vinalmont

Patrimoine

  • William Lambion, de Vinalmont, organise une trocante avec le groupe "Wanze demain"

    La trocante se déroulera en marge du salon économique wanzois. 

     

    29983445_356963041475518_6867532958336341312_o.jpg

    La Trocante, initiée par « Wanze Demain », prend place Salle Catoul le samedi 21/4 de 14h à 19h et le dimanche 22/4 de 14h à 18h ,en partenariat avec le Salon Economique Wanzois consacré à l'habitat . 

    La trocante  est dédiée aux objets de décoration maison et jardin, petit mobilier, articles ménagers, plantes, outils et matériaux de construction, en bon état. N'achetez plus, échangez : c'est le leitmotif d'aujourd'hui de l'équipe d' "Après Demain".

    Un sac contre une petite auto rouge, une lampe contre un livre, un jeu vidéo contre un panier en osier, un sachet de graines contre une série d’assiettes.

    Donnez une seconde vie à vos vêtements, jouets, livres, bibelots, petits électro-ménagers, CD, pièces de vaisselle, tous ces objets en bon état dont vous n'avez plus usage, et qui pourraient profiter à quelqu'un d'autre.

    La Trocante est un évènement convivial qui permet d'échanger gratuitement ces objets encore utiles. Offrez ceux qui prennent la poussière chez vous et demandez ce dont vous avez besoin. Evitez le gaspillage et faites-vous plaisir. Gratuitement.


    Déposez objets de décoration, maison et jardin, petit mobilier, articles ménagers, plantes, outils et matériaux de construction (sous certaines conditions), en bon état. 5 objets maximum.

    INFOS complémentaires:  via mail:   coupolewanze@gmail.com - ou via téléphone:  0475/35 62 69

     

     

    Demain Wanze

    Le groupe organisateur  "Demain Wanze " (voir le groupe facebook ) est né suite aux travaux au sein de la commission locale de développement durable de Wanze (tout un programme avec en tout cas LOCAL et DURABLE)

    .

    20160529-cldrBasoha -2001.jpg

    Les deux Michel ...Michel Laffut et Michel Gérard 

    Outre le vinalmontois des "Doyards du bas" William Lambion et son épouse , le groupe comprend notamment Marie-Paule Chapelle, Virginie Di Notte, Christine Ruyters, Aurélie Ochelen, Lucie Daco,  Pierre Joris-Demy, Michel Laffut, , Nicolas Parent, Michel Gérard.

     Cette commission s'est réunie à de nombreuses reprises pour dégager des pistes sur ce vers quoi Wanze et donc Vinalmont devaient aller lors des 20 prochaines années,  tant au niveau social qu'économique , sociétal ou environnemental . 

    Au terme de cette partie "théorique " , une présentation des conclusions   a été organisée:  avec notamment une exposition des travaux et projets concrets au niveau du château à l'horloge à Bas -Oha; et ce  avec la participation de Vinalmontois: Alphonse Pongo (évolution au niveau de l'habitat ) et William Lambion (aspects écologiques et de mobilité) . 

    A cette occasion , des extraits du film "Demain " ont été présentés.  

    Le film "Demain " montre des exemples d'actions conduites dans le monde liés à une évolution plus respectueuse de la dignité humaine :

    -tranformer son quartier en potager et manger "mieux" 

    -utiliser de l'électricité renouvelable ou mieux encore: créer une coopérative de production d'électricité renouvelable 

    -créer une monnaie complémentaire ou du moins aller vers une banque à la démarche "éthique" 

    -mettre l'accent sur la formation avec notamment les écoles alternatives 

    - se présenter dans sa commune pour avoir son mot à dire 

    - réduire, réutiliser , recycler , réparer , partager 

     

    La Coupole "Demain à Wanze" s'est donc constituée "officiellement "après la projection du film "Demain" en septembre 2016. Les citoyens wanzois réunis au sein de cette association ont pour objectif de favoriser la création de lien social, tout en sensibilisant le public à la nécessité d'une consommation durable, solidaire et respectueuse de l'environnement.

     

    20160529-cldrBasoha -2036.jpg

    A Bas -Oha ...là où les premiers projets ont été présentés 

    Des réalisations concrètes 

     
    Les citoyens (mot revenu à la mode)  wanzois réunis au sein de ce groupement ont pour objectif de favoriser la création de lien social, tout en sensibilisant le public à la nécessité d'une consommation durable, solidaire et respectueuse de l'environnement.
     
    Ils envisagent ainsi de développer des projets tels que
    - un Réseau d’Échanges Réciproques de Savoirs (RERS),
    - un Système d’Échanges Local (SEL),
    - des trocantes,
    - la création d’une monnaie locale,
    - ou encore de favoriser une transition énergétique durable.
     
    Ces initiatives s'ajouteront aux projets "repair café " et "jardin collectif " portés notamment par le Centre Culturel.  
     
    TROCANTE
     
    Après un galop d'essai à Vinalmont,  des trocantes spécifiques ont et seront orgnisées cette année en variant les thèmes : "les livres" en début d'année et bientôt, après la trocante consacrée à l'habitat ce WE, des trocantes axées "décoration" et  "Noël" .
     

    20160529-cldrBasoha -3002.jpg

    William, le photographe photographié 

    les S.E.L. (Système d’Échanges Local) 

    - proposent des échanges de services et de biens 
    - ont un but avant tout coopératif, utilitaire et de lien social 
    - la valeur des services est proposée par les offreurs ou comptée en heures

    Un SEL est un système d’échange de services entre les membres d’un groupe. Chaque membre du SEL propose et demande des services selon ses envies, compétences ou besoins. L’unité de mesure des échanges est souvent le temps (1 heure de piano = 1 heure de plomberie). Le système permet en plus de connaître ses voisins en partageant ses passions et compétences.

    les RERS (Réseau d’Échanges Réciproques de Savoirs )

    - proposent uniquement des échanges dont le but est l’apprentissage d’un savoir ou savoir faire 
    - il n’y a pas de hiérarchie entre les savoirs et ne compte pas les heures à rendre 
    - c’est le demandeur qui choisit la manière dont il veut apprendre. 
    - leur but est l’éducation  et l’émancipation, en tentant de mettre les savoirs à la portée de tous ceux qui le souhaitent et de développer le désir d’apprendre.

    Nous possédons chacun des connaissances ou des talents. Coudre un bouton, parler espagnol, tapisser, jouer de la guitare… Dans les RErS , vous partagez vos savoirs. Et vous profitez aussi de ceux des autres !

     

    Tous les membres adhèrent à une charte, formulent au moins une offre et une demande de savoirs. Ensuite, il existe plusieurs façons de mettre en relation ces offres et demandes propres à chaque RES. Une partie des RES fonctionnent avec un animateur/coordinateur et avec un espace d’échange et d’animation.

    Au-delà de l’échange de bien ou de service, l’échange de savoir offre une réelle valeur ajoutée, quelque chose d’insaisissable, d’impalpable et pourtant si souvent indispensable: le savoir-faire de chacun d’entre nous.

     

     

    20160529-cldrBasoha -2019.jpg

    RERS  ... Alphonse , pour un habitat revisité ...il n'est jamais trop tôt ...

    La monnaie locale 

    Pierre Joris -Demy a proposé de mettre en place le Val'Heureux , une monnaie locale , une monnaie complémentaire de la monnaie officielle, l'euro. 

    Une monnaie locale ne peut être utilisée que sur un territoire restreint  et ne concerne qu’un éventail réduit de biens et services.  On ne peut payer avec la monnaie locale que certaines marchandises.

    La monnaie locale sert en général à développer l'économie locale en favorisant le commerce et la production de proximité. Par exemple, il n'est pas possible d'utiliser une monnaie locale dans un supermarché ou un hypermarché. La monnaie locale peut également servir à développer des projets solidaires.

    Il n'est pas possible de déposer de la monnaie locale sur un compte en banque.

     

     20160529-cldrBasoha -2041.jpg

    Une bière = 3 Valeureux . Pierre Joris -Demy , le compagnon d'Aurore Kockelmans , promoteur d'une monnaie locale 

     

  • Last call: les marcheurs sont attendus ce dimanche à Vinalmont

    Rappel , rappel ...On annonce une température idéale   pour la marche Adeps des Spiteux de ce dimanche 11 mars 

     

     

    20170312-adepsvinalmont-9.jpg

    La marche ADEPS de Vinalmont : une organisation bien huilée par l'équipe des Spiteux avec aux commandes Bernadette Kockelmans et Jean-Luc Dethier, le créateur de circuits bucoliques.

    Jean-Luc a donc concocté cette année encore  4 parcours  : chacun choisira entre 5 (accessible avec poussettes) , 10, 15 ou 20 kms .

    Le 5 km sera agrémenté d'un concours pour les enfants de 3 à 93 ans : qui découvrira le nain manquant , qui pourra recomposer les puzzles pour petits et ..grands, qui fera parler les fantômes  en passant par le mystérieux Pont de Soleil , la rue du Pousserou , devant le château et la chapelle de Wanzoul ?

    Le retour vous permettra de découvrir  la Place des Héros, la bucolique ruelle Babelle, l'école du village. 

    ...En tout cas, chacun rejoindra alors la salle Delbrouck dit le « foyer culturel  »  : là, on sera sûr de trouver un coca, une bière spéciale, un pain saucisse, une soupe, des gâteaux , j'en passe et des meilleurs.

    Le 10 kms allongera la sauce en descendant par les Doyards et par le bois de Champia avant de remonter vers Antheit, puis de revenir vers les Theys et son ruisseau, les Hadrennes, les Potalles et la rue du Tram.

    Le 15 kms : il offrira aux courageux l'occasion de passer par le château de la Béolette. 

    Il faudra faire les 20 kms si vous voulez passer par le pittoresque fond du Roua. Cela en vaut la peine.

    Ce n'est pas tout : Ludmila Sleghers a concocté une 5ième balade, une promenade nature guidée pour tous. Ludmila mettra en exergue les beautés de la nature, vous expliquera le pourquoi, le comment des plantes, des arbres devant lesquels vous passez chaque jour sans les voir. A faire, c'est sûr. Réservation souhaitée au 0472 38 57 78

    Si les différents circuits fléchés seront ouverts dès l'aube et jusque tard dans la journée (8-18h), la promenade guidée nature débutera à la salle à 10 heures.

    Point de départ : salle Delbrouck, rue Charles Frère, 4520 Vinalmont ; le dimanche 11 mars 

    Plus d'infos : www.vinalmont.be ou tél 085/23.17.43 ou le 0499/98.42.09

     

     

    20170312-adepsvinalmont-28.jpg

     

     

     

  • Vinalmont: Claude Gilsoul prend de la hauteur ...de bien belles photos

    Les dernières neiges ...le premier soleil ...du   mois de mars 

    claude gilsoul,photos neige

     

    Merci à Claude Gisoul pour ces belles photos magnifiées par la neige , le 3 mars 2018...Reconnaissez vous les rues de Vinalmont : rue Potalles , rue des Vallées , rue Basse , rue Doyards , rue Theys , chaussée de Tirlemont , rue Vandervelde, le bois de Robeaumont , rue Charles Frère , rue du Tram, rue Mottart Laloi, rue Albert 1er , place des Héros , Thiers  aux Genêts, la Havée et le Val Notre Dame via les photos de Vinalmont.be ICI 

    Cliquez sur une imagettte pour voir la photo en plus grand . 

     

    claude gilsoul,photos neige

  • L'origine des noms des rues de Vinalmont et Wanzoul : aujourd'hui , la Rue Albert 1er

     Au Village

     20180222-lrscanalbert-36.jpg

    Les chevaux sont allés chez Gustave Joiret , le maréchal -ferrant de la rue Albert 1er (aujourd'hui chez Didier Dassy ).  Isabelle Wilkin, à gauche, tient café et vide la goutte chez elle  (aujourd'hui chez Marie ) .

     

    On se demande parfois d'où viennent le nom des rues de notre village . Faisons donc un grand tour de Vinalmont pour essayer de donner des pistes de réponse . Cette semaine , parlons de la rue Albert 1er ...

    La rue Albert 1er s'étend de la grand place , la place des Héros, jusqu'au manège Sainte - Anne.

    La rue Albert 1er , au début du siècle, s'appelait simplement "Au village" . C'était en effet le centre du village avec deux grosses exploitations agricoles , les fermes Collin et Mousset (aujourd'hui l'habitation de Madame Françoise et le manège Sainte Anne ), la boulangerie Hubin , la maison communale.

     

    20180222-lrscanalbert-24 (2).jpg

    A la ferme Collin (aujourd'hui chez Mme Françoise) , la grande ferme de la place des Héros. 

    La maison de Louis , la maison communale 

    La maison communale de Vinalmont sera installée dans l'actuelle maison du kiné Louis Maréchal en 1922 ; elle subsistera jusqu'à la fusion des communes . C'est à la maison communale que se rassemblaient chaque matin les chômeurs qui devaient y venir "pointer". C'est aussi dans un petit local de la maison communale que sera bientôt installé le bureau de poste, porté disparu aujourd'hui .

     

    078-GU-goesensfcombattants1969-70.jpg

    Les anciens combattants se sont réunis devant la maison communale . De gauche à droite : Charles Lizin, Fernand Pirard, Paul Smets, Pol Tonnon , Raymond Goesens, Paul Gonne, Adelin Lecocq, René Maréchal (représentant son papa ) , Oscar Parent, Henri Delbrouck (bourgmestre) , Achille Lecomte, Victor Raboz, Fernand Wilmart, Armand Mutsch, x, Maurice Masset, Constant Graindorge, Armand Macherot, Eugène Derclaye, Victor Boulanger , Jules Verlaine , Gustave Jaspar, A. Guillaume, Jules Chartier , René Polet, x, Modeste Lallemand.

     

    La rue Albert 1er prendra effectivement ce nom après le décès du Roi Albert en 1934: Albert Ier est né à Bruxelles en 1875. Il devient le troisième roi des Belges en 1909. À partir de la Première Guerre mondiale, il est surnommé le Roi Soldat ou le Roi Chevalier. Passionné d'alpinisme, il meurt dans un accident d’escalade à Marche-les-Dames le 17 février 1934.

     

    Aujourd'hui , la rue Albert 1er est une des rues les plus calmes du village , excepté au niveau de l'école .

     

    La rue Albert 1er , le centre du monde ... entre Wanzoul et Vinalmont 

    Mais , avant l'arrivée des voitures , avant la diminution des pratiques religieuses, la rue Albert 1er était la plus "courue" avec le passage des enfants qui venaient à l'école à pied en provenance de Wanzoul en s'arrêtant à l'église pour la catéchisme . "Café" et magasins dont la grande boutique de la CAV (maison de Jacques Fontaine) attiraient aussi du monde, toujours à pied ou en vélo .

     

    001-A-2012-rgillet-1957fevriermarsmasque-900.jpg

    De la maison de la masquée ,chez Raymonde Gillet, , on voit le "grand " magasin, la CAV (photo R. Gillet)

    En saison , c'était le passage des ouvriers agricoles . Le dimanche , c'étaient le lieu de rencontres et de bavettes des paroissiens qui allaient à la messe - obligatoire - avec leurs plus beaux habits .

     

    Les deux écoles 

    La rue Albert 1er , c'étaient donc aussi , dans les années 20-30 , deux écoles :

    - l'école principale dans sa situation actuelle (nous y reviendrons dans une prochaine note ) .

    - et l'annexe de la grande école au niveau de l'arrière et de l'étage de la maison communale (toujours donc au bout de la rue , chez Louis Maréchal) .

    20180222-lrscanalbert-16 (2).jpg

    A l'arrière de la maison communale (maison Louis Maréchal aujourd'hui), dans le jardin   , une "succursale" de l'école avec les élèves de Mademoiselle Marie avec... rangée du haut: Suzanne Roba,  Georgette Robert, Suzanne Mayeur ,Marie Verlaine, Juliette Lecocq, Melle Marie Heddelbaudt. Rangée centrale : Lina Galère, Lisette Masset, Ninie Linotte , Nelly Champagne, Lucy Henrard, Léocadie Lemache, Carmen Sohet , Claire Sohet, Marie-Thérèse Wanson. Rangée du bas: Simone Lemache, Léa Gilsoul , Josée Delhalle, Marie -Louis Jehoulet, Marie -Louis Chabot 

     

    La cour de récréation de cette école c'était ... une portion de la route . La cour de récré n'était donc pas grande : elle était délimitée d'une part par la porte d'entrée des jardins du château , toujours visible actuellement et que l'on ouvrait exceptionnellement le jour de la procession ; d'autre part par la ruelle Babelle . Nous reviendrons à la ruelle Babelle plus loin .

     

    Une potale qui a 500 ans 

    Tout à l'autre bout de la rue , on trouve la ferme devenue manège Sainte - Anne . Au mur du jardin de l'ancienne ferme est adossée la potale Saint Roch qui date de la première moitié du 16 ième siècle . 

    rue albert 1er vinalmont,vinalmont

    La potalle de la ferme Sainte Anne date de plus de 500 ans 

    La niche est de même forme que celle de la potale Notre Dame du Bon Voyage, avec deux colonnettes polygonales engagées à chaque angle. Dans la niche se trouvait un Saint Roch de bois, avec des restes de polychromie. Cette statue, œuvre d'art populaire, paraît dater du 17ième siècle. La statue originale a été retirée par crainte des voleurs.
    Saint Roch a été canonisé en 1629 et son culte se développe largement dans les campagnes au 17ième siècle. Sa fête est célébrée le 16 août. Il est invoqué contre la peste qui a sévi à Vinalmont notamment en 1626-1636.


    On pourrait supposer que le premier vocable de la potale-chapelle était celui de Sainte Anne, nom sous lequel on désigne donc la ferme-manège voisine (ferme dont le noyau de base date du 17 ième siècle ) 

     

    IMG_9927.JPG

    La ferme - manège Sainte -Anne

    Et aujourd'hui

    Aujourd'hui , la rue Albert 1er est toujours pleine de vie avec , au bout du chemin la demeure emblématique et parfaitement restaurée du photographe-kiné Louis Maréchal : Louis est aujourd'hui le photographe attitré des centaines de joggeurs de la région dont il immortalise, toutes les semaines, les aventures .

    La rue Albert 1er , c'est aussi l'artiste Marcel Hubin qui participera au mois d'avril aux WE "Parcours d'artistes et d'artisans ".Marcel est un passeur du temps... Chaque objet a plusieurs vies et quand il semble mort, notre artiste le ressuscite, le fait renaître: "Quand Dieu a fait le temps,il en a fait pour longtemps". Marcel redonne donc vie aux papiers trouvés, rajeunit la rouille, sauve des tissus troués. Ils rejoindront, encadreront une photo jaunie de jeunes gens ...

    .

    20160417-marcelhubin (11).jpg

    Marcel Hubin 

    Quelques femmes autour de toi 

    Sa voisine , c'est Raymonde Gillet . Raymonde que l'on a fêté l'année passée pour mettre en avant ses plus de 50 ans d'activité en tant qu'organiste au niveau de la paroisse de Vinalmont . Raymonde, la romaniste ,  a plus d'une corde à son arc . Nous avons ici même , sur le blog , présenté , son livre " « Quelques femmes autour de toi », qui est particulièrement révélateur de la sensibilité, de l'esprit de tolérance, de l'amour de Raymonde pour chacun, d'une compassion, d'une compréhension bienveillante de l'être humain.

     

    20170312-raymondegillet-ritasmets-photosalphonsepongo-377-thumb (1).jpg

    Raymonde Gillet , rue Albert 1er avec les tours du château  en arrière plan ( photo Alphonse Pongo) 

    Le petit village belge décrit dans le roman par Raymonde ressemble peut-être un peu à Vinalmont : « Voici son village. Depuis seize ans, c'était un nom sur une enveloppe. Le voici,vallons et bosquets, maisons pointues autour d'un clocher d'église et des tours d'un château. Voici sa maison, simple et blanche au milieu de fleurs et du feuillage ; les yeux d'or d'un énorme chat noir qui te surveillent, pleins de suspicions ; une porte ouverte et le sourire bienveillant d'une dame à cheveux blancs que tu reconnais sans peine. »

     

    20170312-raymondegillet-ritasmets-photosalph01.jpg

    Rue Albert 1er: la maison blanche de la famille Gillet décrite dans "Quelques femmes autour de toi" (photo Alphonse Pongo ) 

    Convivialité 

    Le voisines de Raymonde , ce sont les deux piliers de la rue , Marie, l'épouse de Pierre, et Laura . Un peu plus loin , c'est chez le conseiller communal Bobby Roquet et chez le président du club des Spiteux , Geoffroy d'Oultremont . Geoffroy et Bobby secondent chaque année leurs voisins Didier et Dominique Dassy qui , avec fougue , organisent une opération " Télévie "avec tournoi de cartes , spectacle et marche à travers le village .

     MVC_24.JPGbbqa1er-2006-19.jpgMVC_001S.JPG

    Préparation de la fête de quartier rue Albert 1er (photos Alphonse Pongo)

     

    Et bien sûr , nous avons une pensée émue pour Jacques Fontaine qui vient de décéder et dont l'épouse avait installé son salon de coiffure fin des années 60 dans la grande maison en face de chez Raymonde (voir la photo de la CAV ci avant). Notons la position élevée , avec accès via une grande rampe, des 3 maisons Fontaine (ancien magasin ) , Dassy (ancienne forge) et d'Oultremont ( ancienne ferme)

     

    La ruelle Babelle 

    03--p-20130224-vicom-vicomteetachille-02.jpg

    La ruelle Babelle : le secrétaire communal Achille Lecomte , qui a emménagé rue Vandervelde , n'a qu'à emprunter la ruelle pour arriver rapidement sur son lieu de travail , la maison communale (ici avec le bourgmestre de Georges de Jonghe d'Ardoye (photo Eric de Jonghe) 

     

    De chez Louis Maréchal , on court  prendre le bus à la grand route via la ruelle Babelle . La ruelle Babelle ... Babelle: diminutif d'Isabelle ou lieu on l'on cause : "il a une fameuse babelle" dit on de celui qui a la langue bien pendue ...Ou , en version plus cool, la ruelle Babelle est le rendez-vous des premiers émois amoureux. En bordure du bois, c'est là que poussent les violettes, quoi de mieux pour conter fleurette !

     

    Les amoureux peuvent encore aujourd'hui vous emmener à un endroit bien précis de la ruelle Babelle où cela "sonne creux " . Il y aurait là un souterrain qui partirait de la maison voisine de chez Louis Maréchal , ancienne dépendance de l'abbaye du Val Notre Dame . Ce passage creusé au moyen âge par des moines ou des abbesses du Val , Dieu seul le sait, devait leur permettre de s'échapper de l'abbaye en cas de danger . D'autre part , par la même voie, les paysans de Vinalmont pouvaient se réfugier à l'abbaye en cas de guerre et soutenir un siège qui découragea plus d'un ennemi .

     

    En  route pour de nouvelles aventures

    Notre promenade dans les rues de Vinalmont continuera bientôt avec les rues voisines de la rue Albert 1er . Si vous avez des souvenirs ou des photos de la rue Albert 1er ou d'autres rues de Vinalmont , n'hésitez pas à me les transmettre (yvan.joiret @skynet.be). Déjà , vous pouvez visionner le site nostalgie Vinalmont

    Les photos de la rue Albert 1er via Vinalmont.be ici (cliquez sur une photo pour la voir en plus grand )

     

    ch25-hl-24-20130403-laurachartier-papachartieretmamanlaura-02.jpg

     La maison des grands parents et du papa de Laura Chartier , rue Albert 1er . (La maison de Laura aujourd'hui voisine de chez Pierre Lefébure ). Photo Laura Chartier 

  • La Hesbaye au temps des trams , le tout nouveau livre de Thierry Delgaudinne

    Pas moins de 10 pages sont consacrées à Vinalmont et Wanzoul par Thierry dans son dernier ouvrage

     

    thierry delgaudine,trams hesbaye,tram vinalmont,wanzoul roua,tram vicinal vinalmont statte waremme

    Chez Marie al Tram (maison famille Mathy)

    La Meuse , lieu de rencontre

    Durant cette dernière quinzaine d'août 2017, Thierry Delgaudine et ses amis cyclistes ont suivi la Meuse en vélo , de sa source à son embouchure, soit un programme long de 1.100 kilomètres . Le vélo est le meilleur moyen de suivre ce fleuve. Et surtout , surtout de rencontrer des personnages étonnants et passionnés en France ,en Belgique , aux Pays -Bas.

    Thierry, le journaliste de coeur

    Car pour Thierry , ce sont les rencontres avec les gens qui sont le plus importantes , toujours . Déjà, quand il était chroniqueur judiciaire, c'était la personnalité des protagonistes qui l'intéressait et on percevait souvent sa sympathie ou en tout cas sa compréhension vis-à -vis de celui qui était présumé coupable : pour notre Simenon hesbignon , celui qui est le vrai coupable n'est pas toujours celui qui tient le revolver ...

    Journaliste sportif , Thierry préférait de loin, aux soit disant exploits sportifs des vedettes internationales , décrire le parcours des "footbalistes  locaux " avec lesquels il refaisait le monde pendant des heures, loin de la ligne de but, plus près du comptoir. Thierry a notamment , il y a peu , dans « Vers l'Avenir » , mis à l'honneur Joseph Craninx et Philippe Destinez , des footballeurs qui ont marqué de leur empreinte le terrain , la buvette mais aussi le coeur de pas mal de supporters et supportrices de Vinalmont . (citons aussi , dans ce cadre,  le merveilleux ouvrage « 50 ans de foot à Huy-Waremme » de Thierry Delgaudine )

    Les livres à visage humain de Thierry

    Dans ses livres - il en a édité plus d'un - Thierry a aussi voulu rendre compte des « aspects cachés », du visage humain , loin des projecteurs , de personnalités comme Anne-Marie Lizin à laquelle il a consacré un livre de photos ou du dessinateur hutois François Walthery : Walthéry a donc été l'objet d'un livre de Thierry Delgaudine , un mélange de camaraderie liégoise et d'humour: d'humour ...noir . Son titre : « Walthery est mort » ...(de rire ), l'hommage d'un homme à un autre homme, comme l'a dit le dessinateur .

    Ce sont cependant surtout  les gens « non célèbres » qu'il aime mettre en valeur . Cela a été le cas dans « Albums de famille Antheit , Moha »  avec des clichés photographiques remarquables mais aussi et surtout avec les récits de solidarité qui unissaient les hommes de nos villages marqués par deux conflits mondiaux, avec le regard amusé de Thierry sur les péripéties politiques locales ...

    thierry delgaudine,trams hesbaye,tram vinalmont,wanzoul roua,tram vicinal vinalmont statte waremme

    La gardienne de la gare de marchandise , route de Villers à Vinalmont , Hermine Deresteau ( Photo :source Françoise Vandersmissen) 

    La Hesbaye au temps des trams

    Avec « La Hesbaye au temps des trams », Thierry Delgaudine prend prétexte du tram , ce moyen de locomotion démodé , pour parcourir avec passion , avec amusement , avec lenteur , avec nostalgie, les routes de notre région . Mais le tram n'est que paravent , les numéros des lignes ne sont que des chiffres cachant le dessein caché (le livre est d'ailleurs édité par « Noir Dessin Production). Le but de Thierry est tout autre: raconter la vie , la cohésion sociale au sein des villages il y a 70 ou 100 ans . Comme il le dit : « Le tram a favorisé les rencontres :  sans lui , beaucoup d'entre nous n'auraient jamais vu le jour ».

    Thierry Delgaudine nous promène donc dans les campagnes de Seilles à Forville , d'Andenne-Seilles à Envoz, d'Hannêche à Statte mais aussi le long de la ligne 572 entre Statte et Burdinne.

     

    Le tram à Vinalmont

    La ligne du tram 572 n'est pas la plus importante en Wallonie mais pour les Vinalmontois , si , et ce de 1888 à 1951.

    Partant de Statte , le vicinal caracole en remontant péniblement vers Vinalmont (voir ICI les articles du site Nostalgie Vinalmont avec l'ensemble des cartes postales de Stéphane Riga, Jean-Marie Vanebempt , Fernand Richard ) .

    (voir aussi la carte du trajet du tram ICI ) . (voir les cartes postales ICI )

     

    Déjà essoufflé aux Tombes à Antheit, le petit tram  garde cependant son rythme dans les lacets qui le font passer et repasser sur le chemin des Vallées . Il passe ainsi devant chez Elvire Vanebempt et traverse sans vergogne la rue Vandervelde près de chez Philippe Vauchel avant d'atteindre la halte de chez Marie et Pierre ,« al tram » (maison de la famille  Mathy-voir les photos en entête de note et ci-dessous  ). Certains se plaignent de sa lenteur. D'autres en profitent pour conter fleurette aux jeunes filles.

    Le tram reprend en tout cas son souffle pendant que le «grand Bernard», le machiniste attitré, charge et décharge les colis.

    Le tram cahin-caha 

    Les roues du tram trépignent sur l'assiette de voie, large de 3,5 mètres; le tram s'élance prêt à foncer, parcourt un mètre, freine et bloque. Il a aperçu la petite Marie qui arrive en courant, une pile d'enveloppes sous le bras. Ce sont les soumissions de son papa, Paul le menuisier, que sa maman a rédigées de sa plus belle plume. Elle les glisse dans la boite aux lettres accrochée au dernier wagon. Ouf! Il s'en est fallu de peu.

    Le tram repart fièrement laissant derrière lui son odeur de vapeur mêlée de fumée de charbon et emportant les précieuses missives.

    Il effectue alors une boucle dans la rue des Potalles pour remonter vers l'actuelle route de Villers et de là se diriger vers Chapon-Seraing et Waremme.

    Il marque l'arrêt dans la campagne de la route de Villers, chez Deresteau, une construction isolée à la sortie du village, gare de marchandises et de triage(voir photo de Mme Deresteau ci dessus -merci Françoise Vandersmissen )

    A cet endroit, il y a trois voies: 2 voies permettent le croisement des trams qui viennent ou partent vers Waremme, car, sur tout le tracé, la ligne ne comporte qu'une voie. La troisième voie permet de garer les wagons nécessaires au chargement des marchandises.

     

    thierry delgaudine,trams hesbaye,tram vinalmont,wanzoul roua,tram vicinal vinalmont statte waremme

    Machiniste, chauffeur, percepteur

    La locomotive est un peu l’hôtel des courants d'air où se tiennent le machiniste et le chauffeur, dans un espace minuscule.

    Les wagons pour les passagers prévoient deux plates formes entourées de balustrades en fer forgé, c'est l'endroit de rencontre privilégié des jeunes.

    Le percepteur (ou la perceptrice) distribue les coupons. C'est lui qui saute bas du tram, manipule les aiguillages et reprend sa place alors que le tram roule toujours.

    Dans les descentes, il actionne le frein auxiliaire, une grande roue située dans le dernier wagon, alors que les gamins, grisés par la vitesse, lui crient: «Attends encore un peu!».

    En hiver, il s'occupe d'alimenter les poêles colonnes «diables» qui monopolisent un demi compartiment.

    Les voyageurs les plus proches étouffent tandis que les autres grelottent.

    Le trajet de Statte à Vinalmont coute 2,60Fb. Il faut 1h30 pour rallier Statte à Waremme.

     

    En route vers le Roua

    De chez Deresteau, une voie repart en direction de Wanzoul, essentiellement pour les marchandises. Le tram traverse la chaussée de Tirlemont (A peu près en face de l'actuelle scierie Pétré). Il vérifie le poids de ses marchandises sur «la Bascule» (un peu plus loin que chez le Dr Rihon)

    Rassuré, il entame alors la descente vers les carrières Sottiaux et Roba, traverse le Roua, atteint la carrière Wilmart, puis les anciennes carrières «de la Violette» et «al'Baye» pour se diriger vers Huccorgne et Burdinne.

    Dans ses wagons, il transporte les pierres des carrières, des briquettes, et, selon les saisons, des betteraves en direction de la râperie de Chapon-Seraing ou de bottes de lin à destination des Flandres.

    Destiné aux marchandises, il ferme les yeux quand un voyageur clandestin vient lui tenir compagnie.

    Sa locomotive à vapeur pèse pas moins de 16 tonnes et développe une puissance de 100CV. Dame, il faut bien cela s'il ne veut pas faire comme le petit Poucet, semer ses cailloux en chemin.

    Une triste fin

    La guerre terminée, le pauvre tram qui a pourtant travaillé pendant toute la durée du conflit, se voit remplacé par l'autorail, un monstre peint tout en jaune (du type de ceux que l'on rencontrait jusqu'il y a peu encore à la côte belge).

    En 1948, il doit confier ses voyageurs aux autobus qui vont bien au-delà de Statte, jusqu'à Huy.

    En 1952, malgré les protestations énergiques des sucriers et des carriers, il cesse toute activité pour faire son entrée au musée.

     

    De côte en pente et de pente en côte , inlassablement , le vicinal a parcouru son chemin sur les voies qui lui étaient  tracées , avec ses hauts et ses bas , ses arrêts , ses brusques secousses, ses cris de souffrance et de joie, image du village.

    Les cartes postales et photos ICI (merci Françoise Vandersmissen , Stéphane Riga, Fernand Richard , Jean -Marie Vanebempt , Tu es un vrai hutois si ...)

    Le livre de Thierry Delgaudinne 

    Le livre « La Hesbaye au temps des trams  » , 2017, Noir Dessin Production, 208 pages , est disponible à La Dérive à Huy ou via l'auteur à Couthuin.

     

    Photo de couverture du livre ci - après : 1945 à Burdinne : Melanie Mignon et les enfants .

     

    thierry delgaudine,trams hesbaye,tram vinalmont,wanzoul roua,tram vicinal vinalmont statte waremme

  • Cartesius (Archives de l'Etat) et le "geoportail Wallonie" mettent Vinalmont sur la carte du monde

    Merci à Georges Close et à Myriam  Georis  qui nous permettent de voyager dans le temps 

     

    En début d'année- nous en avons parlé sur ce blog- Georges Close, l'ex Wanzois, l'ex étudiant de l'Athénée de Huy, nous a gentiment fait parvenir le Plan de Vinalmont établi par le cartographe belge C. Popp vers le milieu du 19ième siècle.(http://vinalmont.blogs.sudinfo.be/archive/2017/01/27/plan-popp-214422.html).

    Rappelons le "mode d'emploi" et l'utilisation proposée par M Close . 

    La carte POPP (1850)
     
    La carte Popp vous permettra de voir qui habitait ou détenait telle ou telle parcelle en 1850 environ . Le site des Archives de l'Etat donne donc  aussi accès à cette carte Popp de Vinalmont facilement aggrandie et ce via le lien 
     
    http://uurl.kbr.be/1041099   ou via Cartesius.be .   Double cliquez plusieurs fois pour agrandir la carte
     
     

    Nous avons donc indiqué dans une note précédente qu'à ce plan Popp de Vinalmont est liée une matrice cadastrale avec tous les propriétaires de l’époque (donc vers 1850) (voir le fichier PDF ICI ).(NB : tournez les pages du document pdf avec la barre vertical à droite )

    Georges Close a donné un exemple de renseignement que l'on peut obenir sur ce qui se passait il y a plus de 150 ans en utilisant la matrice cadastrale et le plan Popp: à la page 4 par exemple de la matrice cadastrale, il y a un Joirès Hyppolite avec 707 comme article de référence .

    Si vous allez à la page 17, à l' Art. 707, vous voyez que c’est orthographié Joiret et qu'Hyppolite Joiret était tailleur de pierre.

    Il possédait  une maison en 34d  et une terre en 54.

    Si vous retournez au  plan avec ces infos,  vous pouvez voir où se situait sa maison (soit au Roua dans ce cas ci ) et où se situait sa terre .

     

    A vous de faire l'exercice avec vos ancêtres. 

      
    On peut comparer les parcelles de l'époque "1850" avec la situation actuelle .

    Au niveau de la lecture de ce plan sur ordinateur, il faut bien sûr ne pas hésiter à aggrandir la carte via les touches traditionnelles CTRL et + ou en double cliquant sur la carte (qui apparait alors dans un onglet séparé)

     

     

     

    carteferraris.jpg

     Carte de Ferraris-1777 (voir le lien ci -après ou via  My Cartesius ou vi al geo portail wallon) 

     

     La carte de Ferraris (1777)

     
    Pour voir Vinalmont comme il était il y a 250 ans , un cran en plus en arrière , la carte de Ferrraris établie en 1777 est une source  compléméntaire  intéressante par rapport au plan Popp dont nous avons parlé précédemment.  Le lien vers la carte de Ferraris ICI    
     
    On voit notamment que le Pont de Soleil s'appelait "Pont du Diable " à l'époque et que le grand tournant de la chaussée de Tirlemont (garage Dombret )  n' existait pas ...
     
    Et aujourd'hui
     
    La situation ACTUELLE   des localisations des terrains et des no de maisons y asssociées est donnée via le site  CadGIs . Pour voir ce qui concerne Vinalmont , utilisez le lien ...
     http://ccff02.minfin.fgov.be/cadgisweb/?local=fr_BE     NB: barre verticale gauche pour agrandir la carte 
     
     
    NEW  NEW :  GEO PORTAIL WALLON  d'une part , CARTHESIUS d'autre part :  les nouveautés grâce à  Myriam Georis et Georges Close 

    Le Geo Portail Wallon : comment voyager dans le temps 

    Geo(rges) Close nous a aussi fait parvenir l'adresse du portail walllon , spécifiquement la partie liée aux aspects géographiques . Voici ce lien qui offre une autre façon d'aborder le sujet .Un onglet perme de voyager dans le temps avec des cartes de VINALMONT de 1770, 1850, 1971, 1994, 2006, 2009, 2012, 2015. Fabuleux .  Merci à M. Close . 
     
    Cliquer sur l'icône "Cartes de fonds et voyage dans le temps " au dessus à droite de l'écran de départ 
     

    Carthesius: une aide précieuse 

    Myriam Georis, qui travaille aux "Archives de l'Etat"  nous a fait découvrir le site "Cartesius" (cliquer ICI ) qui donne "TOUTES" les cartes liées à une localisation donnée . (pour une recherche ,  taper: Cartesius.be, MY cartesius, bibliothèque ou labo de cartes ) 

    Un court tutoriel nous est proposé par MMe Georis via le lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=UOTm_9FIZLc&t=465s

    Ce tutoriel nous montre différents cas où Cartesius est une aide précieuse : ainsi ...

    1er cas :Si on veut "reconstruire " sur un ancien bâtiment en ruines ou disparu, par exemple aux Hadrennes à Vinalmont, si on veut régulariser un permis d'urbanisme, , il faut retrouver une photo qui prouve l'existence d'un  bâtiment original  avant une certaine date . Cartesius peut aider à retrouver pareille photo et aider ainsi à lancer le projet de rénovation ou permettre de ne pas devoir détruire un bâtiment. 

    2ième cas : l'historien qui désire comparer l'évolution des paysages et la densité des constructions dans une village ou une  région pendant une période donnée peut trouver via Cartesius des cartes à partir des années 1600 parfois. Ainsi , si l'on veut voir l'évolution des paysages à Vinalmont depuis le 18ième siècle par exemple, c'est possible via les recherches via Cartesius   . Au lieu de comparer uniquement le cartes Ferraris , Popp et Google Map , on a accès à d'autres sources géographiques .

    3ième cas : le géographe ou l'historien qui veut combiner de cartes de natures différentes pourra les superposer : on parle de cartes géoréférencées, des cartes numériques   basées sur un systèmes de projections géographiques sur lesquelles on superpose par exemple des ortho photos ou  cartes satellites . L'ensemble peut être annoté selon l'objectif du chercheur , sauvegardé et partagé électroniquement 

    En bref donc, pour utiliser Carthesius : www.carthesius.be ,choisir  My cartesius , Choisir Bibliothèque  ou labo de carte ....Bonne recherche 

    Carthesius est né d'une collaboration entre l'IGN , les Archives de l'Etat, la bibliothèque Royale et le Musée de l'Afrique et s'enrichit quotidiennement . Merci Mme Georis . 

     

  • Les nouvelles sculptures en pierre de taille de Vinalmont et de Wanzoul viennent d'être installées

    Les 3 grâces de calcaire

     

    sculptures pierre de taille roua vinalmont,wanzoul,qualité village vinalmont,adrien panier,mathurin van den bogaerde,léon  kockelmans,michel dethier wanzoul,roua daniel goffin,dialogue sculpture

    Mise en place de la sculpture d'Adrien Panier dans la bonne humeur rue Doyards 

     

    Ding , ding , ding , les coups de maillet sur les burins résonnent dans tout le Roua et même jusqu'à Wanzoul...Le Roua , Wanzoul sont pays de carriers . Plus de 200 ouvriers  travaillaient dans les expoitations du Roua au début des années 1900...

    Actuellement , l'activité du travail de la pierre de taille existe toujours au Roua mais à une échelle réduite, au niveau de la Carrière de Vinalmont

    Qualité -Village Vinalmont -Wanzoul -Roua souhaite préserver le souvenir de cette activité d'artiste de la pierre et mettre en valeur la qualité de la pierre calcaire du Roua , cette pierre qui a servi à construire bon nombre de maisons du village mais aussi des bâtiments plus importants comme la gare centrale d'Anvers , le Palais du Congrès - L'Albertine - à Bruxelles, ou encore le palais des Congrès à Liège. 

    Une première sculpture due à Vincent Rousseau ,baptisée "Dialogue", a été installée au Roua en 2011 déjà . 

    Le projet, qui vient d'aboutir avec la mise en en place de deux nouvelles sculptures, concerne deux oeuvres dues à de jeunes sculpteurs qui ont réalisé leurs études à l'ESA St Luc  à Liège . Leurs sculptures ont été installées l'une à Wanzoul  et l'autre à Vinalmont . La matière brute vient bien sûr du Roua , de la carrière de Vinalmont.

    sculptures pierre de taille roua vinalmont,wanzoul,qualité village vinalmont,adrien panier,mathurin van den bogaerde,léon  kockelmans,michel dethier wanzoul,roua daniel goffin,dialogue sculpture

    La sculpture de Mathurin Van Den Bogaerde , devant la chapelle de Wanzou

    La première oeuvre, qui peut être vue près de la chapelle de Wanzoul et qui est due à Mathurin Van Den Bogaerde,  rappelle les tours de refroidissement de la centrale dont l'on voit le panache au centre de la vallée,  à partir de Vinalmont comme à partir de Wanzoul (voir notre note précédente ICI)

    La deuxième sculpture, celle d'Adrien Panier, est moins figurative: elle joue avec les ombres et les lumières qui évoluent tout au long de la journée au gré du vent , du soleil avec une vue sur la vallée: elle a donc bien trouvé sa place sur l'accotement de la rue des Doyards à Vinalmont chez Paulette Joiret près de chez M. Princen  en face de la propriété de M. et Mme Davagle-Pirard et de M. Pierre Omalsky , le gardien des lieux.

    sculptures pierre de taille roua vinalmont,wanzoul,qualité village vinalmont,adrien panier,mathurin van den bogaerde,léon  kockelmans,michel dethier wanzoul,roua daniel goffin,dialogue sculpture

    La sculpture d'Adrien Panier installée rue des Doyards 

    Les 2 sculptures ont été choisies , vous vous en rappelez , parmi 11 propositions d'artistes sur base des votes des Vinalmontois ,et de l'avis d'un jury d'experts composé du sculpteur Franco D’Anna de Moha , du photographe Jacky Lecouturier, du sculpteur Vincent Dubois coordinateur de « L’Atelier » du village de Les Avins et des professeurs de St Luc Liège .Les thèmes étaient pour Wanzoul " Pierre et campagne" et pour Vinalmont "Vignoble, vallée, vent, tram".

    Eh bien , les choix des experts étaient en concordance avec les votes des villageois !

     

    Félicitations aux sculpteurs , merci à M. Halleux, professeur à la section sculpture de Saint Luc Liège , à Mme Bénédicte Lovinfosse de "Qualité Village Wallonie" , aux « chefs de projet » de "Qualité Village Vinalmont -Wanzoul -Roua" ,  Léon Kockelmans et Dany Goffin, et dans la dernière ligne droite à Philippe Legrand et à M Jérôme  qui s'est chargé de la construction des socles . 

     

    Les photos de l'installation de la sculpture de Mathurin près de la chapelle de Wanzoul ICI    via vinalmont.be . Cliquez sur le second icône sur la bannière à droite pour voir la photo en plus grand et cliquez encore sur la photo pour voir en plus grand encore

    Les photos de la mise en place de l'oeuvre d'Adrien Panier rue Doyards ICI    via vinalmont.be . Cliquez sur le second icône sur la bannière à droite pour voir la photo en plus grand et cliquez encore sur la photo pour voir en plus grand encore . 

    Le site "nostalgie Vinalmont" met à l'honneur les carriers comme M Voz ICI . 

     

    Merci aussi à Qualité-Village Wallonie dont nous ne pouvons que vous conseiller de consulter le site et la page facebook 

    Tous vos commentaires sont les bienvenus  par le biais de l'encart "commentaires " en bas de note 

    sculptures pierre de taille roua vinalmont,wanzoul,qualité village vinalmont,adrien panier,mathurin van den bogaerde,léon  kockelmans,michel dethier wanzoul,roua daniel goffin,dialogue sculpture


    Léon Kockelmans et le professeur de Saint Luc Liège Louis Halleux : on ne rigole pas avec ces choses là : c'est de la pierre de Vinalmont 

     

  • La pollution du ruisseau du Doyard à Vinalmont

     S.O.S

     DSCF5880.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pierre Lefébure, le Vinalmontois et Chloé Hasselmans , la voisine du ruisseau du Doyard , ont attiré plusieurs fois l'attention sur la problématique du ruisseau du bois de la Reine qui est régulièrement pollué.

    Chloé Hasselmans a informé SOS Pollution ; le service environnement de Wanze , averti, s'occupe actuellement du problème . Toujours est -il qu'on ne connaît pas la cause de cette pollution qui se manifeste tout le long du ruisseau et qui pourrait provenir -hypothèses non démontrées – du zoning industriel ou des lotissements de Villers.

    DSCF5860.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le ruisseau du Doyard

    Le ruisseau du Doyard est un endroit emblématique de Vinalmont . Des générations d'élèves de l'école du village y sont allés en « classe verte »  sans le savoir .

    Dans les années 30, le 21 juin , au tout début de l'été , les enfants étaient invités par leurs parents à y plonger la tête afin d'obtenir la protection de Saint Jean . Comme deux précautions valaient mieux qu'une , les enfants se voyaient aussi invités à entamer une cure de chicorée et de cresson, ce cresson qu'on trouve en abondance autour du ruisseau . Ces plantes ont , dit-on , le don de purifier le sang . Selon les enfants , elles avaient surtout un goût affreusement amer .

    Au delà de son côté sacré , le ruisseau est le meilleur copain des enfants : on y trouve des grenouilles, des têtards. C'est le point de départ d'une régate organisée avec des embarcations de fortune,  des boites à chaussures renforcées le plus souvent . Les petits bateaux, emportés à toute vitesse, sont parfois aussi vite calés par une pierre . Il vont jusqu'à la Vieille Hesbaye à Antheit où le ruisseau des Hadrennes rejoint la Mehaigne.

     

    Le bois du Theys

    Le mercredi après-midi , jusqu'il y a peu, le bois du Theys était le terrain de jeu préféré par les enfants des Doyards , des Theys ou des Hadrennes. C'était le monde des cabanes de branches torsadées , des arcs à flèches faits de branches de noisetiers , des sifflets et sarbacanes réalisés avec des baguettes de frêne et de sureau évidées ; c'était la recherche des nids de pinson ou de pie

    Aujourd'hui , le bois du Theys reste un endroit privilégié pour les promeneurs et les joggeurs . Veillons à ce qu'il reste intact .

    La source de la Reine

    DSCF5834.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dans l'ombre du bois du Theys , la source de l'Arène resplendit du mystère qui l'entoure : certains disent avoir vu un homme hirsute sortir de la grotte dont la source jaillit

    Le tunnel est en tout cas rigoureusement interdit à toute jeune fille . Dans les années 30, les plus hardis osaient parfois s'aventurer , courbé, dans l'entrée du souterrain . Après quelques mètres , l'obscurité n'était guère rassurante . Prêts à fanfaronner devant leurs camarades plus peureux , ils ressortaient pour se faite copieusement sermonner par Edmond Fontaine , le gardien de la source .

    L'eau de la source constitue , de fait , un bien précieux non seulement pour les habitants du hameau mais encore pour ceux des environs (en 1930, les habitants de Villers s'y approvisionnaient également) .L'eau de la source est en effet légère , merveilleuse voire miraculeuse . En pleine canicule , sa température glacée n'a pas son pareil .

    La source de la Reine , le lieu sacré , emblématique du bois , c'est donc tout un mystère . D'où provient t-elle ?

    Même jusqu'à son nom est mystère  : source de la reine parce qu'elle est royale , source de la raine parce qu'on y trouve des rainettes et autres grenouilles , ou source de « l'arène » , arinne qui en wallon veut dire tunnel : le nom de la source serait humblement né à partir d'un souterrain d'évacuation des eaux d'une mine à charbon ou d'une sortie d'aération d'un charbonnage

    Respectons donc ce bel endroit . Regardons si on peut trouver la source de la pollution . Pierre Lefébure continue à entretenir les contacts entamés avec les services communaux pour trouver une solution définitive

     

    La pollution aujourd'hui : un véritable problème.

     DSCF5836 (2).JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La source de la pollution du ruisseau se caractérise par de la mousse de type lessiviel, un lit blanchâtre et des odeurs "type égouts" à hauteur du petit pont dans le bois . Cette pollution semble donc bien se situer en amont de la source de la reine . 

    A l'initiative de la commune , la police de l’environnement est descendue sur place lors du dernier épisode de pollution sans pouvoir en définir l’origine.

    Le ruisseau devient donc de plus en plus pollué au fur et à mesure qu’on le remonte. Une intervention(curage et nettoyage ) au niveau du bassin d’orage est prévue dans les prochains mois ont indiqué le représentants d la commune de Wanze. En effet , les pollutions pourraient provenir  du bassin d’orage situé en amont.

    Le bassin d’orage est propriété de la SPI (Province de Liège). Normalement , le bassin n’est sensé recevoir que des eaux épurées et des eaux de ruissellement (pluies).

    La commune a repris contact avec la DPC (SPW – Département de la Police et des Contrôle), avec qui des contacts avaient déjà été pris pour le Doyard, pour voir comment vérifier les systèmes d’épuration des entreprises.
    La commune suit ce dossier avec le contrat rivière Meuse aval et affluents.

    Le problème est complexe . En effet , le bois est propriété privée. Il est découpé en plusieurs parcelles avec plusieurs propriétaires.

    Le ruisseau est communal à partir du petit pont qui enjambe le Doyard, juste derrière la propriété "Hadrennes 15". En amont de celui-ci, les ruisseaux sont « non-classés » .

    Le ruisseau du Theys-Doyard coule sur une longueur de 1200 m sur le territoire de Vinalmont . Il prend sa source au lieu dit "Marche" à une altitude de 175 m (source :Maurice Mayeur). Après 1200m, il est encore à 120 m de hauteur (quand il arrive à son confluent avec  la Mehaigne , à la Vieille Hesbaye , il est à 80 mètres d'altitude ). 

    Le problème est à suivre  ...Pierre Lefébure et Chloé Hasselmans nous tiendront au courant de l'évolution de cette situation préoccupante pour notre joli ruisseau du Doyard. 

     DSCF5883.JPG

     

     

  • Les cartes du trajet du tram à Vinalmont

    Toujours sur la bonne voie avec le tram et sans GPS

     

    1-20170205-tramvinalmont128.jpg

     Le parcours du tram , en pointillés, à Vinalmont, Wanzoul et au Roua ( (J'ai rêvé ...Vinalmont; les années 20-30)

    Nous avons ici présenté précédemment l'histoire du tram à Vinalmont en 3 épisodes. 

    Mais , le trajet  du tram n'avait pas été précisé avec exactitude. Voici le parcours en 3 plans

    1-le parcours du tram à Vinalmont , Wanzoul et au Roua (source :"J'ai rêvé...Vinalmont" . Les années 20-30). Voir ci dessus. 

    Le tram, le vicinal,  reliait Statte et Vinalmont (route de Villers ) avant de se diriger vers Villers -Le-Bouillet, Chapon et Waremme

    On a plus tard ajouté un raccordement vicinal vers Wanzoul , le Roua (et ses pierres de taille) , Huccorgne ,  Hannut  via Burdinne et Wasseige (la ligne 572) ou Hannut directement par la ligne de chemin de fer 127 qui passait aussi par Huccorgne. 

     

    2-le parcours du tram de la route de Villers à Vinalmont jusqu'à "Petit Wanze" .Le tram  continuait alors par Wanze pour atteindre Statte (source : Valentin Buiter. Merci à lui pour cette carte et ce tracé). Voir ci -dessous. Double cliquez sur la carte pour voir les détails. 

     

    2-valentinbuiter-tramversstatte-15235442_1188960057817602_8820148399666696354_o.jpg

    La carte de Valentin Buiter (merci  à lui) avec le tracé de la route de Villers à Vinalmont jusqu'à Petit-Wanze 

    3-une carte ci- dessous reprenant les grandes lignes de chemin de fer , dont la 127 (Statte Landen ) ou la 36(Liège -Landen) et la relation entre ces grandes lignes et les lignes vicinales qui nous intéressent :

    -la ligne 20(470 sur la carte ) "Statte-Vinalmont-Omal -Waremme" de notre petit tram ouverte le 8 mai 1888 .

    -Et donc la  ligne 117(572 sur la carte ) "Vinalmont-Wanzoul-Le Roua -Hannut" qui a été ouverte le 15 décembre 1915: le vicinal en provenance de  Wanzoul rejoint Huccorgne . Voir ci-dessous. 

     

     

    3-tramglobal-15940382_10211663210117017_714586693678964986_n.jpg

     

    Vous pourrez retrouver les notes précédentes liées à l'histoire du tram et revoir les cartes postales liées au trajet du tram en cliquant sur les liens suivants (site  Nostalgie Vinalmont) 

    1ière partie : le train il y a 100 ans 

    2ième partie :le tram pour aller à l'école et au travail 

    3ième partie : le train de marchandises et l'importance des carrières 

     

    Le site Nostalgie Vinalmont en cliquant ICI : http://www.nostalgie.vinalmont.be/

     

     

  • La carte Ferraris de Vinalmont, un complément au plan Popp (plan Popp ci desssous plus clair que précédemment)

    Merci à Georges Close et à Myriam Georis pour leurs précieux apports 

     

    carteferraris.jpg

     Carte de Ferraris-1777 (voir le lien ci -après ) 

     

     La carte de Ferraris (1777)

     
    Pour voir Vinalmont comme il était il y a 250 ans , la carte de Ferrraris établie en 1777 est une source  compléméntaire  intéressante par rapport au plan Poop dont nous avons parlé précédemment.  Le lien vers la carte de Ferraris ICI    
     
    La carte POPP (1850)
     
    La carte Popp de 1850 environ est plus précise et vous permettra de voir qui habitait ou détenait telle ou telle parcelle en 1850 environ . Le site des Archives de l'Etat donne donc  aussi accès à une  carte Poop de Vinalmont plus lisible et plus facilement aggrandie (par rapport à notre première note ) et ce via le lien 
     
    http://uurl.kbr.be/1041099      Double cliquez plusieurs fois pour agrandir la carte
     
     

    Nous avons indiqué dans une note précédente qu'à ce plan Popp de Vinalmont est liée une matrice cadastrale avec tous les propriétaires de l’époque (donc vers 1850) (voir le fichier PDF ICI ).(NB : tournez les pages du document pdf avec la barre vertical à droite )

    Georges Close a donné un exemple de renseignement que l'on peut obenir sur ce qui se passait il y a plus de 150 ans en utilisant la matrice cadastrale et le plan Popp: à la page 4 par exemple de la matrice cadastrale, il y a un Joirès Hyppolite avec 707 comme article de référence .

    Si vous allez à la page 17, à l' Art. 707, vous voyez que c’est orthographié Joiret et qu'Hyppolite Joiret était tailleur de pierre.

    Il possédait  une maison en 34d  et une terre en 54.

    Si vous retournez au  plan avec ces infos,  vous pouvez voir où se situait sa maison (soit au Roua dans ce cas ci ) et où se situait sa terre .

    Un article explicatif complémentaire via Myriam Georis et Arthemis ICI (merci à MMe Georis)

    A vous de faire l'exercice avec vos ancêtres. 

      
    On peut comparer les parcelles de l'époque "1850" avec la situation actuelle .
     
    Et aujourd'hui
     
    La situation ACTUELLE   des localisations des terrains et des no de maisons y asssociées est donnée via le site  CadGIs . Pour voir ce qui concerne Vinalmont , utilisez le lien ...
     http://ccff02.minfin.fgov.be/cadgisweb/?local=fr_BE     NB: barre verticale gauche pour agrandir la carte 
     
  • La maison en face de l'école de Vinalmont ...Il y a 100 ans et aujourd'hui ...la suite

    Les souvenirs et nouveaux témoignages de Jean Lecocq, Michel Lemans, Norbert Dubois, Jean-Pierre Pacolet, Emile Smettin, Daniel Massin, Jacqueline Ruisseau-Ledure et Denise Graindorge

     

    daniel massin,jean-pierre pacolet,emile smettin,jean lecocq,jean lemans,rue mottart laloi,vinalmont

    Les parties "gauche" (objet de la peinture Luc Saint Georges) et "droite " de l'habitation (maison Massin) avec au centre l'allée qui mène à l'ancienne demeure à l'arrière -Photo M Massin . 

    La maison en face de l'école (le no 8 de la rue Mottart Laloi) est aujourd'hui la propriété de Monsieur Massin. Les batiments qui constituent l"ensemble de la parcelle  voisine de chez le Dr Mélotte (ancienne maison Collin) ont été rachetés par Daniel Massin en 1981 à la famille Legros­ . La maison figurant sur la peinture de Luc Saint Georges présentée dans une note précédente est actuellement louée à une charmante ancienne prof. d'anglais.  La partie droite, en regardant la maison de l'école est occupée par Daniel Massin et sa compagne Michèle Bossy, Michèle qui est par ailleurs membre du comité des Spiteux.

    Outre ces deux habitations, il y avait autrefois, à l'arrière, une troisième demeure, une maison que l'on ne voit pas à partir du chemin

    Mais nous pouvons la découvrir à partir de la photo aérienne que nous a fait parvenir Jean Lecocq , soit une vue d'ensemble du site avec les 3 parties du complexe. Perpendiculairement à la rue Mottart Laloi, on trouve donc la maison que l'on ne voie pas du chemin, celle avec le long toit orangé.

    daniel massin,jean-pierre pacolet,emile smettin,jean lecocq,jean lemans,rue mottart laloi,vinalmont

    Merci à Jean Lecocq pour cette vue d'ensemble Google earth  avec la maison Mélotte à gauche et donc au centre la maison no7 , avec la partie arrière perpendiculaire à la rue (toit "jaune")

    Cette partie arrière du complexe,  la doyenne de Vinalmont, Denise Graindorge, bientôt 97 ans, s'en souvient très bien : elle y a connu vers 1938, une famille Houlmont dont le fils s'appelait Raymond et qui hébergeait un pensionnaire âgé appelé Jules Graindorge.

    Cela rejoint les souvenirs d'enfance de Norbert Dubois, l'ex Wanzoulois: il se rappelle que ses grands parents maternels, la famille Graindorge (les parents de Charlotte et Juliette Grandorge) ont eux aussi habité une partie de cette maison.

    Et quelques années plus tard ...toujours à propos de cette maison au bout de l'allée de la maison du no 8, Jacqueline Ruisseau-Ledure, la fille de Denise Graindorge, la petite-fille de Charles Graindorge et Jeanne Delhamende, nous raconte: 

    - Je suis née le 14 mai 1943 et j'ai habité mes 6 premières années au no 7 de la rue Mottart-Laloi (en face de chez Alphonse actuellemment ) à côté de la maison actuelle de Monsieur Massin , le no 8. Je me rendais, presque chaque jour, au n° 8, dans la petite maison au fond de la cour.

    A la fin des années '40, cette maison  était occupée par Mathilde « Nanet », veuve de Sylvain Daubée. Elle avait perdu son fils Pol (père de Robert Daubée) dans des circonstances dramatiques. En effet, il avait été tué par le train, au passage à niveau de Wanze, en compagnie de Pol Vincent. Leur tracteur, chargé de betteraves, avait été happé par le train.

    J'ai toujours en mémoire la toile cirée sur la table, le bol, le sucre, le sirop et la tartine de beurre. L'odeur du café, cuit et recuit sur le coin du poêle, flottait toujours dans l'air.

    Mathilde avait des goûts étranges car elle aspergeait son assiette de frites avec du sucre fin.

    Le peu qu'elle possédait était toujours rutilant de propreté.

    Ensuite, vinrent Olivier (Malaise?) et Arnoldine, laquelle était rebaptisée « Radoline » par André Polet, lorsqu'il était tout petit.

    Jacqueline se souvient aussi de la maison où a habité le peintre Luc Saint Georges à savoir la maison Racoux (maison Emmanuel Gillet, au dessus de chez Alphonse Pongo  aujourd'hui). 

    - Vu de mes 5 ans, l'atelier de chez Racoux me paraissait immense.Le mardi-gras, les malles, remplies de « costumes de princes » , réalisés par Lambert Racoux , me fascinaient. C'était l'univers de ma petite enfance.

    Le garde champêtre Joseph Bolly a aussi habité cette demeure du bout de l'allée. 

    De 1954 à 1956 , c'est un cordonnier, Charles Lecocq, qui occupe la maison au fond de l'allée du no 7, maison à laquelle était annexée des étables . L'épouse de Charles est l'amie de la maman de Michel Lemans : c'est Marie – Thérèse Rasquin -Lecocq . Il y aura 4 garçons dans la famille Lecocq-Rasquin: Bernard, Jean , Dominique et Marc.

    Jean Lecocq nous dit :

    - Marc, mon petit frère,  est né à Vinalmont en mars 1955. Son parrain sera Jean Collin, le voisin vétérinaire. Notre famille est alors partie pour le Canada ...

    Merci à Michel Lemans et Jean Lecocq pour ces témoignages. 

    daniel massin,jean-pierre pacolet,emile smettin,jean lecocq,jean lemans,rue mottart laloi,vinalmont

    La maison à l'arrière (photo 1991- YJ)

    La famille Pacolet habitera alors cette même maison du bout de l'allée de 1956 à 1961. Dans un précédent article, nous avons évoqué cette époque de Marcel et Solange,  le papa et la maman Pacolet, de Marie-Claire, Jean-Pierre, Maurice et Francis, les enfants . (Merci à Jean -Pierre pour sa précieuse contribution).

    Dans ses notices du Patrimoine Hutois, M Comanne , l'historien de Vinalmont, fait état d'une porte datée de 1755 avec les initiales AP sur la bâtiment perpendiculaire qui a été habitée par les familles Lecocq et Pacolet . M Comanne fait mention pour l'ensemble du complexe d'une construction du milieu du 18ième siècle (sur base de l'indication 1755 sans doute en partie)

    Au départ, l'ensemble du complexe était la propriété des 3 soeurs Jamar (voir la note précédente). Les soeurs Jamar occupaient elles même  la partie de droite en regardant de la rue , la maison au poirier (voir aussi la photo aérienne). En 1956, 2 sœurs Jamar y habitaient toujours : Zélie et Elise. Zélie est décédée  en 1957 (ou 1958) et Elise a été hébergée à la fin de sa vie chez Eugène Derclaye .

     

    daniel massin,jean-pierre pacolet,emile smettin,jean lecocq,jean lemans,rue mottart laloi,vinalmont

    La maison au poirier ou maison Jamar , Smettin , Legros et aujourd'hui Massin (photo  1991 YJ)

    La famille Smettin occupera donc cette partie de la maison (voir la note précédente) vers 1963. La petit maison objet de la peinture de dessinée, devenue insalubre , servait pour ranger les vélos et d'atelier et certains des bâtiments à l'arrière étaient utilisés comme remises. (merci à Emile Smettin pour sa contribution et l'idée originale )

    La famille Legros succédera à la famille Smettin . Et donc maintenant c'est Daniel Massin et sa compagne qui occupent cettte partie droite de l'habitation . La boucle est bouclée.

    daniel massin,jean-pierre pacolet,emile smettin,jean lecocq,jean lemans,rue mottart laloi,vinalmont

    Entrée vers la maison au poirier -Photo 1991 (YJ) 

    La partie de gauche sur la photo aérienne (ou en regardant de l'école ) a donc été longtemps été inoccupée avant sa réhabilitation complète par M Massin . Cette bâtisse a cependant une longue histoire. Elle aurait été une forge selon Daniel Massin : « Marcel Pacolet m'avait raconté qu'en des temps reculés, la maison de la peinture était l'atelier d'un maréchal-ferrant. D'où la présence des 3 arcades pour faire entrer les chevaux. A l'intérieur de la maison existe toujours une goulotte qui permettait de tirer l'eau dans le puits contigu pour abreuver les bêtes.

    daniel massin,jean-pierre pacolet,emile smettin,jean lecocq,jean lemans,rue mottart laloi,vinalmont

    La partie gauche de l'habitation (maison Guillaume) avant réhabilitation et l'allée qui mène vers la maison et les granges-étables  à l'arrière (photo D. Massin)

    Jean Lemans confirme : « Je crois que c'est mon grand père Marcel Lecocq qui me l'a dit... C'est la disposition des deux encadrements de porte juxtaposés que j'ai vue à d'autres endroits qui confirment la chose. Une porte est prévue pour l'accès au travail qui servait à maintenir le cheval en place et l'autre porte est nécessaire pour le passage des hommes ».

    Dans la seconde moitié des années 50 , Jean -Pierre Pacolet se souvient que cettte  petite maison « de devant » à gauche était louée à une famille avec 3 ou 4 enfants dont la maman s’appelait Christiane…. Cette famille possédait...une roulotte qui était stationnée le long du mur à gauche. Et il ajoute (voir note précédente ) : «  Ces personnes ont déménagé à Marchin et ont été remplacées par Lucien et Alexandrine Guillaume, les grands parents de Monique et Robert Guillaume".

    Et donc aujourd'hui fin de l'histoire pour cette partie gauche du complexe avec une sympathique prof d'anglais à la retraite, Mme Hanquenne, dans un bel écrin de verdure et une maison rénovée.

     

    daniel massin,jean-pierre pacolet,emile smettin,jean lecocq,jean lemans,rue mottart laloi,vinalmont

     La partie droite réhabilitée par Monsieur Massin: une ancienne forge ? (photo D Massin )

     

  • Les Vinalmontois sont photographes ...le retour

    Vinalmont et Wanzoul toujours sous la neige cette semaine avec des photographes en pleine forme 

     

    phographies vinalmont,vinalmont,wanzoul

    Rue du Pousserou vue de la rue des Carrières (Michel Cleeren)

    Via la rubrique NOTRE VILLAGE  -  EN PHOTO AU JOUR LE JOUR du site Vinalmont.be, nous avons de nouveau rassemblé les photos de Vinalmont que vous avez publiées ou que vous m'avez gentiment transmises par mail ou facebook ou instagram durant cette dernière semaine . (double cliquez sur les petites images pour voir les photos en grand )

     
    Elles sont donc visibles ICI . (double cliquez sur les petites images pour voir les photos en grand ). Les noms des photographes contributeurs sont chaque fois indiqués sur le site . Merci vraiment à eux . 

    20170123-louismarechal-tourscolombiers.jpg

    Les tours rue Charles Frère dans un écrin . Photo Louis Maréchal