vinalmont

Conférences

  • Le Wanzoulois Benoit Smets et le projet Nyiragongo , le volcan le plus dangereux d'Afrique

    Benoit lance une opération de financement participatif 

    Nous avons déjà parlé sur le blog et le site de Vinalmont des recherches et activités du vulcanologue  Benoit Smets au niveau des volcans africains . Aujourd'hui , et jusqu'au 24 avril , Benoît- le fils du chauffagiste wanzoulois Jean-Paul- lance une opération de crowfunding lié au  projet "Expédition Scientifique Nyiragongo 2017 " .

    Benoît a donc besoin de votre appui au niveau de cette opération de crowfunding ou de  financement participatif.

    Votre aide , de quelqu'importance qu'elle soit , de la plus minime à la plus grande , est importante pour ce projet qui a une visée à la fois scientifique et humanitaire : protéger les populations africaines menacées par le volcan Nyiragongo , le volcan le plus dangereux d'Afrique. 

    Benoît espère récolter 4200 euros en vue d'acquérir le  matériel nécessaire (dont des caméras)  aux 3 niveaux de son projet . Il a déjà engrangé environ la moitié de la somme . 

    Benoît propose remercier les contributeurs au projet via des photos, posters ,calendriers, fonds d'écran , vidéos de volcans, des échantillons de lave , des conférences sur les activités volcaniques.

    Via le lien ICI , vous verrez comment contribuer à ce projet 

     

    Dans les sections suivantes , nous laisserons Benoit se présenter , présenter le projet en détails et nous dire pourquoi un financement participatif .

    Les magnifiques photos de Benoit et de son équipe, vous montrent le volcan et l'environnement habité  de ce monstre fascinant mais oh combien dangereux . 

    Benoit Smets , le  porteur de projet, se présente 

    7-13987989_10208513671492072_2204068667862524453_o.jpg

    Je m'appelle Benoît Smets. Je suis un jeune docteur en sciences travaillant dans les domaines de la volcanologie et des risques naturels, pour le compte du Musée Royal de l’Afrique Centrale, en Belgique. Lors de mes 10 premières années de carrière, je me suis spécialisé sur une région spécifique d’Afrique centrale : la Province Volcanique des Virunga, à l’est de la République Démocratique du Congo, là où se situent deux des volcans les plus actifs d'Afrique: le Nyiragongo et le Nyamulagira.

    Ces volcans menacent directement une population de plus d’un million de personnes. Les objectifs principaux de mes travaux et de ceux de mes proches collaborateurs sont simples : améliorer les connaissances scientifiques, la surveillance volcanique et l'évaluation de la menace liée aux Nyiragongo et Nyamulagira.

    A travers nos projets de recherche, nous fournissons également des formations à nos partenaires congolais pour leur transférer un maximum de compétences localement, que ce soit pour la recherche fondamentale, la surveillance des volcans ou la gestion des risques volcaniques dans la région.

    Le fait de travailler à tous ces niveaux donne énormément de sens à notre recherche, car nos résultats sont bénéfiques tant pour la science que pour la société. Vous comprendrez donc aisément la passion qui nous anime.

    Pour plus d'information sur mes travaux de recherche et sur les volcans des Virunga, n'hésitez pas à visiter les deux sites internet suivant :

    http://bsmets.net

    http://www.virunga-volcanoes.org

     

     

     

    Le projet Nyiragongo 2017 Scientific Expedition est une initiative scientifique visant à étudier en détail l'activité du volcan le plus dangereux d'Afrique: Le Nyiragongo.

    Cette expédition est un nouveau chapitre de la formidable aventure lancée il y a 12 ans par des scientifiques belges et luxembourgeois. C'est l'histoire d'un volcan aussi passionnant que dangereux, de scientifiques voulant donner du sens à leurs travaux de recherche, d'une population locale d'Afrique centrale qui compte sur ces scientifiques pour éviter le pire si le Nyiragongo se fâche à nouveau.

      

    CONTEXTE

    Le volcan Nyiragongo menace directement une population de plus d'1 million d'habitants. Ce volcan a déjà produit deux éruptions de flanc désastreuses, en 1977 et 2002. L'activité principale du Nyiragongo correspond à la présence d'un lac de lave actif d'environ 260 m de diamètre (le plus grand du monde), situé dans son cratère principal.

    Le Nyiragongo et une des coulées de lave dévastatrices de janvier 2002. (image "fausse couleur" où la végétation apparaît en rouge)

    (c) publicbooks.org, 2010

    Paradoxalement, le lac de lave du Nyiragongo n'est pas surveillé, et ce malgré le fait que les variations du niveau du lac de lave fournissent des informations potentiellement cruciales sur l'état de pression magmatique dans le volcan, ce qui pourrait aider à détecter une potentielle et dangereuse éruption de flanc.

     

    LE PROJET

    Lors d’une expédition scientifique et périlleuse prévue en juin 2017, je compte descendre, avec plusieurs collègues, dans le cratère du Nyiragongo pour mesurer pendant plusieurs jours les variations verticales et les mouvements de surface du lac de lave.

    Le but majeur de cette expédition périlleuse de 12 jours, où nous dormirons dans le cratère actif du volcan, est de pouvoir quantifier les variations de ce lac de lave et ensuite de les comparer à différents paramètres géophysiques utilisés pour la surveillance du volcan, comme les mesures de tremblement de terre, de déformation du sol ou encore d’émissions de gaz. Ainsi, nous pourrons mieux interpréter comment est traduite l’activité volcanique dans ces signaux géophysiques et, par conséquent, mieux déceler toute variation d’activité pouvant mener à une éruption dangereuse.

     

    Débordement du lac de lave du Nyiragongo, en septembre 2011. (c) N. d'Oreye, 2011

     

    METHODOLOGIE

    Pour ce faire, je vais installer plusieurs appareils photos autour du lac de lave qui vont prendre, en même temps et à intervalles réguliers, des photos du lac de lave. Chaque jeu d’images acquises en même temps, mais à des points de vue différents, me permettront de réaliser un modèle 3D du lac de lave. Ainsi, en comparant ces différents modèles 3D, je pourrai mesurer tout changement survenu entre chaque acquisition.

    Modèle 3D du cratère du Nyiragongo réalisé par photogrammétrie.

    Cet équipement est fabriqué « maison » et le premier prototype a été financé sur fonds propres. Pour pouvoir utiliser cette méthodologie et obtenir une qualité de mesure suffisante, je dois construire au moins 4 instruments.

     

    POURQUOI UN FINANCEMENT PARTICIPATIF

    En Belgique, il est très difficile de financer la recherche fondamentale dans le domaine des Sciences de la Terre, surtout depuis quelques années. Actuellement, je suis sans support financier pour couvrir l’achat et le développement d’instruments scientifiques indispensables au bon déroulement de l’expédition. Si j’ai déjà l’aide de mon institution, de l’asbl « ESO Research » et de la chaîne de télévision BBC pour les coûts liés à l’organisation de l’expédition, mon principal sponsor pour l’achat d’équipement scientifique est actuellement ... moi-même. Bloqué financièrement, je lance cette campagne de financement participatif afin de pouvoir réaliser pleinement les objectifs scientifiques de l'expédition.

    Dans une vision constructive et avec une perspective à long-terme, je réalise ce financement participatif via l’asbl ESO Research, afin de permettre au matériel qui sera acquis d’être disponible, par la suite, pour d’autres travaux de recherche belge. Ainsi, votre investissement ne sera pas qu’un « One Shot » et sera disponible pour d’autres jeunes scientifiques bourrés de talent.

     A quoi va servir le financement ?

    Le budget nécessaire à la réussite du projet a été divisé en 3 niveaux ; chaque niveau atteint permettant de débloquer l’argent nécessaire pour l’achat d’un équipement bien précis. Le premier niveau est vital pour le projet. Les deux niveaux supérieurs permettront d'assurer une expédition de haute qualité, avec l'acquisition de données uniques et plus étoffées, qui nous donnerons de quoi étudier le volcan pour plusieurs années.

    Niveau 1 : Multi-View Time-Lapse Camera System  (4200 euros)

    Le budget minimum pour la réussite de ce projet est de 4200 euros. Celui-ci contient le montant nécessaire au développement et à la fabrication de 4 caméras « time-lapse » adaptées au contexte particulier (gaz acide, grande humidité, pluies et grêle récurrentes, etc.) du cratère du Nyiragongo. A ce montant s’ajoute les frais de rétributions (cadeaux aux donateurs) et de dossier (forfait Ulule).

    Ce que j’appelle ici un « Multi-View Time-Lapse Camera » System (ou MVTLC) consiste en une série de plusieurs caméras de 8 mégapixels couvrant le spectre visible et proche infrarouge, contrôlées chacunes par un micro-ordinateur de type Raspberry Pi. Afin d’éviter une dérive temporelle sur l’heure d’acquisition se trouvant dans les métadonnées de chaque image, la mesure de temps sera contrôlée par un système d’horloge de haute précision, capable de compenser les effets de changement de température. Les données seront stockées sur un disque dur externe. L’alimentation se fera par une série de batteries haut-capacité qui seront régulièrement rechargées au cours de l’expédition.

    Au minimum quatre caméras seront construites afin de fournir suffisamment de points de vue convergents pour obtenir un modèle 3D de bonne qualité. L’utilité d’avoir des caméras couvrant le spectre proche infrarouge provient du fait que, dans ces bandes spectrales, il est possible de partiellement voir à travers les nuages de gaz volcanique. Nous gagnerons donc en visibilité sur le lac de lave grâce à ces caméras. L’acquisition synchronisée sera programmée entre 3 et 60 images/minute en fonction de l’activité du lac de lave pendant l’expédition.

    Niveau 2 : High-temperature Thermal Camera System  (9000 euros)

    Si nous atteignons le deuxième palier, je réaliserai les mesures de la dynamique du lac de lave avec une caméra thermique. L’avantage d’un tel système est que je pourrai voir à travers les panaches de gaz dense, mesurer tant les mouvements de surface que les variations de niveau du lac de lave et estimer le flux thermique émis par le lac de lave. Ce montant prend en compte le coût de la caméra thermique (~7500 euros), du logiciel associé et des frais liés à la campagne de crowdfunding (cadeaux de rétribution, frais forfaitaire retenu par Ulule).

    Niveau 3 : MVTLC System + Thermal Camera System  (13200 euros)

    Palier ultime de cette campagne, les fonds collectés permettrons une étude complète et détaillée du lac de lave à l’aide des deux techniques proposées dans les deux paliers précédents, à savoir un réseau de caméra "time-lapse" et une caméra thermique calibrée pour des hautes températures. Grâce au niveau 3, je pourrai obtenir toutes les mesures nécessaires pour comprendre efficacement la dynamique du lac de lave à différentes échelles de temps. Les données collectées me fourniront du travail pour plusieurs années et je pourrai envisager le développement d’un système de surveillance à long-terme du lac de lave, sur base de l’expérience acquise et des résultats obtenus. Les données collectées pourront également m’aider à décrocher de nouveaux financements pour continuer à étudier plus en détail ce volcan très actif et dangereux pour la population locale.

     

     

  • Nicole Louis, la Vinalmontoise de la rue Quique, va vous expliquer comment bien communiquer .

    Nicole Louis fera  un exposé ce jeudi 27 février à Wanze sur le thème de la communication, spécifiquement pour les personnes âgées . 

     20160403-photoclubhuy (14).jpg

    Monsieur et Madame Louis

    Cet exposé fait partie d'un ensemble de "conférences-débats-tables rondes organisés par le très dynamique Conseil Consultatif Communal des Aînés de Wanze dont font partie, au niveau de Vinalmont, Nicole Louis mais aussi Alphonse Pongo.

    Par exemple, fin mars, on parlera de l'habitat groupé avec notamment l'exemple de l'initiative de l'Asbl "Au fil de l'eau" à Couthuin.  Et en mai, ce sera le thème des "aidants proches " d'une personne malade qui sera abordé.  

    Mais déjà ce jeudi 23 février , ce sera l'art de s'exprimer , de communiquer qui fera l'objet de la conférence de Nicole Louis 

    Parler n'est pas donner à tout le monde et chacun a parfois des craintes de s'exprimer ou de ne pas bien se faire comprendre. Parfois, c'est encore plus difficile avec l'âge: comment communiquer avec les plus jeunes , avec le médecin , avec ... Et pourtant , l'époque met en avant l'art de bien "communiquer" . 

    Nicole Louis vous donnera jeudi des conseils pour communiquer, pour avoir un message clair, pour... bien écouter aussi. 

    Au terme de son exposé, des tables rondes seront organisées pour mettre plus précisément  en avant les outils d'une bonne communication.

    Tous les aînés au sens large sont invités : il n'y a pas  d'exclusive: chacun, à son niveau, a des difficultés à s'exprimer et il n'est jamais trop tard pour apprendre . . Donc n'hésitez pas à rejoindre le groupe dans une bonne ambiance  

     

    Les infos pratiques

    LE SUJET

    "Parler, est-ce communiquer", une conférence animée par Nicole Louis, suivie de tables rondes sur ce même thème. 

    OU 

    Salle Catoul , Place Faniel , Wanze

    QUAND

    Ce jeudi 23 février à 14h 

    RENSEIGNEMENTS

    Conseil Consultatif Communal des Aînés et Conseil de la Personne Handicapée

    Service social communal  085 31 73 08

     

    Une brochure particulièrement riche en renseignements liés aux attentes des aînés à été élaborée avec soin par le Conseil des Aînés ;  elle peut être visualisée et imprimée en cliquant ICI 

     

    D'autres brochures spécifiques aux maisons de repos , au testament de vie, à l'utilisation des outils informatiques, aux factures énergétiques, à la santé , à la vie sociale, au logement, sont aussi disponibles 

     

    Pour Vinalmont , des adresses utiles sont aussi accessibles via le site Vinalmont.be 

     

    20160529-cldrBasoha -2020(1).jpg

                   Alphonse Pongo , de la rue Mottart Laloi à Vinalmont,  est aussi membre du Conseil des Aînés.

  • Conférence à la salle des Airelles à Vinalmont sur le sud de l'Ialie

    Latium, Campanie et Pouille seront à l'honneur 

     

    sassoni2te.jpg

    Jean -Claude Lavigne présentera une conférence sur le thème "Le sud de l'Italie" le vendredi 24 février à 14h30 à la salle des Airelles à Vinalmont (rue Charles Frère), et ce dans la cadre du cycle organisé par "Wanze Rencontres"

    Téléphone pour réservations : 085/23 45 17

     

  • Des Vinalmontois , acteurs du futur à Wanze

    Venez découvrir les projets 2030 de Vinalmontois et de Wanzois dimanche prochain au Château à l'Horloge de Bas – Oha

     

    cldr wanze,vinalmont,château à l'horloge

    Première réunion de Wanze 2030 à la salle Delbrouck à Vinalmont en 2010

     

    Le monde change ; Wanze, Vinalmont aussi . Se posent les problématiques de la diminution des énergies fossiles , du réchauffement climatique , de la répartition des richesses entre tous les pays du monde , de l'augmentation de la population

    Chaque commune , chaque village se doit de répondre à ces problèmes : d'où le projet lancé vers les citoyens par la commune de Wanze en 2010. Quelles sont les idées géniales que l'on peut mettre en oeuvre au sein même de l'entité avec les moyens des villages en terme de développement durable , de vieillissement de la population , de cohésion sociale , d'emploi , de logement , de mobilité , d' « aménagement du territoire » pour créer un Wanze , un Vinalmont 2030 plus en concordance avec les défis posés 

    6 ans plus tard, des groupes de citoyens vous présentent leurs idées , leurs projets , idées ou projets qui prendront du temps ou... qui sont déjà en train d'être mis en place .

    Des Vinalmontois se sont investis dans cette démarche citoyenne au même titre que 50 autres wanzois .

    Ainsi , l'architecte urbaniste Alphonse PONGO de la rue Mottart Laloi  à Vinalmont et Liliane FONTAINE , qui a habité à Wanzoul et à Vinalmont aux Hadrennes et aux Potalles se sont investis dans les domaines « Logement «  et « Aménagement du territoire «  avec Julie LECLERCQ (Bas-Oha) et Marie-Christine MATTART (Moha).

    Les projets :

    -incitation à une utilisation rationnelle de l'énergie et au développement ds énergies renouvelables , sur base des ressources locales ;

    -conscientisation des habitants aux richesses de leur patrimoine naturel et bâti ,

    - une meilleure valorisation des cours d'eau ,

    -une architecture traditionnelle locale -d'aujourd'hui et de demain -en veillant à à l'équilibre entre densification de l'habitat , développement des services , mobilité et espaces aérés.

     Pour rendre cette théorie plus digeste  ,en plus de panneaux didactiques , le groupe présentera , pour enfants et adultes ,

    • « le Saviez-vous » : des anecdotes , des récits inédits liés au patrimoine et au logement

    • un questionnaire -concours lié à des questions sur les différents quartiers de l'entité . Dans ce cadre , un parcours des lieux-dit, hameaux et rues (village par village) sera présenté, appuyé d'une reconnaissance du patrimoine wanzois,

    • un comparatif de cartes postales anciennes avec des photos d'aujourd'hui

    • et aussi ...des matériaux de construction (briques, pierres, tuiles, ardoises) seront mis à la disposition des enfants pour manipulations, destruction(...si nécessaire) et montages ad hoc. Toutes les questions "constructives" recevront des réponses ad hoc ...

    • Alphonse et l'équipe proposeront aussi , sur écran télé , un déroulé panoramique de clichés photographiques de bâtiments visibles depuis la voirie publique et représentatifs du bâti traditionnel et contemporain. Une approche intéressante d'un archétype particulier y est notamment abordé avec pour objectif de mettre en avant un premier des moyens de communication  d'une résidence : la boîte aux lettres...afin de préserver l'histoire des villages et... proposer un avenir pour notre passé (Jean-Michel FOLON).

     Alphonse, lui même architecte urbaniste , pourra répondre aux différentes questions "urbanisto-architecturales" de tout un chacun .

    Emilie Mathieu , conseillère en logement , pourra vous renseigner sur cette matière. 

    cldr wanze,vinalmont,château à l'horloge

     Le groupe « économie » (avec Michel Laffut, Dominique Wauthier , Léon Dupagne et Monique Dethier)  mettra en avant

    • l'artisanat avec notamment la présence d'un tailleur de pierre et d'un ferronnier (à Vinalmont , nous avons notre cartoniste Kristel Tasiaux ) . Le but est de susciter des vocations en montrant  l'utilité et l'importance d'un « beau » travail dans nos villages ; le travail de la pierre de taille , une richesse de Wanzoul , sera possible pour les personnes intéressées. 

    • les produits du terroir avec dégustation , jeu des saveurs , vente : le Wanzoulois Charles -Edouard Jolly  présentera le concept d'agriculture locale bio : mouton, culture bio et une nouveauté « la fraise du Val » . Le miel de Robert Leroy , le Wanzoulois , pourra aussi être citée comme production locale bio. Seront en tout cas présents la bière (la Crapule, stout and Lager) , le pékèt ( Delvaux) , le Parc de la Mehaigne et de la Burdinale , "Aux vraies saveurs" ...Et en plus, une plantation d'arbre à petits fruits  sera organisée pour les enfants 

    • le tourisme via le Château féodal de Moha et les possibilités de logement , notamment dans les gîtes de Vinalmont ( Hadrennes , Potalles...) (voir le site Vinalmont.be, rubriques adresses utiles, commerces )  

     

    La cohésion sociale , un thème large qui sera notamment associée aux blogs et sites internet de village qui permettent à chacun d'échanger des infos pratiques , des news , ou simplement de se parler : pensons par exemple aux personnes qui vivent à l'étranger et qui souhaitent rester en contact avec leur village , à ceux , un peu nostalgiques , qui souhaitent partager des souvenirs , aux personnes qui ne peuvent se déplacer facilement et qui désirent avoir  accès à des infos locales . Le blog et le site de Vinalmont pourront servir d'exemple et peut être d'inspiration pour ceux qui voudraient se lancer dans ce type de démarche pour mettre e valeur leur village ou leur passion. 

    La cohésion sociale :proposer un avenir pour notre passé : l'avenir doit être novateur mais nous ne devons pas perdre les acquis des "anciens" . Une maison de la mémoire virtuelle ou/et "en dur" est un projet à inscrire dans notre futur ,comme déjà bien expérimenté au petit mais riche musée de Bas-Oha dont une toute toute toute petite partie sera exposée à la bibliothèque 

    La cohésion sociale , une nécessité dans notre monde: des idées pour y aboutir,  à cette cohésion,  grâce aux initiatives présentées dans le film "Demain" (Incroyables comestibles, papeterie Pocheco, monnaie locale, transition ...) . Une vidéo , qui sera diffusée en boucle , vous présentera différents projets de par le monde (avec la complicité de Michel Laffut, Bernard  Landenne ,Michel Gérard , Christine Ruyters ,Marie -Paule Chapelle , Catherine Lhoir (Vinalmontoise de coeur) et Aurélie Ochelen) . 

    Cohésion sociale ...Aujourd'hui à Wanze : cela existe déjà : le potager collectif, le repair café, les ateliers d'économie sociale , la plate-forme volontariat, ls activités en groupe du centre culturel  ( Bernard Landenne, Audrey Perpinien et Christelle Minutillo seront là pour vous expliquer comment participer à ces  activités)

    Cohésion sociale Demain à Wanze ... Tout reste cependant à faire ...Et vous ! Vous avez des idées, envies, suggestions, rêves, utopies : tous vos avis seront collationnés et pris en compte. 

     

    La Mobilité 

    La mobilité , c'est tellement important pour nous qui voyageons sans cesse pour notre travail , nos loisirs , ceux de nos enfants , en avion , en train , en bus ,en vélo (un peu) ,  à pied (bof) ;

    William Lambion , le Vinalmontois de la rue des Doyards , en est convaincu : les modes de transport vont devoir évoluer : il y a trop de voitures , trop d'embouteillages , trop d'accidents , trop d'essence gaspillée ,trop de ...

    William et ses amis du comité "Mobilité " (Lucie Daco, Raymond Renwart, Bernard Englebert, Dominique Versin ) vous présenteront quelques axes de réponse face à ses problèmes pour votre village , votre commune .

    Et concrètement , vous pourrez 

    -participer à une ballade en vélo électrique

    -inaugurer le  nouveau parcours santé de Bas-Oha dès 14h 

    - vous essayer à un parcours montrant  les difficultés rencontrées par les personnes a mobilité réduite,

    -prendre part à un jogging : 6 et 9 kms à 14h 

     

    Et en plus

    - bar des comités scolaires

    -et l'heure du conte...toute l'après -midi à la bibliothèque qui sera exceptionnellement ouverte ce dimanche 

    QUAND 

    Ce dimanche 29 mai de 13h à 18h . Toutes les activités sont gratuites. 

    OU SE RENDRE 

    Château à l'horloge , bibliothèque de Wanze , rue Basse Voie à Bas-Oha 

    Départ de du Parcours Santé -Vita  à 14h au terrain de foot de Bas-Oha 

    PARKING 

    Au terrain de foot pour les voitures 

    Devant le château de l'horloge pour les vélos et pour les personnes à mobilité réduite 

    Contact : 085/27 35 40 

     

      

    cldr wanze,vinalmont,château à l'horloge

  • Journée de l'arbre à Vinalmont

    Ce sera à la salle Delbrouck  ce dimanche 24 novembre 

    Journée de l'arbre: les anciennes variétés d'arbres fruitiers

    Ce dimanche 24/1, de  9h à 13h à la salle Delbrouck, , dans le cadre de la  journée de l'arbre, animation autour des anciennes variétés d’arbres fruitiers :

    −        Exposé présenté par M. Genty, botaniste au Parc naturel 

    −        Dégustation d' une série de pommes anciennes

    −        Visite d' un verger avec conseils utiles pour la plantation et la taille douce d’un arbre fruitier

    Inscription obligatoire au 085/27.35.40- organisation commune de Wanze et parc naturel Mehaigne -Burdinale 

     D'autres activités sont proposées à Braives au Village du Saule (rue du Moulin, 50 à Latinne) de 10h à 17h à l'initiative de la Maison de la Mehaigne et de l’Environnement Rural  (MMER):

    Plus d’information sur le site communal : http://www.wanze.be/commune/services-communaux/environnement-energie-mobilite/developpement-durable/journee-de-larbre-les-anciennes-varietes-darbres-fruitiers

  • Memo Huy de nouveau à Vinalmont

    Vinalmont et Wanzoul revisités par Jean Lemans et Memo Huy

     

    mémo-huy,vinalmont,wanzoul mémo-huy

    La première visite de Memo-Huy dans le cadre de son programme "été" s'est portée sur le patrimoine de Vinalmont 

    Cette visite sera organisée ce dimanche 7juillet à 14h30, à partir de l'église de Vinalmont

    On se promènera  non dans les bois, mais dans le labyrinthe des rues, des sentiers et des ruelles de Vinalmont, dont le nom évoque la vigne et qui vécut au rythme de la pierre, ce dont témoignent aujourd'hui encore son patrimoine rural et les vestiges de son premier château. Des sites pittoresques aux noms évocateurs : Place des Héros, Pont de Soleil, Ferme de la Tour, panorama du Val Notre-Dame.

    Départ : place des Héros à 14h30'
    Durée : 2h15'
    Guide: Jean Lemans, ex Vinalmontois , tél. 0485 86 64 41
    Chaussures de marche conseillées.

    Pour avoir  une première idée du circuit proposé , on se dirigera vers le compte-rendu (avec vidéo) réalisé lors des premières promenades de Memo-Huy dans le cadre d'une organisation "Un autre foyer" (cliquer sur le lien souligné) 

           

  • Atelier de fabrication de choucroute bio à Vinalmont

    Une organisation de la locale Hesbaye-Condroz de Nature et Progres

    20121111-choucroute.jpg
    La locale Hesbaye -condroz de Nature et Progrès organise ce dimanche 11 novembre 2012 de 10 à 13 heures un atelier de fabrication de choucroute bio.

    Cet atelier aura lieu à la salle Henri Delbrouck à Vinalmont

    Il vous est conseillé d'apporter  votre pot à choucroute . Les choux bio , les ingrédients et le matériel à raper sont fournis .
    Le nombre de places est limité et l'inscription obligatoire avant le 5 novembre. via le site www.bio-hesbayecondroz.be

  • Gregory Etienne fait « la une  » du Soir

     

    Le Cri d'alarme de Poty

    poty425.jpg

    Gregory Etienne fait partie de la vie du village. Tout au début des années 2000, il faisait déjà partie du comité chargé de gérer le club des jeunes de Vinalmont . Gérer était un faible mot quand on sait que plus de 150 jeunes accouraient tous les vendredis soir vers le minuscule local du club des jeunes affolant parents , voisins et autorités communales .

     Le club des jeunes était très actif avec une équipe constituée de Grégory Etienne (Poti), mais aussi de Nicolas Kockelmans, Marie Bellavoine, Bertrand Ninane, Pierre Lechien, Gilles Delcourt, Emilie Davagle et Jean-Marc Rihon ,notamment .

     gregorylesoir.jpg

    De secrétaire du club des jeunes , Grégory est devenu secrétaire général de la Fédération des jeunes agriculteurs .

     Il a profité de la Foire de Libramont pour lancer un vrai cri d'alarme : « Les jeunes sont de moins en moins à embrasser la profession d'agriculteur » indique Gregory interrogé par les journalistes du Soir du 26 juillet qui titrait « Fermier cherche jeune successeur motivé »

    Greg précise :« Lorsqu'une ferme est à reprendre , les plus grands expoitants rachètent les terrains . Un jeune a vraiment besoin de beaucoup de capitaux pour se lancer . Et cela se complique encore quand il n'est pas originaire d'une famille d'agriculteurs » . Le pays n'a jamais compté si peu d'exploitations : en 1980, il y en avait pratiquement 114.000 mais aujourd'hui, nous en sommes aux alentours de 39.000 ,soit 75.000 fermes en moins en 30 ans.

    Aujourd'hui, à Vinalmont , le paysage agricole s'est nettement diversifié aux niveaux des types de cultures mais les agriculteurs vinalmontois , s'ils sont particulièrement dynamiques, ont vu leur nombre diminué. On répertorie aujourd'hui notamment les entreprises de Wanzoul Paul Peeters , Bernard Jolly, Christian Bernard et fils , Jean Dieu et fils alors qu'aux environs de 1950, on avait une multitude de grands et petits agriculteurs :à Wanzoul, les J.Delloye, Biava, H.Lannoy, Mayeur, Joiret, S.Masset , Raboz, Lemache, Chariot, Robert, Courtois , Macherot, Chabot,et déjà les frères Peeters ; mais aussi à Vinalmont, Mousset puis D'Ans, Collin puis Collinge, Dieu , Constant Graindorge, Eugène Derclaye, Joseph Lecocq, Linsmeau . Une époque où Libramont était bien loin...

     

  • L'équipe de chercheurs de Benoit Smets, de Vinalmont, à la TV

     Ce sera le 7 juin sur la UNE-RTBF dans Matière Grise

    images.jpg

     Benoit Smets est vulcanologue, chercheur au sein de l'European Center for Geodynamics and Seismomogy . Nous avions déjà relaté ses recherches

     Ce jeudi 7 juin à 23h05 , l'émission « Matière grise » présente la recherche de l'équipe de Benoit Smets au niveau du volcan Nyirangongo au Congo .

     Il s'agit d'un document exclusif : "Danse dans la gueule d'un volcan" que le site de la RTBF présente comme suite :voir le site RTBF
    « Imaginez escalader une montagne de feu, atteindre son sommet à plus de 3.000 mètres d'altitude puis descendre en rappel sur ses flancs internes, à l'intérieur de sa gueule fumante, pour tenter de prédire à quel moment elle va se mettre à cracher sa lave sur les villages environnants... Cette aventure, c'est celle que vivent les scientifiques du Musée Royal d'Afrique Centrale de Tervuren, en cordée avec le Musée National d'Histoire Naturelle du Luxembourg. Et c'est au Congo qu'ils se rendent pour prendre régulièrement le pouls du Nyiragongo, le volcan le plus actif d'Afrique, dont la dernière colère a tué près de 200 personnes dans la région de Goma. Désormais, le monstre est donc placé sous surveillance étroite et ce sont nos chercheurs belges et luxembourgeois qui effectuent ce monitoring, venant ainsi appuyer le travail de l'Observatoire volcanique de Goma. Concrètement, il s'agit pour eux d'aller y installer des instruments de haute technologie, capables de mesurer la moindre respiration du volcan. Ce qui veut dire s'approcher tout, tout près de la gueule de la bête : un lac de lave en fusion gigantesque, hallucinant de beauté mais extrêmement dangereux à cause de sa lave très liquide qui menace à tout moment de déborder. En exclusivité, Matière Grise a pu envoyer une équipe pour accompagner les chercheurs dans leur incroyable aventure, dans une région instable ... »

     

  • Balade à la découverte de l'exploitation ds mines de houille

    Ludmila Slegers sera votre guide le WE des 21 et 22 avril

    20120404-425ambassadeurs030.jpg

    Une quinzaine de vinalmontois ou de natifs de Vinalmont participent à l'opération « Week-end  Wallonie bienvenue Wanze » qui propose à des passionnés de partager leur hobby et leurs créations le week end des 21 et 22 avril

    Vous pourrez les découvrir jour par jour sur le site Vinalmont.be ou via le blog vinalmont.sudinfo.blogs ou via facebook

    Aujourd'hui, parlons de l'activité de Ludmila , guide nature, qui nous a déjà proposé antérieurement différentes promenades didactiques qui ont passionné enfants et adultes.

    On connait l’ampleur des exploitations des mines de charbon dans le bassin liégeois mais la commune de Wanze regorge aussi d’anciennes concessions minières. Elles ont laissé quelques "vestiges" qui contribuent au paysage. Ludmila vous propose, en toute simplicité, de partir à la découverte de ce "patrimoine". Lors de cette balade, vous allierez nature et découvertes à Vinalmont, principalement dans le Bois de Champia.

    Horaire :
    Départ de la balade samedi et dimanche à 10h30: "Le banc", rue Doyard, 4 à 4520 Vinalmont.
    Pour permettre une ambiance conviviale, le groupe sera limité à 15 personnes. Réservation souhaitée auprès de Ludmila Slegers au 0472/38.57.78
    Durée de la balade : +/- 2h
    La balade n’est pas accessible aux poussettes.
    Adresse de l'activité :
    Ludmila Slegers
    4 Rue Doyard,  4520 Vinalmont

  • Penser plus tôt... à plus tard

     

    Une conférence de Karin Rondia le 29 mars

    20120314-BLOGRONDIA-425.jpg

    Karin Rondia est rédactrice en chef de la revue « Equilibre », mensuel indépendant de la santé et du bien-être (www.levif.be/info/extra/equilibre) .
    Dans le numéro de mars de cette revue, elle signe un article interpellant sur le pourquoi il est important de réfléchir à l'avance à sa fin de vie .

    Karin Rondia nous dit : "S'il y a bien une chose qui nous réunit tous , humains, c'est le fait que nous allons mourir un jour ".Le Docteur Rondia nous conseille donc de prévoir à l'avance ce que l'on souhaite « vraiment » pour notre fin de vie, et à qui on veut en parler en priorité: à notre entourage, à notre médecin ?

    Karin Rondia fera donc un exposé sur ce thème le jeudi 29 mars à 14 heures à la salle Jean-Pierre Catoul , place Faniel à Wanze.

    C'est une organisation du Conseil Consultatif des ainés de Wanze (tél 085/317308). L'entrée sera gratuite (www.wanze.be/commune/citoyennete/conseils-consultatifs)

    Le Dr Rondia est co-auteur du rapport de la fondation Roi Baudouin « Penser plus tôt ...à plus tard » .Ce rapport peut être demandé gratuitement par téléphone au 0700/23.37.28 , par mail à publi@kbs-frb.be ou téléchargé sur le site www.kbs-frb.be.

    D'autre part , Karin Rondia animera un dialogue sur le même sujet le 12 avril dans le cadre des Grandes Conférences Liégeoises (infos et réservations :www.gclg.be).