vinalmont

Humour

  • Philippe Vauchel , le Vinalmontois , l'hôte remarqué de l'émission TV les Ambassadeurs

    Philippe sera aussi à la fête à Wanzoul le vendredi 23 juin avec un spectacle créé pour et avec les Vinalmontois 

    spectacle philippe vauchel,mirwart les ambassadeurs  rtbf,fête à wanzoul 2017,et hop...un p'tit tour du village wanzoul philippe vauchel,wanzoul théâtre

    Philippe Vauchel à l'ombre du magnolia ...A Mirwart? Non, illusion ,illusion,  c'est  à Vinalmont ,Vinalmont, chez lui 

    La dernière émission de la RTBF d'Armelle et Guy "Les Ambassadeurs " était consacrée au petit mais magnifique  village de Mirwart . Mirwart , c'est là , au coeur des forêts ardennaises que Philippe Vauchel , notre comédien ,notre homme de théâtre, a passé une grande partie de son enfance chez sa grand -mère qui y tenait une pension de famille . 

    Voici le lien ICI pour voir ou revoir cette émission RTBF; pour les pressés , Philippe intervient à partir de  la 28ième minute environ.

     

    La question est difficile quand la méchante reine demande à Philippe : "Mirroir , mon beau mirroir , quel est le plus beau des villages: Mirwart ou Vinalmont ?"

    En tout cas , Philippe habite maintenant la rue Vandervelde à Vinalmont avec Murielle, Murielle  Paulus et leur dieu, la petite déjà grande Anna.

    Et  notre célébrité locale  sera à la fête à Wanzoul le vendredi 23 juin avec un tout nouveau spectacle spécial "fête" , spécial "Vinalmont" : "Et hop ...un p'tit tour du village " 

    Philippe Vauchel accompagné de Didier Laloy, spécialiste de l'accordéon diatonique, nous emmènera au coeur de notre village.

    « Nous sommes des êtres en provenance, en souvenance, en mouvance... »

    De la cour du château au chapiteau de la fête, il n'y a qu'une procession ; en musique, en paroles, en poésie, en images, en sourires, en rires, Philippe donne à Vinalmont le premier rôle de son spectacle interactif et intergénérationnel. Les enfants seront à la fête comme les grands . 

    Comédien hors pair, Philippe vous fera vibrer vous, qui habitez Vinalmont depuis des années, vous qui venez d'arriver à Vinalmont et vous, qui connaissez à peine ou pas du tout Vinalmont.

    Il faut dire que Philippe a une fameuse expérience :  premier prix de conservatoire dans la classe de Pierre Laroche, il monte sur les planches et enchaîne plus d'une centaine de spectacles ; auteur, interprète et metteur en scène, sa motivation est intacte, dictée par une réflexion où la mort omniprésente est un hymne à la vie avec un grand V (comme Vinalmont), là où l'humour titille la poésie. Parmi les "pièces" qu'il a montées , jouées , "La Grande Vacance", "Trois seconds et demie" (théâtre "d'appartement") , "Le dire des forêts" .

    Et hop...Un p'tit tour du Village ": les infos pratiques du spectacle 

    Date : vendredi 23 juin 2017

    Heure : 19h30

    Accueil : dans la cour du château de Wanzoul ( rue de Wanzoul,68)

    Lieu : le spectacle se déroulera bien au chaud sous le chapiteau de la fête (dans le pré en face du n0 68)

    Public : ce spectacle est adapté à tous les publics; le public sera vraiment partie prenante de la soirée ; des artistes vinalmontois seront invités par Philippe 

    Durée : environ 1h30

    Bar : le bar sera ouvert à la fin du spectacle

     

    Toutes les infos sur le spectacle et les nombreuses animations de la fête à Wanzoul sur vinalmont.be/agenda...aujourd'hui et les prochains jours : la corrida du samedi , les jeux populaires et le grand barbecue du dimanche ...et des surprises gignatesques.

     

    spectacle philippe vauchel,mirwart les ambassadeurs  rtbf,fête à wanzoul 2017,et hop...un p'tit tour du village wanzoul philippe vauchel,wanzoul théâtre

    Illusion ,illusion, ceci n'est pas un livre ...Tout objet a une histoire ...Faites l'expérience...

  • Les nouveaux panneaux à découvrir chaussée de Tirlemont à Vinalmont

    Le hasard et la nécessité 

    Il y a le panneau qui est tombé là par hasard . "Il ne me restait que celui là chef "

    DSCF3961.JPG

     

    Et il y a le panneau indispensable, nécessaire  : la promenade Adeps à Vinalmont , c'est dimanche prochain . A ne pas manquer

    DSCF3965.JPG

  • Février 2017 : le brillant avocat et pamphlétaire de Vinalmont Lionel Constant met en bière la tournée minérale

     « Je ne serai jamais un mouton de Panurge »

     

    20170303-1-LionelConstant.jpg

    Qui a dit que les avocats n'étaient que de beaux parleurs?

    N'ayant plus touché une goutte d'alcool depuis fin juin 2010 (oh la fête à Wanzoul), Lionel Constant s'est demandé ce que c'était cette tournée minérale qu'on lui aurait imposé contre son plein gré . Il a donc décidé, avec un reportage à l'appui sur facebook,  de se lancer dans une "tournée générale" durant les 28 jours de février 2017 au rythme d'une bière par jour. Voici des extraits du journal d'un indigné de et en campagne. 

    Jour 1. A tout seigneur, tout honneur, Lionel a entame sa tournée par une des bières brassées par ses amis Eric et Christelle dans le charmant village voisin du sien : l'Oster Vienna !

    NB: l'ancien village de Lionel est bien plus beau que l' ostèr village qui supporte maintenant notre trublion

    Jour 2 " Je reste dans la Province du Luxembourg tout en filant vers le sud-ouest pour arriver dans la Forêt d'Anlier avec la Corne du Bois des Pendus ... » ...et la bière du même nom."

    Jour 3 : " J'ai choisi, non sans émotion, une Botteresse pomme originaire de Saint-Georges-sur-Meuse (pour être précis, de Sur-les-Bois alias le Pripyat belge en raison de son côté fantôme de par sa proximité avec l'aéroport de Liège). Mais bien plus que la bière que je ne connaissais pas, l'arôme et l'endroit choisi pour la déguster ont tout leur sens. C'est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup ! "

    Jour 4 : « Le jour de notre rencontre, Séverine et moi avions été boire un verre après le restaurant. Le serveur avait noté deux "Saint-Mongol". Sept ans et demi plus tard, nous avons dégusté à nouveau la Saint-Mengold, bière d'étiquette hutoise. »

    20170303-5-LionelConstant.jpg

    Jour 5 : « Ce dimanche, direction La Roche-en-Ardenne. La Féodale blonde, brassée à Ambly (Nassogne) par un charmant monsieur qui la commercialise avec environ 300 autres bières dans un magasin situé dans le piétonnier sous le château (la Cave du Vénitien), a contribué à nous réchauffer et à nous rendre le sourire quelque peu terni par la grisaille ambiante ! »

    Jour 6 : « En route pour Aywaille et plus précisément pour "Sur la Heid", petit hameau situé au sommet de la célèbre Redoute (alias la "Roche aux vrais cons" les jours de course), avec l'Elfique ambrée, brassée par un certain André Grolet que je n'ai pas croisé et pour lequel je ne sais donc pas confirmer qu'il porte bien son nom. »

    Jour 7 : " L'occasion de déguster avec ce bon vieux Koutch une Korus, bière brassée à l'initiative de cinq têtes bien connues de la région hutoise à Amay, au ....Centre d'Orientation et de Formation (Brasserie "Les Fleurs du Malt"). Si c'est beau de l'air, c'est meilleur de la bière ! "

    20170303-8-LionelConstant.jpg

    Jour 8 : « Comme huitième passager de mon voyage "inter-spéciales", je me devais évidemment de choisir la Lienne. J'ai donc emmené le Lieutenant Ripley et la Navigatrice Lambert déguster cette bière brassée à Reharmont (Lierneux). Blonde au fût pour l'occasion. « 

    Jour 9 : « J'ignore si c'est l'effet "50 nuances de Gay" mais ce soir, pour la première fois de ma vie, j'ai posé mes lèvres sur une Kékette. Et qui plus est, sur une Kékette large, bière blonde originaire de Normandie mais brassée dans le Nord à Douai. Pour votre gouverne, existent aussi la Kékette Red et la Kékette bien m'ambrée. »

    Jour 10 : « De retour d'une audience bruxelloise de début d'après-midi et n'ayant pu boire une Duuuuuuuvel à Poelaert faute d'avoir été car-jackè, j'ai fait un crochet par Gembloux et la Ferme de Bertinchamps. Après un accueil sympathique malgré mon arrivée hors des heures officielles d'ouverture, j'ai pu déguster une excellente Bertinchamps Triple au fût et repartir sans avoir les Gembloux'rdes. Santé !   »

    Jour 11 : "Après une après-midi de tournage#revue2017, rendez-vous avec les rescapés (Karim, Toto et Spielberg) pour déguster une Maredsous blonde au fût. Et comme les autres jours, je me suis arrêté à une. Les mauvaises langues ne pourront donc pas dire que quand je commence à boire, je m'arrête saoul ! "

    Jour 12 : « Ce dimanche, détour par la Brasserie d'Achouffe située à Wibrin (Houffalize), village diabolique tant par son code postal (6666, the number of the beast) que par l'ampleur du marketing développé autour de l'enseigne. Après avoir dégusté une Chouffe Blonde au fût, je suis prêt pour aller danser. Allez, Chouffe Marcel ! »

    Jour 13 : "Sonnant la treizième heure de son tour de buveur, Lio, tonton flingueur, descendit une Malheur". La Malheur 6, bière blonde brassée à Buggenhout (Flandre Orientale, non loin de Dendermonde), s'imposait en effet comme 13ème étape de ma tournée générale. J'aurais pu l'accompagner d'un film d'horreur estampillé du même numéro mais "Saw 6", ça fait plus Oberbayern que film d'horreur ! 

    Jour 14 : « En ce jour de Saint-Valentin, qu'aurais-je pu trouver de plus agréable qu'une bonne Chatte bien fraîche ? La Chatte Blonde, bière brassée à Neuvillers (Libramont-Chevigny), tire son nom du sobriquet donné aux habitants dudit village. Vous remarquerez que pour fêter Valentin, à défaut d'avoir eu le choix dans la date, j'ai au moins eu ... (je vous laisse réfléchir) »

    Jour 15 : «  Exceptionnellement, aujourd'hui, comme diraient mes amis Christelle et Eric, je n'ai pas bu une bière mais une Leffe Blonde. A ma décharge (municipale), dans une pizzeria, tu trouves rarement de quoi satisfaire le pointu zythologue, surtout quand tu mets un point d'honneur à choisir la seule pizzeria où l'apéro offert par la maison t'est quand même facturé au final. C'était surtout l'occasion de partager quelques moments avec Philippe, mon vieux complice ("Comment ça jeune homme, mon vieux con plisse ?")   »

    Meilleur commentaire : « Lionel Constant, tu nous vends du rêve »

    Jour 16 : " Aujourd'hui, grâce à mon confrère mais néanmoins ami Olivier, j'ai découvert la Houppe, bière originaire de La Plante. Pas le houblon hein biesse ! Ça, on le sait puisque c'est une bière ! La Plante est ici un faubourg de la capitale wallonne où se trouve la Brasserie de l’Échasse de Namur exploitée par cinq passionnés. Mais là où l'on déguste le plus cette Houpette. C'est où ? C'est où ? C'est là où pète, là où pète, là où pète Tintin ! "

    20170303-17-LionelConstant.jpg

    Jour 17 : « Ce vendredi, en marge de la présentation des Boucles de Spa'stogne, nous nous sommes trouffé une Trouffette, bière blonde originaire de Belleau (Vaux-sur-Sûre) où se trouve la Brasserie de Bastogne, gérée par la sympathique condruzienne Catherine Minne. J'en profite pour remercie So Phie, alias la grande Schtroufette, pour ses conseils avisés (même s'ils étaient plus à Bastogne qu'à Visé) !  »

    Jour 18 :" Au bord d'une spéciale de rallye et, plus précisément, au célèbre "S" des poubelles de Basse-Bodeux, je ne pouvais manquer le traditionnel combo "Jupiler / Pain saucisse". Cette bière blonde originaire de la région liégeoise commence à avoir un petit succès d'estime au point d'inspirer un poète méconnu que je cite : "Une couleur dorée qui luit dans nos verres. Vingt-cinq centilitres qui nous désaltèrent. Un goût de houblon extraordinaire. Vraiment Jupiler, tu as tout pour plaire." 

    Jour 19 : « Hop hop hop, j'ai aujourd'hui dégusté la Duvel Tripel Hop, bière blonde dont la particularité est d'avoir été brassée avec trois variétés de houblon. J'ai utilisé pour l'occasion un verre Duvel édition limitée à l'effigie de Daan, chanteur quasi-local puisque, bien que flamand, il a habité une dizaine d'années à Briscol, village jouxtant l'entité de Manhay. Pour l'anecdote, Daan a également donné le nom de Manhay à son cinquième album "solo" sorti en 2009. Malheureusement, je n'ai pas trouvé de bonnet Daan à mettre à Capucine. »

    Jour 20 : « Ce soir, j'ai vu le loup. J'ai effectivement dégusté une Lupulus Brune, bière brassée à Courtil (Gouvy) par la Brasserie des Trois Fourquets. La Lupulus tire son nom, outre de l'animal, du houblon dont le nom latin est "Humulus Lupulus". 80% de la production est exportée dont la moitié en Italie. Rien de plus logique finalement puisque comme le disait Cicéron (et Cicéron, c'est pas Carré) "Civis romanum Lupulum bibet et Lupulus just fabulus est" ou un truc du style. »

    Jour 21 : « Si vingt-et-un est obtenu en multipliant trois par sept, je me suis, pour ma part, contenté aujourd'hui d'une non-multipliée Léopold 7, bière blonde brassée à la ferme-château de Marsinne à Couthuin (Héron). J'ignore cependant à quelle époque a régné Léopold 7 et s'il a reconnu sa fille cachée sans procédure judiciaire. Ce verre accompagnait un délicieux plat de cochonnailles partagé avec un vieil ami, bien que "photo-hygiénique", un peu réticent face à la probable célébrité que risquait de lui apporter son apparition dans le présent post.  »

    Jour 22 :" Aujourd'hui, avec mon greffier préféré, je me suis tapé une Tharée ou, plus exactement, une demi-Tharée, Denis, taré ?, se chargeant de l'autre demi par pure solidarité alors qu'il apprécie le vin bien plus que la bière. La Tharée, bière à la saveur de sapin, est originaire, comme la Lupulus, de la Brasserie des Trois Fourquets située à Courtil (Gouvy). A l'initiative de l'étiquette se trouvent les traileurs de la Haute Ardenne. A propos de traileurs, je vous laisse, il est très l'heure de me poser un peu. »

    Jour 23 : « Aujourd'hui, en compagnie de ma collaboratrice unique et préférée, l'incomparableCaroline Dejaifve, j'ai dégusté une Straffe Hendrik, bière Blonde Triple originaire de Bruges où se situe la Brasserie De Halve Maan. Cette brasserie, située dans le centre historique de la Venise du Nord, non loin du célèbre Béguinage, a la particularité d'avoir inauguré en septembre dernier le premier "bièroduc" du monde, pipeline de trois kilomètres transportant la bière de la brasserie vers l'usine d'embouteillage en évitant précisément d'embouteiller par un charroi de camions les vieux quartiers de la ville. Par facilité, j'ai toutefois bu la bière au verre et non au derrick (la tour, pas l'inspecteur). »

    Jour 24 :" Aujourd'hui, avec mon amie Virginie Nicolas, j'ai dégusté une Triple Val-Dieu, bière originaire de la Brasserie de l'Abbaye cistercienne Notre-Dame du Val-Dieu à Aubel. Les deux anneaux repris en logo symbolisent l'Abbaye depuis plus de 800 ans et encouragent le lien et la rencontre. Mais ne pas pouvoir la partager dans un gigantesque apéro avec vous tou(te)s au Pays de Herve, ça m'én'Herve ! Schyns-Schyns ! "

    Jour 25 : « Aujourd'hui, après le malheureux couac de mon ami Benoît, pilote aussi talentueux que malchanceux reconverti en copilote éphémère à bord de ma Kadjar WRC, j'ai retrouvé mon ami Geoffroy pour déguster une Kwak, célèbre bière ambrée produite par la Brasserie Bosteels à Buggenhout (Flandre-Orientale). Si la légende veut que le nom "Kwak" provienne du bruit entendu lorsque l'on boit cette bière dans son verre à la forme particulière, la réalité est plus prosaïque puisqu'il s'agit du nom de l'inventeur de cette bière, Pauwel "Teddy" Kwak. »

     

    20170303-26-LionelConstant.jpg

    Jour 26 : "Aujourd'hui, alors que les clownettes ont clowné au Cwarmê (entre parenthèses, il est certain que celui ou celle qui trouve à redire sur cette festivité mal médit), le clown a clowné à la Curtius. Cette bière blonde est brassée depuis 2014 au centre de Liège, dans l'Impasse des Ursulines, au pied de la célèbre Montagne de Bueren, escalier de 374 marches dont vos jambes doivent inévitablement se souvenir. Pour l'anecdote, Jean Curtius, né à Liège en 1551, est un industriel ayant prospéré (youp la boum) dans les armes, les munitions et les explosifs. J'ignore si son nom a été choisi par la Brasserie C pour accentuer le caractère explosif de sa production. »

    Jour 27 : « Je ne pouvais raisonnablement pas terminer ma Tournée Générale sans célébrer le monument brassicole qu'est la Cara Pils. Habillé par mon ami Georges Martin, mon Donald Cardwell d'un jour, je me suis rendu à proximité d'un temple de Carapilsiens pour la déguster. Il s'agit, en l'occurrence, de la Cara Pils Blonde "Standard", seul variante disponible à ce jour, la "Standard Playoff 2" étant en cours de production et la "Standard Champion" n'étant pas attendue avant 2027 ». 

    Meilleur commentaire: « Enfin trouvé un successeur à Pierre François»

    Jour 28 : « Pour ce dernier jour, je boucle la boucle en revenant à mon point de départ qu'était la Brasserie d'Oster située dans un charmant village du même nom de la Commune de Manhay. L'occasion pour moi de déguster avec mes amis pas austères pour un "saoul" Eric et Christelle une délicieuse Oster Blonde. Cette microbrasserie active depuis décembre 2014 propose trois bières différentes (Blonde, Brune et Vienna) et un lieu de dégustation particulièrement convivial que je vous invite à découvrir de toute urgence (plus d'infos surwww.brasserieoster.be). Bon, vu qu'il neige, je m'en vais couper aux stères !  »

    Nb: « Avec 122 460 participants et plus de 178 000€ de dons récoltés,  la première Tournée minérale a été un succès. Une seconde édition est programmée en février 2018 : prépare toi Lionel, notre agitateur, révolutionnaire, émeutier, indigné  ».

     

    ICI , via Vinalmont.be une galerie de 30 photos, toutes de Lionel Constant qui l'est resté dans l'adversité . Ces photos reprennent le périple complet et un peu fou de notre Lionel qui a repris la voie de la sobriété tandis que nous reprenions notre « Je cours pour ma bière»

    20170303-30-LionelConstant.jpg