vinalmont

Sciences et études

  • Formation à la TECHNIQUE DU BRONZE A LA CIRE PERDUE à Wanzoul

    Chez Nicole et Jean- Marie VANDENABEELE au mois de juin 

     

    formation bronze à la cire perdue,jean-marie nicole vandenabeele,wanzoul,adama gandema

    A la demande de beaucoup de visiteurs de l'exposition de juin 2017 chez M et Mme Vandenabeele avec la découverte du travail du  BRONZIER Adama GANDEMA , celui -ci reviendrà à Wanzoul en juin 2018 à Wanzoul .

    Au cours de ce séjour, il donnera une formation à la TECHNIQUE DU BRONZE A LA CIRE PERDUE. Vous pouvez vous  inscrire à cette formation -stage de 5 jours dès maintenant .

    Jean-Marie Vandenabeele rappelle les procédures liées à cette technique :

    Le modèle à reproduire est façonné en cire puis recouvert d'argile mélangé à du crottin de cheval (le moule). Pendant la cuisson de ce moule, la cire fond et s'échappe par des trous (évents) aménagés dans le moule. Le métal en fusion est alors versé dans le moule où il occupe la place laissée libre par la cire. Après refroidissement, on casse le moule (pièce unique) pour extraire l'objet fondu. On ne peut donc couler qu'un seul exemplaire de chaque modèle avec cette technique. L'objet démoulé peut alors être repris pour le limer, le marteler, le recuire si nécessaire. Ensuite, on peut décorer l'objet en le gravant, le ciselant ou l'émaillant. Quant à la patine (couleur), elle est donnée par un travail important à partir d’acides et de bases qui servent d’oxydant aux différents métaux qui entrent dans la composition de l’alliage bronze.
    Les bronzes sont, pour la plupart, composés de plus de 60 % de
     cuivre (qui peut aller jusqu'à avoisiner les 95 %1) et d'une proportion variable, non seulement d'étain, mais aussi d'aluminium, de plomb, de béryllium, de manganèse et de tungstène, ainsi qu'accessoirement de silicium et de phosphore, mais pas de zinc en quantité notable (ne pas confondre avec le laiton, dont le terme anglais brass est souvent traduit par bronze).

     EN PRATIQUE :

    Cette formation s’adresse à un groupe composé de 10 personnes au maximum.

    Ce stage de 5 jours sera proposé en 2 parties: la première les 1, 2 et 3 juin 2018, la deuxième  les 6 et 7 juin 2018 (il faut que les moules sèchent).

    Ce stage de 5 jours vous permettra d’effectuer toutes les étapes de cette création, le travail de la cire, la création du moule en terre cuite, la fonte de la cire, le coulage du bronze, le démoulage, et bien sûr, le travail de finition, y compris la patine, qui donnera à votre création, tout son éclat et sa lumière.

     

    • Le coût de cette formation est de 350 € (HTVA) et comprend la formation, la rémunération d’Adama, les matériaux, les repas de midi et les collations.

     

    • Cette formation aura lieu à WANZOUL (WANZE), Rue de Wanzoul, 63 à 4520 VINALMONT, chez Nicole et Jean-Marie VANDENABEELE 

      Contact: 0496/352383  ou 0479/92 08 23

      ambre.ethnic@gmail.com

    ICI  une galerie photos des expositions 2017 avec notamment le travail et les scuptures d'Adama Gandema via Vinalmont.be. Cliquez sur une photo pour la voir en grand et cliquez alors sur le second icône de la petite bannière au dessus à droite pour voir la photo encore plus grande 

    formation bronze à la cire perdue,jean-marie nicole vandenabeele,wanzoul,adama gandema

  • Benoît Smets , le vulcanologue de Vinalmont , sera la vedette de 2 émissions de la BBC

     

    Tous devant votre « poste » ce dimanche à 22h et le dimanche suivant

     

     Une petite vidéo d'annonce assez impressionnante 

    Nous avons déjà parlé sur le blog et le site de Vinalmont des recherches et activités du vulcanologue  Benoit Smets au niveau des volcans africains . Benoît - le fils du chauffagiste wanzoulois Jean-Paul - sera une des vedettes des documentaires "Expedition Volcano"de la BBC programmée en parallèle à son expédition de juin dernier. Ces émissions sont programmées

    • ce dimanche sur BBC2, à 22h (heure belge)

    • et la seconde normalement le dimanche suivant (il y a 2 épisodes) à savoir le 3 décembre

     

    Soyez donc devant votre TV déjà ce dimanche.

    1-6892d8c3b7067e0523e72fa75d0973.jpg

     

    Vulcanologue, une profession , une passion 

    Le parcours de Benoît est plus qu'atypique : vulcanologue,  il est passé des cordes du petit mur d'escalade du « Point forme » à Huy aux parois d'un des volcans les plus dangereux du monde, le Nyiragongo.

    Imprudent, inconscient ? Non, cela en vaut la peine selon notre jeune docteur en sciences qui travaille donc dans les domaines de la volcanologie et des risques naturels, pour le compte du Musée Royal de l’Afrique Centrale, en Belgique. Lors de ses premières années de carrière, il s'est spécialisé sur une région spécifique d’Afrique centrale : la Province Volcanique des Virunga, à l’est de la République Démocratique du Congo, là où se situent deux des volcans les plus actifs d'Afrique: le Nyiragongo et le Nyamulagira.

    Ces volcans menacent directement une population de plus d’un million de personnes. Ce volcan a déjà produit deux éruptions de flanc désastreuses, en 1977 et 2002.

    Les objectifs principaux de ses travaux et de ceux de ses proches collaborateurs sont donc simples : améliorer les connaissances scientifiques, la surveillance volcanique et l'évaluation de la menace liée aux Nyiragongo et Nyamulagira.

    A travers leur projets de recherche, ils fournissent également des formations à leurs partenaires congolais pour leur transférer un maximum de compétences localement, que ce soit pour la recherche fondamentale, la surveillance des volcans ou la gestion des risques volcaniques dans la région.

    « Le fait de travailler à tous ces niveaux donne énormément de sens à notre recherche, car nos résultats sont bénéfiques tant pour la science que pour la société. Vous comprendrez donc aisément la passion qui nous anime » dit Benoît.

     

    L'expédition de juin 2017

    Nous vous avions parlé de l'opération de crowfunding , de financement participatif menée par Benoît en début d'année 2017.

    Grâce au soutien de tous , Benoît et son équipe ont réalisé l'expédition prévue, une expédition scientifique et périlleuse menée en juin 2017. Benoît est en effet descendu, avec plusieurs collègues, dans le cratère du Nyiragongo pour mesurer pendant plusieurs jours les variations verticales et les mouvements de surface du lac de lave.

    Le but majeur de cette expédition périlleuse de 12 jours, était  de pouvoir quantifier les variations de ce lac de lave et ensuite de les comparer à différents paramètres géophysiques utilisés pour la surveillance du volcan, comme les mesures de tremblement de terre, de déformation du sol ou encore d’émissions de gaz.

    « Ainsi, nous pouvons mieux interpréter comment est traduite l’activité volcanique dans ces signaux géophysiques et, par conséquent, mieux déceler toute variation d’activité pouvant mener à une éruption dangereuse » indique Benoît.

    Les plus grands dangers

    2-ulule_photo_couverture.UDkUBxQfeYFN.jpg

     

    L'ancien marine Aldo Kane, le leader de l'expédition au niveau de l'organisation du projet de la BBC,  a accompagné les vulcanologues et scientifiques, avec à leur tête Benoît Smets .

    Bourlingueur devant l'éternel , Aldo est cependant bouleversé par l'expérience : « Il y a plus de gens qui ont été dans l'espace que que de personnes qui se sont trouvées au centre d'un volcan tel le Nyiragongo ,à proximité extrême de centaines de mètres de magma en ébullition ."

    De plus les membres de l'équipe ont dormi là dans des tentes au péril de leur vie .

    "Les risques les plus importants dans le cratère sont les chutes de pierres, des blocs de pierre de la taille d'un frigo parfois » indique Aldo .

    "Les gaz acides ne sont pas trop un des soucis quand on est dans le cratère mais le CO2 peut être un problème sérieux  : s'il s'accumule dans des concentrations élevées, il peut être mortel", détaille Benoît Smets.

    Une condition physique ...d'enfer donc et une connaissance des techniques d'escalade ont été nécessaires pour Benoît et tout son team. Se blesser sérieusement aurait en effet été catastrophique : toute intervention d'un secours extérieur aurait bien entendu pris un temps certain . Pas question de faire appel à un hélicoptère dans une tel cas.

    Le manque d'eau et de nourriture était aussi tous les jours une menace pour les membres de l'équipe qui ont vécu sous terre de 10 à 15 jours , suivant leurs missions. Comme tout le nécessaire avait été descendu à force des bras , rien de non indispensable n'avait été emporté .

    « C'est vraiment l'homme contre la nature dit Aldo Kane . Chapeau aux scientifiques, géologues et vulcanologues , qui risquent leur vie dans de telles conditions pour atteindre les résultats espérés au niveau scientifique .» 

     6-10397141_10203195649504846_7627414291183966158_o.jpg

     

  • Léonard Pongo:National Geography , la très réputée revue de référence au niveau des analyses de l'évolution culturelle , a ouvert  ses colonnes au Vinalmontois  qui expose actuellemet à Berlin

     Un mal nécessaire 

     pongo-uncanny-edit-204.adapt.536.1.jpg

    Photo Léonard Pongo: Jeune femme en transe lors d'un culte du dimanche 

    L'article de Ye Ming relatif au « Congo d'aujourd'hui », récemment paru dans « National Geography » , le réputé magazine à l'audience internationale , est intitulé :  Un pays où Croire (la foi) devient   un « Mal nécessaire » .

    « Un Mal nécessaire  » trouve son origine dans le titre du dernier travail de Léonard Pongo, dont le long séjour au Congo dans des milieux impénétrables pour le commun des journalistes, a intéressé la presse mondiale.

    L'article de National Geography commence par situer le projet de Léonard :«  Au fur et à mesure qu'il a grandi , Léonard Pongo a eu la vision d'une République Démocratique du Congo (RDC) à la fois fascinante et mystérieuse .

    Né d'un papa congolais et d'une maman belge , Léonard Pongo a en effet grandi en Belgique et n'a fait ses premiers pas au Congo qu'en 2011: à ce moment , il y a couvert l'élection présidentielle anticipée  ». Mais il a voulu comprendre plus en profondeur l'âme congolaise .

    Au delà des élections, National Geography met en avant les photos mais aussi les sentiments et avis autorisés de Léonard quand il explore l'intersection entre le christianisme et le pouvoir après la période « d'après guerre », . Léonard met en relation pouvoir, corruption , église avec les espoirs, rêves et ambitions d'un peuple.

    Léonard ne parle pas sans savoir: pour s'intégrer réellement dans la culture du pays de sa famille , il a appris le Lingala, la langue de la République Démocratique du Congo et il a travaillé en collaboration avec des équipes de TV locales dans diverses régions du pays.

    Grâce à ses relations, Léonard a pu photographier les services religieux : ses clichés font la part belle aux sentiments des gens pour lesquels les célébrations religieuses ont une importance vitale au sens premier du terme.

    La preuve:70 pourcents des 77 millions d'habitants du pays assistent à ces services et 90 pourcents suivent le christianisme selon l'une ou l'autre forme .

    « Le revival..isme » est notamment un des mouvements chrétiens particulièrement fascinant . Ce mouvement , que Léonard a côtoyé de près , a proliféré au Congo dès les années 80'.

    Les pratiques de ces églises indépendantes fusionnent doctrine protestante avec des rituels basés sur des mélanges de superstition et de sorcellerie qui perpétuent notamment la croyance selon laquelle les gens peuvent être possédés par des esprits malveillants .

    Les pasteurs -souvent autoproclamés- ont un pouvoir certain sur le peuple notamment en période d'élections locales . Les aspects pécuniaires ne sont jamais loin.

    Par contre , les églises offrent au public des services qui, dans beaucoup de régions , sont encore inexistantes dan le Congo actuel . C'est le cas au niveau de l' éducation de base : les écoles ont été fondées par le gouvernement mais ce sont les institutions religieuses qui les administrent au jour le jour .

     pongo-uncanny-edit-213.adapt.1190.1.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      La foule se rassemble à l'ACK Church à Kinshasa (Photo L . Pongo) 

    Léonard est donc confronté à des sentiments contraires : la rancœur de voir le pouvoir omniprésent des pasteurs d'une part , le réconfort de se rendre compte des bienfaits associés aux offices qui apportent de la sérénité et de la joie aux assistants , d'autre part.

    " La foi des gens est vraiment réelle"  dit Léonard et cette foi est un « mal » nécessaire.

    Léonard conclut : « Les petits événements irrelevants au niveau international ont beaucoup plus à dire sur ce qu'est la « vraie » vie en RDC que certains événements « médiatiques ». La presse internationale a tendance à voir le Congo comme une catastrophe géopolitique et un pays en crise . Les crises et les guerres , on ne peut les nier . Mais ce à quoi je suis arrivé à penser vraiment , c'est que le peuple congolais , au jour le jour , ce n'est pas la guerre : les gens ont des vies , des identités , des rêves , des ambitions  » .

     

    Léonar expose actuellement à Berlin dans le cadre d'une interrogation sur la migration et l'identité culturelle ,soit  les maîtres mots des présentations organisées jusqu'au 9 novembre :Gemischte Gefülhe, du mardi au dimanche , de 11 à 17h , Tempelhofer Damm, 1-7. 

    Léonard a éte sélectionné parmi des dizaines de jeunes talents bruxellois . Pourquoi des Bruxellois? Parce qu'à Berlin , on pense que Bruxelles est le nouveau ""Berlin": un peu provocateur ?

     

    pongo-uncanny-edit-220.ngsversion.1495519223208.adapt.676.1.jpg

    Photo L. Pongo. 

    L'article de National Geography ICI

    ...avec l'album photos de Léonard Pongo y associé ICI 

    Le site internet de Léonard ICI 

    Léonard Pongo sur Vinalmont.be ICI 

     

  • Le Wanzoulois Benoit Smets et le projet Nyiragongo , le volcan le plus dangereux d'Afrique

    Benoit lance une opération de financement participatif 

    Nous avons déjà parlé sur le blog et le site de Vinalmont des recherches et activités du vulcanologue  Benoit Smets au niveau des volcans africains . Aujourd'hui , et jusqu'au 24 avril , Benoît- le fils du chauffagiste wanzoulois Jean-Paul- lance une opération de crowfunding lié au  projet "Expédition Scientifique Nyiragongo 2017 " .

    Benoît a donc besoin de votre appui au niveau de cette opération de crowfunding ou de  financement participatif.

    Votre aide , de quelqu'importance qu'elle soit , de la plus minime à la plus grande , est importante pour ce projet qui a une visée à la fois scientifique et humanitaire : protéger les populations africaines menacées par le volcan Nyiragongo , le volcan le plus dangereux d'Afrique. 

    Benoît espère récolter 4200 euros en vue d'acquérir le  matériel nécessaire (dont des caméras)  aux 3 niveaux de son projet . Il a déjà engrangé environ la moitié de la somme . 

    Benoît propose remercier les contributeurs au projet via des photos, posters ,calendriers, fonds d'écran , vidéos de volcans, des échantillons de lave , des conférences sur les activités volcaniques.

    Via le lien ICI , vous verrez comment contribuer à ce projet 

     

    Dans les sections suivantes , nous laisserons Benoit se présenter , présenter le projet en détails et nous dire pourquoi un financement participatif .

    Les magnifiques photos de Benoit et de son équipe, vous montrent le volcan et l'environnement habité  de ce monstre fascinant mais oh combien dangereux . 

    Benoit Smets , le  porteur de projet, se présente 

    7-13987989_10208513671492072_2204068667862524453_o.jpg

    Je m'appelle Benoît Smets. Je suis un jeune docteur en sciences travaillant dans les domaines de la volcanologie et des risques naturels, pour le compte du Musée Royal de l’Afrique Centrale, en Belgique. Lors de mes 10 premières années de carrière, je me suis spécialisé sur une région spécifique d’Afrique centrale : la Province Volcanique des Virunga, à l’est de la République Démocratique du Congo, là où se situent deux des volcans les plus actifs d'Afrique: le Nyiragongo et le Nyamulagira.

    Ces volcans menacent directement une population de plus d’un million de personnes. Les objectifs principaux de mes travaux et de ceux de mes proches collaborateurs sont simples : améliorer les connaissances scientifiques, la surveillance volcanique et l'évaluation de la menace liée aux Nyiragongo et Nyamulagira.

    A travers nos projets de recherche, nous fournissons également des formations à nos partenaires congolais pour leur transférer un maximum de compétences localement, que ce soit pour la recherche fondamentale, la surveillance des volcans ou la gestion des risques volcaniques dans la région.

    Le fait de travailler à tous ces niveaux donne énormément de sens à notre recherche, car nos résultats sont bénéfiques tant pour la science que pour la société. Vous comprendrez donc aisément la passion qui nous anime.

    Pour plus d'information sur mes travaux de recherche et sur les volcans des Virunga, n'hésitez pas à visiter les deux sites internet suivant :

    http://bsmets.net

    http://www.virunga-volcanoes.org

     

     

     

    Le projet Nyiragongo 2017 Scientific Expedition est une initiative scientifique visant à étudier en détail l'activité du volcan le plus dangereux d'Afrique: Le Nyiragongo.

    Cette expédition est un nouveau chapitre de la formidable aventure lancée il y a 12 ans par des scientifiques belges et luxembourgeois. C'est l'histoire d'un volcan aussi passionnant que dangereux, de scientifiques voulant donner du sens à leurs travaux de recherche, d'une population locale d'Afrique centrale qui compte sur ces scientifiques pour éviter le pire si le Nyiragongo se fâche à nouveau.

      

    CONTEXTE

    Le volcan Nyiragongo menace directement une population de plus d'1 million d'habitants. Ce volcan a déjà produit deux éruptions de flanc désastreuses, en 1977 et 2002. L'activité principale du Nyiragongo correspond à la présence d'un lac de lave actif d'environ 260 m de diamètre (le plus grand du monde), situé dans son cratère principal.

    Le Nyiragongo et une des coulées de lave dévastatrices de janvier 2002. (image "fausse couleur" où la végétation apparaît en rouge)

    (c) publicbooks.org, 2010

    Paradoxalement, le lac de lave du Nyiragongo n'est pas surveillé, et ce malgré le fait que les variations du niveau du lac de lave fournissent des informations potentiellement cruciales sur l'état de pression magmatique dans le volcan, ce qui pourrait aider à détecter une potentielle et dangereuse éruption de flanc.

     

    LE PROJET

    Lors d’une expédition scientifique et périlleuse prévue en juin 2017, je compte descendre, avec plusieurs collègues, dans le cratère du Nyiragongo pour mesurer pendant plusieurs jours les variations verticales et les mouvements de surface du lac de lave.

    Le but majeur de cette expédition périlleuse de 12 jours, où nous dormirons dans le cratère actif du volcan, est de pouvoir quantifier les variations de ce lac de lave et ensuite de les comparer à différents paramètres géophysiques utilisés pour la surveillance du volcan, comme les mesures de tremblement de terre, de déformation du sol ou encore d’émissions de gaz. Ainsi, nous pourrons mieux interpréter comment est traduite l’activité volcanique dans ces signaux géophysiques et, par conséquent, mieux déceler toute variation d’activité pouvant mener à une éruption dangereuse.

     

    Débordement du lac de lave du Nyiragongo, en septembre 2011. (c) N. d'Oreye, 2011

     

    METHODOLOGIE

    Pour ce faire, je vais installer plusieurs appareils photos autour du lac de lave qui vont prendre, en même temps et à intervalles réguliers, des photos du lac de lave. Chaque jeu d’images acquises en même temps, mais à des points de vue différents, me permettront de réaliser un modèle 3D du lac de lave. Ainsi, en comparant ces différents modèles 3D, je pourrai mesurer tout changement survenu entre chaque acquisition.

    Modèle 3D du cratère du Nyiragongo réalisé par photogrammétrie.

    Cet équipement est fabriqué « maison » et le premier prototype a été financé sur fonds propres. Pour pouvoir utiliser cette méthodologie et obtenir une qualité de mesure suffisante, je dois construire au moins 4 instruments.

     

    POURQUOI UN FINANCEMENT PARTICIPATIF

    En Belgique, il est très difficile de financer la recherche fondamentale dans le domaine des Sciences de la Terre, surtout depuis quelques années. Actuellement, je suis sans support financier pour couvrir l’achat et le développement d’instruments scientifiques indispensables au bon déroulement de l’expédition. Si j’ai déjà l’aide de mon institution, de l’asbl « ESO Research » et de la chaîne de télévision BBC pour les coûts liés à l’organisation de l’expédition, mon principal sponsor pour l’achat d’équipement scientifique est actuellement ... moi-même. Bloqué financièrement, je lance cette campagne de financement participatif afin de pouvoir réaliser pleinement les objectifs scientifiques de l'expédition.

    Dans une vision constructive et avec une perspective à long-terme, je réalise ce financement participatif via l’asbl ESO Research, afin de permettre au matériel qui sera acquis d’être disponible, par la suite, pour d’autres travaux de recherche belge. Ainsi, votre investissement ne sera pas qu’un « One Shot » et sera disponible pour d’autres jeunes scientifiques bourrés de talent.

     A quoi va servir le financement ?

    Le budget nécessaire à la réussite du projet a été divisé en 3 niveaux ; chaque niveau atteint permettant de débloquer l’argent nécessaire pour l’achat d’un équipement bien précis. Le premier niveau est vital pour le projet. Les deux niveaux supérieurs permettront d'assurer une expédition de haute qualité, avec l'acquisition de données uniques et plus étoffées, qui nous donnerons de quoi étudier le volcan pour plusieurs années.

    Niveau 1 : Multi-View Time-Lapse Camera System  (4200 euros)

    Le budget minimum pour la réussite de ce projet est de 4200 euros. Celui-ci contient le montant nécessaire au développement et à la fabrication de 4 caméras « time-lapse » adaptées au contexte particulier (gaz acide, grande humidité, pluies et grêle récurrentes, etc.) du cratère du Nyiragongo. A ce montant s’ajoute les frais de rétributions (cadeaux aux donateurs) et de dossier (forfait Ulule).

    Ce que j’appelle ici un « Multi-View Time-Lapse Camera » System (ou MVTLC) consiste en une série de plusieurs caméras de 8 mégapixels couvrant le spectre visible et proche infrarouge, contrôlées chacunes par un micro-ordinateur de type Raspberry Pi. Afin d’éviter une dérive temporelle sur l’heure d’acquisition se trouvant dans les métadonnées de chaque image, la mesure de temps sera contrôlée par un système d’horloge de haute précision, capable de compenser les effets de changement de température. Les données seront stockées sur un disque dur externe. L’alimentation se fera par une série de batteries haut-capacité qui seront régulièrement rechargées au cours de l’expédition.

    Au minimum quatre caméras seront construites afin de fournir suffisamment de points de vue convergents pour obtenir un modèle 3D de bonne qualité. L’utilité d’avoir des caméras couvrant le spectre proche infrarouge provient du fait que, dans ces bandes spectrales, il est possible de partiellement voir à travers les nuages de gaz volcanique. Nous gagnerons donc en visibilité sur le lac de lave grâce à ces caméras. L’acquisition synchronisée sera programmée entre 3 et 60 images/minute en fonction de l’activité du lac de lave pendant l’expédition.

    Niveau 2 : High-temperature Thermal Camera System  (9000 euros)

    Si nous atteignons le deuxième palier, je réaliserai les mesures de la dynamique du lac de lave avec une caméra thermique. L’avantage d’un tel système est que je pourrai voir à travers les panaches de gaz dense, mesurer tant les mouvements de surface que les variations de niveau du lac de lave et estimer le flux thermique émis par le lac de lave. Ce montant prend en compte le coût de la caméra thermique (~7500 euros), du logiciel associé et des frais liés à la campagne de crowdfunding (cadeaux de rétribution, frais forfaitaire retenu par Ulule).

    Niveau 3 : MVTLC System + Thermal Camera System  (13200 euros)

    Palier ultime de cette campagne, les fonds collectés permettrons une étude complète et détaillée du lac de lave à l’aide des deux techniques proposées dans les deux paliers précédents, à savoir un réseau de caméra "time-lapse" et une caméra thermique calibrée pour des hautes températures. Grâce au niveau 3, je pourrai obtenir toutes les mesures nécessaires pour comprendre efficacement la dynamique du lac de lave à différentes échelles de temps. Les données collectées me fourniront du travail pour plusieurs années et je pourrai envisager le développement d’un système de surveillance à long-terme du lac de lave, sur base de l’expérience acquise et des résultats obtenus. Les données collectées pourront également m’aider à décrocher de nouveaux financements pour continuer à étudier plus en détail ce volcan très actif et dangereux pour la population locale.

     

     

  • Les petits Vinalmontois en classe verte

    Ils sont partis ce matin et ils sont bien arrivés à Spa

    classes vertes école  vinalmont

    Merci à Corine Bastide pour les photos 

     

    Les enfants de 1ière à la 5ième année de l'école de Vinalmont sont partis ce matin pour rejoindre le domaine de Mambaye à Spa . Ils y resteront 4 jours . Ils reviennent (déjà) vendredi (le 31 mars) . 

    Des nouvelles des enfants seront données régulièrement par l'intermédiaire du blog de l'école: http://ecolevinalmont.blogspot.be

    Aujourd'hui (mardi) , les enfants sont allés visiter la ferme "Le Fagotin" .

     

    classes vertes école  vinalmont

    Les vedettes ...

     

    Demain mercredi, ils joueront "les accrobates" ou "les accrobranches" à Forestia où ils visiteront aussi le parc animalier . 

    Jeudi , sont prévues la visite du musée de la forêt et une balade dans les Fagnes . 

    Vendredi , avant le retour , une visite au Musée de la Lessive s'imposera . En apothéose , Spa sera exploré via un train touristique . 

    Bon séjour à tous . 

    classes vertes école  vinalmont

    Last call...

    classes vertes école  vinalmont

    Même pas peur ...

  • Hervé Tettelin , notre petit Vinalmontois , devenu un grand professeur d'Université aux USA

     « Loin des yeux , près du coeur » avec Hervé

     

    hervé tettelin,vinalmont,elicott city,génomique

    Hervé et sa maman 

    Dans sa dernière revue , l'Université de Maryland, via l'institut des Sciences des Génomes, met en avant les travaux les plus intéressants de ses chercheurs et professeurs dans le domaine de la recherche médicale : parmi eux, un belge, un Vinalmontois , Hervé Tettelin

    C'est l'occasion de raconter le parcours atypique de Hervé passé en pleine vitesse des Vallées à Baltimore

     

    LA PERIODE VINALMONTOISE

    Hervé Tettelin va avoir 49 ans (il est née le 07/11/1967).

    Il habitait à Vinalmont, rue des Vallées, au numéro 30, au coin de la rue des Doyards (son papa y habite toujours d'ailleurs).

    Il a 3 sœurs :Véronique, Geneviève et Nicole . Sa maman est décédée alors qu'il était encore enfant . Un des deux frères de sa maman, Edgard Gielen, vivait à Wanzoul avec sa grand-mère (au début de la petite ruelle du dessus, la maison qui est actuellement rénovée par Michel de Gheus , la maison qui avait été habitée au départ par la famille Gramme).

    Sa voisine au no 31 de la rue des Vallées, c'était (Marie-)Thérèse Wanson, sa marraine. 

    Le reste de la famille habite dans les environs de Vinalmont: à Wanzoul, Wanze, Antheit.

    hervé tettelin,vinalmont,elicott city,génomique

     Hervé , Thérèse , sa marraine , Véronique et Geneviève

     

    ROULEZ JEUNESSE

    Hervé , c'était un beau petit garçon déterminé qui a fait montre d'une intelligence hors normes dès son plus jeune âge ; il était apprécié de tous : le petit chéri de maman, la fierté de papa, ses soeurs lui faisaient de temps en temps payer l'ombre de son savoir en lui donnant le doux surnom de « pili-pili » qui avait le don de le rendre rouge de colère . « Nous nous disputions pour mieux nous réconcilier et entre frère et soeurs ne supportions pas la moindre critique venue de l'extérieur au sujet de l'un d'entre nous ...  »nous dit Nicole , sa soeur ,4 ans plus jeune qu ' Hervé et qui vit ...en Afrique du Sud .

    hervé tettelin,vinalmont,elicott city,génomique

    Geneviève, Véronique , Nicole et devant Hervé, le grand garçon qui n'a pas peur ...ou si peu 

     

    Les instituteurs de la petite école de Vinalmont ainsi que des professeurs de l'Athénée Royal de Huy ne tarissaient pas non plus d'éloges vis -à - vis d'Hervé

    A l'école maternelle et primaire de Vinalmont , Hervé avait , entre autres camarades, Luc Dethier, Philippe Evans , Stéphane Minet, Benoit Jamin , Pascal Furnemont, Jean -Luc Jamsin, Joël Halleux, Rudy Lemaire , Philippe Plokin, et, de l'autre côté de la barrière, il y avait les filles Christine Blehen , Sybille de Jonghe , Sandrine de Gheus , Murielle Dethier, Géraldine Jamaigne , Véronique Devresse, Isabelle Lazare, Françoise Mathy , Anne Warnotte, Anne Bovy . La maman d'Anne, Mme Bovy, était une institutrice merveilleuse . Enfant, Hervé a joué à tout ce qu'un garçon aime en général : petites voitures, Goldorak, fléchettes, skate-board et patins à roulettes. Et bientôt, c'est le football dans l'équipe de l'Union 81, le BMX , dont la pratique lui a valu un petit détour aux urgences après être passé au travers des carreaux de la serre qui s'en souviennent encore . Du tennis aussi chez sa marraine avec Paulette, du badminton, de la gym chez les Spirous ; et bien sûr, il pratiquait tous ces sports avec aisance . Son papa Philippe l'emmenait parfois faire du ski de fond à la Baraque Michel avec Nicole.

    hervé tettelin,vinalmont,elicott city,génomique

    Geneviève avec Nicole , Véronique , Hervé et son copain de la maison blanche , Benoit Grolet

    Et c'est ce même papa qui l' a aussi guidé vers le trial dont il était lui même fan . « Le trial ,c'est une école de discipline raconte Philippe Tettelin. Tenir en équilibre sur un rocher avec une moto de trial ou lui faire faire demi tour dans la toute petite cour de la maison , cela ne se faisait en effet pas sans réfléchir , sans une attention maximum. Avec sa Fantic 125 de trial, Hervé a arpenté le bois de la Reine en dessous de chez nous , les bois d'Antheit, les terrains de Bilstain , près de Verviers: des parcours spécialement adaptés au trial . Sa moto était plus grande que lui au tout début ».

     

    Mais Hervé savait aussi conduire ...une brouette. Paulette Joiret se souvient : « De grands moments de l'année, c'étaient les fêtes à Wanzoul et à Vinalmont. Avec ses copains, Benoit Grolet , Pierre Fontaine, Jean-Pierre Vandersmissen, Olivier Collard et Alain Wotron, Hervé participait alors aux courses de brouettes de la fête du vin à Vinalmont avec sa brouette repeinte en bleu criard  et ornée de fantastiques autocollants fournis par sa marraine Thérèse Wanson  ». Le lendemain , on voyait donc le papa Philippe ,dans son jardin ,avec sa brouette transformée en ...Audi Quattro . Mais Hervé grandit et bientôt c'est lui qui organise la fête du vin du club de ping pong avec les autres membres du comité de la balle de feu à Vinalmont .

    Toujours avide d'apprendre, comme ses trois sœurs d'ailleurs, ses jeux de tables préférés sont le Trivial Poursuit ou des jeux de questions/réponses, ou encore le Scrabble. Nicole nous raconte : «  Nous avons passé des heures entières attablés, avec bientôt , au fil des années, toujours plus de joueurs avec la famille qui s'agrandissait et les enfants qui grandissaient ; ce sont des souvenirs de fous rires merveilleux ». Hervé  a toujours le mot pour rire : doté d'un sens de l'humour parfois un peu osé, il est fan de contrepèteries : « Tout confus sur ce canapé, je t'offre cette pierre fine » qui devient ....

    Mais pas prétentieux du tout, il n'affiche jamais sa supériorité intellectuelle... Au contraire...
    Et Nicole , la grande fan de son frère , de nous dire : «  Il a toujours été très tôt capable de se débrouiller seul et est même devenu mon sauveur: lors de mon passage en secondaire, c'est lui qui, de 4 ans mon aîné, se chargeait de réveiller le loir que j'étais le matin et de me conduire à l'école en voiture.

    En grandissant , Hervé n'a pas perdu son amour des jeux : il pratique encore aujourd'hui  certaines disciplines de cirque; il jongle admirablement; le monocycle, le vélo à une roue , il le dompte comme il domptait sa moto de trial.
    Il joue à Magic , un jeu de rôle joué avec des cartes ; il le pratique régulièrement en tournoi et via Skype avec, son filleul , Maxence , le fils de Nicole . Hervé possède même quelques unes des cartes les plus rares de ce jeu. .

    hervé tettelin,vinalmont,elicott city,génomique

    Philippe, Maxence , Hervé et Marie-Thérèse 

     

    Mais , au delà de ses autres hobbies , la recherche a toujours été la passion de Hervé .

    Très tôt , Hervé s'est intéressé à l'informatique : il suit des cours du soir à l'Ipes à Huy alors qu'il a à peine 14 ans et que l'informatique n'en est qu' à ses tout débuts ; Hervé voyait déjà en l'informatique un outil de recherche phénoménal .

    Philippe , son papa, était déjà très fier de lui comme il l'est encore actuellement  : «Il a toujours pris ses études et son métier vraiment à coeur obtenant , en plus, toujours des résultats remarquables » . C'est aussi ce qu'il ressort de l'article publié par l'Université du Maryland dans son dernier bulletin...Mais n'allons pas trop vite

     

    PREMIERS PAS DANS LA VIE PROFESSIONNELLE, UN GRAND PAS POUR L'HUMANITE

    Après ses études secondaires à l'Athénée, Hervé a obtenu brillamment le titre d'ingénieur en biotechnologie à l'Institut Supérieur Industriel de la Province de Liège avec un travail de fin d'études sur les tilapias de la centrale nucléaire de Tihange .

    hervé tettelin,vinalmont,elicott city,génomique

    Retrouvailles : Nicole sa soeur , Maxence son filleul , Alexandre son neveu, Hervé, Philippe son papa, Brigitte , son épouse 

    Ensuite , dans la foulée et en brûlant parfois les étapes, il obtient une maîtrise et un doctorat en sciences naturelles appliquées à l'Université Catholique de Louvain ( l'époque des 24h trottinettes et vélos ). Lors de son doctorat, il a travaillé en collaboration avec une dizaine de laboratoires européens , notamment au Danemark , en Allemagne (Munich) , en France (Institut Pasteur ) . Les États-Unis lui tendent alors les bras : il fait un postdoctorat et devient membre de faculté à l'Institut de recherche en Génomique au TIGR -Institut J. Craig Venter à Rockville (1997-2007) . Geneviève et Véronique nous montrent fièrement l'article paru dans la section « Business et Technology «  du journal américain « The Gazette » (beh oui ) du 17 mars 2000 montrant la photo de Hervé et de toute son équipe de chercheurs qui ont découvert le code génétique d'une forme mortelle de méningite : cela ouvre ainsi à l'industrie pharmaceutique la porte vers le développement d'un vaccin -inexistant à ce moment- contre la neisseria meningitidis(groupe B) , une des causes majeures de méningite aux E-U et en Europe. Novartis et les entreprises qui vont devenir Glaxo Smith Kline ont toujours été plus qu'intéressées par les recherches de Philippe

     

    hervé tettelin,vinalmont,elicott city,génomique

    Hervé et Brigitte 

    Hervé est actuellement professeur associé en microbiologie et immunologie , à l'Université du Maryland à Baltimore , plus spécifiquement à l'Institut des Sciences des Génomes (Institute for Genome Sciences )

    Le domaine de la génomique (genomics field) , c'est vraiment la passion de Hervé depuis 25 ans . La génomique est une discipline de la biologie moderne. Elle étudie le fonctionnement d'un organisme, d'un organe, ou d'un cancer par exemple, à l'échelle du génome, au lieu de se limiter à l'échelle d'un seul gène.
    La génomique se divise en deux branches : la génomique structurale, qui se charge du séquençage du génome entier et la seconde branche, la génomique fonctionnelle, celle qui  occupe encore plus spécialement Hervé. Celle -ci vise à déterminer la fonction et l'expression des gènes séquencés. Dans ce cadre , Hervé a mis au point divers outils en bio-informatique. Comme à Rockville , il collabore avec des experts médicaux pour appliquer ces outils, par le biais de vaccins ou médicaments , et ce dans la lutte contre des maladies terriblement mortelles : citons notamment des maladies comme l'obstruction pulmonaire chronique , la 3ième cause de mortalité aux Etats -Unis ; ou les pneumonies liées aux streptocoques qui causent plus d'1,5 million de morts par an à travers le monde ou encore les maladies du poumon en relation avec l'évolution et l'adaptation de souches non tuberculeuses de mycobactéries.

    hervé tettelin,vinalmont,elicott city,génomique

     Il a neigé à Elicott City 

    BALTIMORE ET ELICOTT CITY ,

    Hervé habite donc maintenant près de Baltimore , plus précisément à Elicott City en bordure d'une réserve naturelle. Mais cela se situent  où, Baltimore et Elicott City ? Baltimore est un port de mer très important , un centre économique de premier plan situé au nord est des États - Unis à 60 kms de Washington D.C. Et à 170 kms sud ouest de Philadelphie . C'est la ville la plus importante du Maryland avec plusieurs universités  dont l'Université du Maryland où Hervé réalise ses recherches et la renommée John's Hopkins Université.

    A 20 kms de Baltimore, Elicott City, le lieu de résidence de Hervé , a été désignée comme un des 20 lieux où il est le plus agréable de vivre aux Usa (ce qui n'empêche pas la ville de ne pas être à l'abri de terribles tempêtes comme cela été le cas fin juillet de cette année) . C'est donc là que vivent actuellement Hervé , son épouse Brigitte Gaume, une gentille chercheuse parisienne et leurs 3 merveilleux enfants : Antoine , 11 ans , Vincent , 10 ans et la petite Charlotte, 7ans .

    Socialement plutôt réservé, sincère en amitié, aussi strict envers lui qu'envers les autres, la grande carrière de Hervé dans la recherche lui a fait rencontrer de véritables amis de tous les pays . Ce sont ses amis américains, Rich, Matt et Alex notamment , qui lui ont fait découvrir petit à petit la vie aux USA avec ses bons et ...ses mauvais côtés ...La grande maison de Hervé est un vrai moulin ; il est toujours prêt à accueillir ses amis , ses collègues , ses parents et à leur faire partager sa passion à la fois pour les grands vins et les bons alcools, pour Depeche Mode, pour Coluche ou pour les Wizards (vous avez dit bizarre) , l'équipe de football américain de Washington ..(ses enfants , garçons et fille, préfèrent s'en tenir à notre bon vieux football).

     

    Bravo Hervé . Vinalmont est fier de toi .

    Un petit album PHOTOS ICI

     

    hervé tettelin,vinalmont,elicott city,génomique

    Les 3 as : Antoine , Vincent et Charlotte 

     

    Merci à Philippe , Anita, Geneviève, Fernand , Véronique ,Nicole,  Hervé , Monsieur Internet de Baltimore et Madame Internet de Elicott City pour les photos .

  • Florence Lechien de Vinalmont: "Offrez moi la lune"

     La diététicienne de Vinalmont vous invite à Eghezée ce dimanche 17 avril 

    florence lechien,donnez moi la lune,nutriraid durbuy,eghezée,vinalmont,wanzoul

     

    La vinalmontoise Florence Lechien , c'est la soeur des frères Lechien , Pierre et Benoît. Benoît  qui vient de participer avec le Wanzoulois Dimitri Gillet  au très exigeant  Nutriraid de Durbuy organisée par une diététicienne et son équipe ... et Florence Lechien est elle même nutritionniste-diététicienne .La boucle est bouclée. 

    Très concernée par la santé dans tous ses aspects , Florence vous invite au 10 ième anniversaire d' "Offrez moi la lune"",

    "Offrez moi la lune" , c'est une association qui vise à lutter contre l'ataxie de Friedreich. Cette maladie se caractérise par une mauvaise coordination des mouvements casée par un problème au niveau des centres nerveux . Vivre avec cette maladie rend tout très malaisé et demande un courage de tous les instants  "Offrez-moi la lune" désire  récolter des fonds pour aider la recherche médicale liée à cette maladie . Le nom de cette association traduit à la fois le plaisir de donner et de recevoir mais également l'espoir et la part de rêve qui l'animent. La lune n'est pas si loin et l'homme y a déjà été. 

    Au programme de la journée du dimanche 17 avril à la râperie d' Eghezée: balade ( 5 ou 10 kms)  , joggings pour enfants à partir de 15h30, joggings pour adultes (5, 10, 21 kms à 10 h) rando moto  organisée par CAP MOTO

    Plus d'infos via www.offrezmoilalune.be    ou  0496 52 31 85

     

    13012711_10154287026624245_5562400177483791456_n.jpg

     

     

     

     

     

  • Le Wanzoulois Benoît Smets fait la une de La Meuse

    De la salle d'escalade du Point Forme à Huy au cratère du Nyamulagira au Congo

    10517128_10203145746737308_9001516630375280052_o.jpg

    L'ex Wanzoulois Benoît Smets , le fils de Jean – Paul , est un géologue réputé dont nous avons déjà parlé sur ce blog .

    - mission en Ethiopie (2012)

    -émission TV RTBF 2013  (vidéo )

     

    Il est rentré ce 9 juillet – avec son piolet et sa go pro...notamment - d'une expédition extraordinaire dans le cratère du Nyamulagira au Congo , l'un des volcans les plus actifs d'Afrique .
    La mission de Benoît Smets et de ses 2 collègues consistait à étudier les risques volcaniques et , à partir de là , de mettre en oeuvre un monitoring permettant de protéger les populations locales (afin d'éviter des drames semblables à ceux de 1977 et 2002 qui ont touché la région de Goma (près d'1 million d'habitants) 

    Benoît est donc descendu dans le cratère même . Une mission risquée de par les dangers liés au volcan même mais aussi de par la situation politique très tendue  dans cette région d'Afrique  .

    Cette mission s'intègre aux différents projets de Benoît décrits dans son site web et dans une page entière de la Meuse du 23  juillet , un article écrit par une autre Wanzouloise Francoise De Halleux. Les projets de Benoît sont de trois ordres  : le travail de géologue au Musée d'Afrique Centrale de Tervuren, axé sur les volcans africains, le projet belgo-luxembourgeois GORISK destiné à étudier les risques volcaniques dans la région de Goma  et troisièmement  , last but not least, une thèse de doctorat à la VUB avec comme objet d'étude...le volcan NYIRAGONGO

     

    20120607-benoitsmets.jpg