laloi, 10, 4520 Vinalmont

    Page FACEBOOK, INSTAGRAM (à partir du site notamment), LINKEDIN (à partir du site notamment) : atelier_lescocottes , facebook saperlotte

    SITE « Saperlotte» ICI

    Et bientôt un nouveau site pour « Les cocottes »

    Mail de Christelle Salvo (partenaire d'Aurélie aux "Cocotttes"): Christelle@atelier-lescocottes.be)

     

    Où acheter leurs créations? En les contactant ou « en ville » (voir les adresses via la galerie photoschez

    Color Touch (badge – porte-clé) à Liège 
    Coton Urbain (pinettes) à Liège aussi 
    Camilou (badges – porte-clés – badges enfant – tasses) à Liège
    Happy Family (pinettes – marque-pages) à Liège 


    La Théière Céleste (tasses) à Tilff ( Aurélie est originaire de Tilff) 

    Le long courrier,  à Tilff

    Les petits bouquins ...and Cie à Herve 

    Prochaine manifestation à laquelle Aurélie participe : Autour de la femme à Chênée le WE des 10, 11 et 12 mars : une occasion de vois ses réalisations et celles de son amie Christelle. 

     

    Merci notamment à Le Kactus, F-X Cardon et à  Ludivine Vigneron pour les photos des galeries 

     

     ET BIENTOT

    -Un E -shop pour commander en ligne à partir de la visualisation des photos des articles proposés

    -des ateliers créatifs pour enfants et adultes (un projet auquel Aurélie tient beaucoup )

    -et...un poulailler , un vrai poulailler à Vinalmont construit par Pierre-Fran pour de vraies Cocottes (cela ne s'invente pas) 

     

     aurélie warin graphiste , les cocottes  vinalmont, saperlotte , vinalmont aurélie Warin

     

  • Une peinture d'une maison de Vinalmont : la reconnaissez vous ?

    Emile Smettin, l'ex Vinalmontois, a retrouvé cette peinture d'une demeure où il a vécu au début des années 60

     

    15384532_1919216188308906_2424127796004644400_o (1).jpg

    Les propriétaires de cette habitation de la rue Mottart-Laloi, dès les années 40, c'étaient les 3 soeurs Jamar, Emilie, Elise et Zélie. Elles habitent donc dans  la petite cour en face de l'école, une demeure à droite de la maison patricienne habitée alors par la famille Collin (aujourd'hui propriété de M et Mme Mélotte) et à gauche de l'habitation de Charles et Jeanne Graindorge-Delhamende. La  maison des 3 soeurs fait partie d'un ensemble qui aurait constitué un prieuré. Chaque semaine, à tour de rôle, une des soeurs reste à la maison pendant que les autres se rendent à la messe ou vont faire les courses. Le grand sport des Vinalmontoises derrière leur fenêtre, c'était de répondre à la question: qui est ce qui manque aujourd'hui? 

    La maison , c'est en fait un petit complexe; il y a eu jusqu'à 3 ménages qui y ont vécu ensemble. Joseph Bolly, le garde champêtre, y a notamment vécu. 

    La famille Pacolet a occupé l'habitation au fond du couloir central  durant la période 1956-1961. 

    Les  enfants de l'école regardaient toujours d'un oeil admiratif Marcel Pacolet qui travaillait le long du talus de l'école: Marcel coupait les herbes à la faux, d'un geste large. Mais ce que tout le monde  attendait, c'était le battage de la faux. Quand la faux a perdu de son tranchant, il faut la "battre " : il faut amincir la bord tranchant de la lame  en la frappant avec un marteau sur une enclumette puis l'aiguiser avec une pierre à aiguiser au grain fin. Spécialiste incontesté du battage de faux, Marcel Pacolet réalisait ce travail pour les voisins, les amis, ou les ouvriers communaux, en fait pour tout ceux qui devaient couper des herbes dans les prairies (pour la fenaison)  ou dans les pelouses ou les talus. 

    Vers 1956-57, la petite maison, devant, était louée à une famille avec 3 ou 4 enfants dont la maman s’appelait Christiane…. Cette famille possédait...une roulotte qui était stationnée le long du mur à gauche.

    Jean -Pierre Pacolet se souvient:" Ces personnes ont déménagé à Marchin et ont été remplacées par Lucien et Alexandrine Guillaume, les grands parents de Monique et Robert Guillaume. Lucien était alors âgé de plus de 80 ans et j’ai le souvenir qu’il chiquait du tabac et crachait sa salive dans un seau, si bien que, lorsqu’on entrait dans sa cuisine, on avait cette odeur de tabac mâché qui prenait à la gorge. Cette habitation était très exiguë et modeste, une petite cuisine, une petite chambre à coucher et une remise. Mais on y était bien et on y allait souvent.

    Et pourtant, on a déjà embêté pas mal le vieux Lucien.  

    Nous jouions au football dans la petite prairie à droite mais également dans la cour juste à l’avant de la maison. Et quelque fois, le ballon atterrissait dans la vitre des malheureux grands parents Guillaume et c’était un drame …une vitre cassée…Heureusement, mon papa, après nous avoir copieusement engueulé,  réparait au plus vite les dégâts.

    Notre petite cour, c'était un vrai paradis pour nous -Jean-Pierre, Anne-Marie, Maurice, Francis Pacolet - et nos copains , une plaine de jeux , un  Walibi : on y faisait des acrobaties en vélo, on y jouait aux billes (avec Francis Goesens notamment),  à « cache-cache »  notamment dans le jardinet à gauche (au grand désespoir de nouveau des grands parents Guillaume). Bientôt , on a commencé à  jouer sur un petit kicker de fortune avec Marc Sohet et Paul Van Hoecke...les temps modernes commençaient ...

    04-p20120327-paulvincent-communionpaul1960environ-900.jpg

    Sur son 31, la jeunesse de Vinalmont au début des années 1960 . Qui reconnaissez-vous ? Parmi eux , Jean - Pierre Pacolet 

    Puis , tout s'est emballé :Lucien et Alexandrine nous ont quitté, nous avons déménagé."

    La famille Smettin arrive alors vers 1963 dans le "complexe" .  La famille était nombreuse avec Emile Smettin, ses frères Charly, Eric, le cousin Jean -Marie  et sa soeur Juliana, celle là même qui sera championne de Belgique d'accordéon. Claude , le grand frère , deviendra un cycliste reconnu dans la région.  La famille Smettin quittera quelques années plus tard la rue Mottart Laloi pour s'établir rue Quique et gérer le café de chez l' "Quique" .

    Les demoiselles Jamar décèdent bientôt  et les maisons deviennent  la propriété de la famille Legros , une famille qui revenait d'Espagne dit-on ...

    Et notre peinture dans tout cela? 

    L'artiste peintre , c'est Luc Saint Georges ,un ami de la maman de Daniel Haid. Luc Saint Georges habite rue Mottart Laloi aussi mais dans la partie de la rue encerclant l'école pour remonter vers la rue Albert 1. Il séjourne dans la demeure actuelle de la famille d’Emmanuel Gillet. Il n'y habite pas seul : il a été hébergé par Emile et Lambert Racoux. Si Emile a été  tailleur de pierre comme tout Vinalmontois, Lambert, lui, était  tailleur de vêtements. Quand son épouse Laure vivait toujours ,ils s'étaient même spécialisés dans la confection et la location de costumes de carnaval. Et, commercants hors pair, pour faire marcher les affaires , ils organisaient eux-mêmes , dans leur salle , les plus beaux bals masqués de la région. Et en plus , chez eux, on vendait  des chiques et on  jouait aux quilles...pour de l'argent. 

    Toujours est -il qu' on doit à leur locataire et ami, Luc Saint Georges, la peinture d'une maison du village de Vinalmont que nous a présenté Emile Smettin. Merci Emile.

    Connaissez vous d'autres peintures du village ?  N'hésitez pas à me les faire parvenir.303404_3282636738894_1317093860_n.jpg                                                                        Emile Smettin 

  • Des photos de l'expo Sit down et "upcycling" avec des oeuvres des jeunes Vinalmontois et de Kristel Tasiaux

    C'était au Centre Culturel de Wanze 

    centre culturel de wanze,école de vinalmont,sit down ou assitu,vinalmont,wanzoul,kristel tasiaux

    Les institutrices de Vinalmont avaient battu le rappel en novembre afin d'obtenir des ...déchets pour 'l'école : des tissus , des coussins , de la mousse ,des bouteilles en plastique, des cartons d'oeufs . A partir de ces matériaux , de ces déchets , les enfants des classes de 5ième et de 6ième année de  l'école de Vinalmont ont créé des chaises , des poufs, des banquettes ... tout sur quoi on peut s'asseoir.  

    Au delà de l'aspect créatif et artistique , c'est aussi une leçon de vie pour les enfants mais aussi pour nous  tous qui nous plaignons des déchets qui encombrent notre vie, que l'on voit sur les bords des rues  .

    Les créations d'upcycling, faites à partir de "rien" par les enfants , sont très belles et sont utiles . 

    L'exposition "Sit Down" qui en a découlé vient de s'achever au Centre Culturel de Wanze . On a pu aussi y voir des fauteuils en cartons , créations de Kristel Tasaux de la rue de Wanzoul et aussi  les  oeuvres de "A Coeur Space", Grégory Hoogstoël , Evy Puelinckx, Madame Ravik avec Raymonde et REBEL.  Les créations des élèves de la section Design de Saint-Luc Liège et des ateliers du Grain d’Art -avec de jeunes wanzoulois -étaient aussi présentées .

    La GALERIE PHOTOS en cliquant ICI (cliquez sur le second icône de la bannière dans la partie supérieure droite de l'écran pour voir les images en très grand et donc quelques uns de nos jeunes artistes ) 

    centre culturel de wanze,école de vinalmont,sit down ou assitu,vinalmont,wanzoul,kristel tasiaux

  • Le 4 ième marché de Noël au Fourneau Sainte Anne à Vinalmont se termine ce dimanche

     Le chalet restaurant sera encore ouvert jusque la fin de l'année

     

    fourneau sainte anne,vinalmont,michel marchand,noël à vinalmont,feu d'artifice vinalmont,etincelle feu d'artifice

    Le marché de Noël du Fourneau Sainte Anne a pris de l'ampleur cette année avec des exposants, artistes et artisans plus nombreux mais toujours avec des oeuvres de qualité.Voir les photos ICI via Vinalmont.be 

    De plus, Michel Marchand avait de nouveau invité les vedettes locales de  One step from you ...Tout un programme, le nom du groupe musical  de la rue Quique avec les « enfants  du pays" Leila Grégoire , la chanteuse et Arthur Gilles , le guitariste. Ce sont eux qui ont animé de bien belle manière les chapiteaux vendredi et  samedi sur le coup de 20 heures ; et ce avant le grand feu d'artifice tiré par l'Etincelle . Un must . Ce feu d'artifice a été  tiré  à partir du point central  de l'ancien terrain de football de Vinalmont . Il a été vu de Vinalmont, Wanzoul mais aussi des villages environnants : grandiose. Voyez les photos dans la galerie photos .

    Déjà , le   vendredi , le marché de Noël avait été inauguré dès 16h, avec  un vin chaud offert par le patron et grand organisateur Michel Marchand . 

    Les stands sont de pures merveilles artistement décorés dans une ambiance féerique .

    C'est la première fois que Dominique Kempen vient au marché de Noël de Vinalmont. Elle vient de Villers avec ses créations : ses peintures sur céramique sont exceptionnelles . Dominique gère à Villers un endroit unique , convivial et douilet , le « Crea T-Room », qui offre un  espace de détente et d'échanges autour d'un café ou d'un jus de fruit; le Crea T-Roolm donne surtout la possibilité de confectionner soi -même un cadeau personnalisé dans la cadre de différents ateliers créatifs. Il y a de la peinture sur céramique mais aussi du scrapbooking. Ateliers pour tous et, en plus, stages spécifiques pour enfants (créations artistiques , anglais...) . Voyez le site http://www.creatroom.com/ ou rendez-vous chez Dominique Kempen, rue de la sablière , 12, à 4530 Villers , du mercredi au samedi de 10 à 18h (+nocturnes à thème deux fois par mois) ; tél 0494 99 59 02

    Jef et Julie viennent de Vinalmont , des Potalles.  Jef , c'est l'orfèvre : il crée des perles à partir de verre de Murano qu'il fait fondre avant de lui donner des formes magiques . Chaque pièce est unique .C'est sa compagne Julie qui s'occupe du montage et de la touche artistique finale . Un fameux travail d'équipe . N'hésitez pas à leur rendre visite aux Potalles ou à les contacter via facebook : Perlesde Jef ou via gsm 0495 57 28 13

    Grande première aussi pour Jean-Marie Vanebempt et Paulette au Fourneau Sainte Anne . Jean -Marie  est revenu sur ses terres natales à Vinalmont avec des cartes postales de Huy mais aussi bien sûr de Vinalmont . Tout le monde a été conquis par ses cartes postales anciennes métamorphosées par un agrandissement judicieux et par un travail de restauration préalable . Jean-Marie les présente avec passion , avec un brin de nostalgie aussi. Jean-Marie est plus qu'heureux de l'engouement de chacun pour ces cartes postales qui  ont été imprimées , via un laboratoire anglais, sur chassis toilés , comme pour les peintures . Les dimensions sont remarquables :  76X50cm. Un deuxième façon de faire est de les imprimer sur aluminium 20X30 cm . 

    Pour plus d'infos , Jean -Marie Vanebempt, rue Vankeerberghen, 27 , 4500 Huy ; tél 085/ 23 16 81

    fourneau sainte anne,vinalmont,michel marchand,noël à vinalmont,feu d'artifice vinalmont,etincelle feu d'artifice

    Christine Bouchat , la voisine du Fourneau Sainte Anne est graphiste , illustratrice de livres pour enfants , créatrice de sites internet , de logos ; informaticienne, elle est donc à la tête de l'atelier « Créative Studio Polaire » de la rue Quique mais elle est aussi passionnée par la réalisation de foulards , cravates et noeuds papillons plus qu' originaux: géniaux . Elle nous les montre : on ne sait résister . Mais elle a élargi son pannel par une collection de sacs eux aussi remarquables .

    Logan Defroyere nous vient de Wanze avec ses produits de beauté et de soins .

    Isabelle Fairon est , à la base , spécialiste en gravure .Elle a , en plus , élargi son pannel, via un stage de dessin chez Gloria Baracatto (qui a  eu, jusqu'il y a peu , son atelier à Wanzoul) .Isabelle expose ses meubles en carton,  ses peintures à l'acrylique , au couteau : des VW magnifiées par des couleurs saturées , des scènes de vie des animaux de basse - cour , mais aussi son splendide arbre à chat...L'adresse d'Isabelle , c'est celle de l'entreprise  familiale (articles et plaques funéraires, articles en granits, gravures)  , rue de Waremme , 117, 4530 Villers -le-Bouillet ; tél 085/23 68 78 ; email: sprlfairon@skynet.be 

    Découvrir les patchwork de Milou Foucart, c'est du bonheur , de l'artisanat textile qui devient de l'art .Pour la contacter : 085/23 24 77 , 0495 49 60 23 milou.cambron@hotmail.com

    Céline B : Couleurs et mouvements sont les piliers de l'inspiration de Céline B. Elle crée des bijoux pour des femmes actives et féminines.
    Nancy Crèvecoeur , qui vient d'Amay, nous émerveille avec ses décorations de Noël

    Catheline Duvivier de la Passion Déco'line nous présente ses cadres photos, ses cadres magnétiques , ses aimants , ses boutons magiques interchangeables qui s'adaptent à différents bijoux , des supports variés mais toujours de classe : bracelets, bagues , boucles d'oreille .  Catheline vient de Warnant -Dreye , rue Burettes, 29 0471/ 57 29 82 ;  ou via faceboook La-passion-Décoline

    A manger , à boire : bien sûr , on est à la bonne adresse chez Michel Marchand qui sert ses menus de saison dans le chalet artistement décoré . Et en plus , en continu, une petite restauration est présentée  avec cornets de pâtes, pâtisseries, boissons chaudes

    fourneau sainte anne,vinalmont,michel marchand,noël à vinalmont,feu d'artifice vinalmont,etincelle feu d'artifice

    Le restaurant de Noël , lui , continuera jusque fin d'année 

    Le chalet restaurant , avec son décor féérique , sera en effet ouvert  jusqu'au 30/12 du vendredi au dimanche dès 18h30 . Formule groupe TOUS les jours sur réservation ; tél Michel Marchand 0475 55 84 40

    Et bien sûr , il y a les représentants du Fifty one de Huy dont le fourneau Ste Anne est le Quartier Général. Ce sont eux qui pendant des années ont pris Vinalmont comme point de départ de leur balade automnale au profit de « l'Espoir » .

     Ce dimanche matin , c'était la balade automobile avec des ancêtres , des véhicules plus récents et même des voitures de rallye  

    Durant les 3 jours qu' a duré le marché , les visiteurs se sont succédés , le plus attendu étant sans conteste le Père Noël avec son fidèle acolyte Francy . 

    LA GALERIE PHOTOS ICI (deuxième icône de la bannière supérieure à droite pour voir les photos en plus grand) 

     

    fourneau sainte anne,vinalmont,michel marchand,noël à vinalmont,feu d'artifice vinalmont,etincelle feu d'artifice