vinalmont

carrière

  • L'extension de la carrière à Wanzoul

    Les riverains sont mécontents

    20110627-carriereplan014.jpg

    Ce lundi 5 mars , la commune de Wanze avait invité les habitants proches de la « campagne de Wanzoul » à assister à un exposé des représentants de la société Carmeuse de Moha quant à l'extension de la carrière à Wanzoul .Les représentants de Carmeuse , après avoir présenté les filières industrielles clientes d'un producteur de chaux et de pierres calcaire , ont retracé l'historique du permis d'extraction de « la rive gauche ». Par rive gauche , Carmeuse entend la campagne vers le village de Wanzoul, au delà du carrefour de l'ex Crucifix (qui fut une victime avant-coureuse).

    Ce permis d'exploitation qui a été accordé par la Région wallone pour une superficie de 83 ha, va permettre à Carmeuse , selon son directeur , M Hecq, de continuer son exploitation pendant plus d'une vingtaine d'années pour atteindre la rue de Fumal vers 2035...selon ses estimations. Cela n'a pas manqué d'effrayer les riverains présents : les cultivateurs , les propriétaires et les locataires d'habitations.Déjà actuellement, alors que l'exploitation n'est qu'à la hauteur « du Crucifix » , les riverains sont terriblement ennuyés.

    lls ont fait état de

    -tremblements importants lors des tirs de mines avec , au niveau objectif , des fissures dans les habitations.La presse a longuement relaté, début 2011, l'accident survenu à Moha : suite à l'explosion liée à un tir de mines,un bloc de pierre avait atteint une habitation dont elle avait percé la toiture avant d'atterrir juste à côté d'une chambre alors occupée par un enfant (il n'y avait pas eu de blessé heureusement ).

    -tremblements , fissures mais aussi nuisances sonores diurnes mais aussi nocturnes dues aux lourds engins de chantier et surtout au concassage : un concasseur dit »primaire «  a été installé près du bois Hock , pour être « plus près » de l'exploitation et diminuer les transports de pierres de calcaire brutes . Ce bruyant concasseur est aussi plus près des ....habitations que l'usine de Moha . De plus , les riverains craignent que ce concasseur ou un autre ne s'approche encore plus des habitations au fur et à mesure de l'avancement des travaux de minage et d'extraction .

    Au vu des travaux nécessités par l'extraction , l'environnement va être totalement modifié pendant une trentaine d'années puisque , pour atteindre les couches de calcaire intéressantes au niveau industriel , les carriers doivent creuser à plus de 80 mètres de profondeur .Un comité d'accompagnement Carmeuse -commune -riverains a été créé pour donner des avis quant à la gestion de l'environnement. .Bien sûr , ce comité -qui a le mérite d'exister -ne pourra que donner des avis non contraignants.

    Le secrétaire général de carmeuse a expliqué que , après d'interminables tractations et négociations financières avec la SA Immobilière de Wanzoul et la SA Carrière de Vinalmont, sa société a racheté l'ensemble des terres de la campagne de Wanzoul (à 99 pourcents ), en ce compris la superficie occupée par la carrière de de Vinalmont (ex VandenWildenberg ), celle là même qui produit la pierre de taille qui fait la renomée de Wanzoul et de Vinalmont . Carmeuse a néanmoins accordé à cette société un droit de fortage qui permet la continuation de cette exploitation de nature plus artisanale.

    La superficie rachetée par Carmeuse est donc très importante . La carrière va vraiment être intégrée dans le village de Wanzoul. de par cette exploitation  massive , au rythme de plus d'un million de tonnes par an ( un million de tonnes par an de cette précieuse pierre de Vinalmont , et ce aux fins notamment de... concassage ).

    L'ASBL « Notre Village est un sourire » a été créée dans le but de promouvoir et sauvegarder le patimoine naturel et monumental de Vinalmont Wanzoul Roua , de protéger son environnement et de lutter contre les nuisances susceptibles de de nuire à la qualité de la vie villageoise (ses inquiétudes ont porté ou portent encore sur notamment les lignes à haute tension , le projet d' antenne GSM , les extensions de carrières) . Dans ce cadre ,elle a intenté -en support de certains riverains -un recours au Conseil d'État contre la décision de la région wallonne : cette décison de la région wallonne qui accorde l'autorisation à Carmeuse d'exploiter les terres auparavant agricoles sur une superficie de 83 ha.

    L'ASBL , forte de l'appui de la population (une pétition a déjà antérieurement rassemblé pratiquement 1000 signatures) souhaite ardemment que l'autorisation soit modifiée en se basant sur des règles  plus raisonnables,  à savoir:

    -1. Superficie d'exploitation accordée pour 35 ha et non 83ha (les prévisions économiques des experts ne permettent pas de prévoir si , dans 20 ans, nous aurons plus besoin de céréales pour nourrir la population , de céréales pour produire du combustible ,... ou de chaux pour des entreprises de plus en plus volatiles (voir le cas Arcelor).

    -2. Éloignement des limites de l'exploitation portée à 400 mètres des limites des propriétés des riverains .

    -3. Respect de l'environnement (nous sommes d'ailleurs dans le Parc de la Méhaigne et de la Burdinale).

    Ces objectifs de l'ASBL ne mettraient pas en péril la stratégie d'exploitation de Carmeuse mais viseraient à réduire les nuisances vis-à-vis du patrimoine wanzois, wanzoulois et vinalmontois.

     

     

  • Extension de la carrière de Carmeuse à Wanzoul

     

    Carmeuse autorisé par le Ministre Henry à exploiter pas moins de 83ha dans la campagne de Wanzoul.

    2011-vinalmont-carrieres.jpg

     

    Malgré les multiples recours, malgré les réclamations de près de 1000 riverains et de l'ASBL Notre Village est un sourire, la société Carmeuse s'est vu octroyé par le Ministre de l'environnement et de l'aménagement du territoire l'autorisation d'exploiter 83 ha dans le cadre de l'extension de sa carrière de calcaire de Moha. Les superficies concernées sont essentiellement localisées à Wanzoul. Les limites de la zone concernées se situent à environ 200 mètres des habitations. La zone d'extraction arrive vraiment jusqu'aux habitations de Wanzoul même.

    Les panneaux communaux informant la population ont été placés aux extrémités du terrain visé, notamment rue de Wanzoul près de chez M Thierry Huart (au no 77)et Juliette Dethier, et rue de Fumal en-dessous de chez Y Gillet (no 4) en face de chez M Hallet .

     

    L'arrêté ministériel complet est consultable en matinée à la commune (service environnement ). Les recours et demandes d'annulation du projet peuvent être faites dans les 60 jours à dater de la publication de la décision (signée le 9 juin).