vinalmont

journée ptrimoine vinalmont

  • L'histoire du château de Vinalmont : suite et fin

     Le château de Vinalmont, comme l'église, seront les vedettes de la journée du Patrimoine de ce dimanche 11 septembre

    DSCF2243.JPG

    La tour de la ferme de la grand place : sans doute un des éléments du château primitif de Vinalmont 

    Dans une première note sur le château , nous vous avions parlé de la propriété primitive des seigneurs de Vinalmont à l'époque médiévale , la ferme à la tour , puis de la construction du premier petit château de style néoclassique  et  enfin de la construction imposante qu'est devenue château de Vinalmont en 1861 avec la famille Claes , puis successivement avec les t'Serstevens et de Jonghe

    Dans une seconde note , nous avons relaté la « Joyeuse entrée» à Vinalmont du Vicomte et de la Vicomtesse Georges et Cécile de Jonghe d'Ardoye -Fallon en 1937

    Les années suivantes seront plus que mouvementées. 

     

     

    -p-20121110-marielecock-vicomteetjcomonumetmort3.jpg

    Le vicomte Georges de Jonghe à droite à côté du commandant Jaco (photo Marie Lecocq) 

    Mayeur pendant 25 ans

    «C'est à boire, à boire qu'il nous faut...», le moins que l'on puisse dire est que la nomination au poste de bourgmestre du Vicomte Georges De Jonghe d'Ardoye, à peine installé au château de Vinalmont, est bien arrosée.

    En cette année 1939, la majorité socialiste qui a dirigé le village pendant 12 ans ,cède la main aux  «Intérêts Communaux». Mr de Géradon, le châtelain de Wanzoul, tout heureux de l’élection de son protégé, décrète que les cafés et les magasins avec débit de boisson videront gratuitement «la goutte». Il réglera l'addition. Les villageois en profitent, réconciliés avec la politique.

    Les magasins de Wanzoul sont mis à sec et à sac

    La guerre

    Mais c'est déjà la guerre . Une partie du château est réquisitionné par les allemands et bientôt même les cloches sont la proie des envahisseurs

    C'et un jeudi de décembre, en 1943. Fait exceptionnel, à 10 heures, l'institutrice autorise les enfants à quitter l'école et aller voir avec elle l'enlèvement des cloches de l'église. Elles doivent partir non pour Rome mais vers les usines d'armement allemandes. Le curé Regnier a bien fait valoir que les 3 cloches de Vinalmont datant de 1823 et 1843 forment un carillon de valeur et ne peuvent pas partir. Rien n'y fait. Sur réquisition des autorités allemandes, la firme Van Campenhout de Haren vient enlever les cloches, témoins et annonciatrices des grandes joies et des grandes peines du village.

    De gros câbles glissent le long du clocher. Une, puis une deuxième cloche descendent lentement, en éraflant les murs. Un homme, suspendu au câble, tente de le guider. On souhaite que le câble se brise, que le monsieur soit précipité dans vide. Deux cloches seront quand même livrées.

    Une petite dernière, orpheline, a pu être conservée mais son chant est bien triste (Les cloches seront retrouvées intactes dans une fonderie allemande après la guerre.)

     

    20120725-julesmertens-rapatriesenterrement1942-04.jpg

    Morts au champs d'honneur . Les corps de Julien Debart, Philippe Tetttelin et Auguste Robert  ont été ramenés à l'église de Vinalmont le 29 décembre 1940

    1944: la débâcle allemande et la séquestration des châtelains

    Le débarquement provoque la débâcle chez les Allemands .

    En 44, ils préparent leur départ. Ils veulent de la nourriture, des moyens de transport, ils cherchent à s'enfuir et sont prêts à tout.

    Les SS allemands sont venus mettre de l'ordre. Ces troupes de choc allemandes occupent le château de Wanzoul.

    Apprenant que la Brigade de l'armée secrète veut tenter un coup de main dans les environs, les SS décident de faire des otages pour prévenir toute action de la résistance.

    Ils séquestrent au château de Wanzoul les châtelains Ernest de Géradon (...prisonnier chez lui) et le Vicomte Georges de Jonghe d'Ardoye, le bourgmestre de la commune.
    Ils sont tenus sous bonne garde pendant 24 heures jusqu'à l'ultime départ pour l'Allemagne.

    A ce moment, les SS se saisissent d'un civil passant en vélo et le traîne dans la cour des dépendances du château le menaçant et ne le relâchant que quand Ernest de Geradon affirme que c'est un villageois de confiance, qu'il connaît personnellement. Il s'agit en fait d'une estafette du maquis.

    Les maquisards se trouvent stoppés net dans leur élan et un couvre-feu intégral est alors établi par les Allemands.

     

    Les Américains arrivent au château de Vinalmont

    20130224-vicom-chezderclaye-04.jpg

    Lea américains sont sur la grand route à Vinalmont (photo Eric de Jonghe ) 

    Nous sommes début septembre 1944. On sait donc les Américains pas très loin et l'impatience grandit d'heure en heure.

    Le vendredi 7 septembre, les Américains arrivent

    C'est le Vicomte qui, le premier, de très loin, a vu arriver les Américains sur la chaussée. Depuis le matin, il montait la garde depuis la plus haute des tours du château.

    Ils sont là: les véhicules blindés du type half truck, avec roues à l'avant et chenilles à l'arrière, les chars Patton et les grosses Dosche américaines

    Alors là, quel spectacle!

    Certains blindés sont encore camouflés, mais surtout sur chaque véhicule, il y a une grande étoile blanche qui brille très fort à la fois dans les têtes vinalmontoises et sur le fond des couleurs kaki. C'est l’euphorie.

    Les GI's, les soldats américains, juchés sur leurs véhicules, font des V en signe de victoire avec leurs doigts.

    L'état-major américain a pris son campement au château

    Les châtelains et leurs 4 enfants, Eric, Paul, Alain, Brigitte, occupent 4 pièces à l'étage.

    Les Américains se réservent la plupart des locaux du rez-de-chaussée

    20130224-vicom-enfantsamericains-13.jpg

    Les aînés de de la famille de Jonghe, Eric et Paul,  posent avec les soldats américains dans le parc du château (photo Eric de Jonghe) 

    Aujourd'hui, les gradés ont invité les châtelains à dîner: au menu, saucisse et confiture d'orange, tout frais, sortis des boites de conserve. La Vicomtesse fait contre mauvaise fortune bon coeur:

    - C'est un menu original, dit-elle poliment, promettant tout de même que la prochaine fois, ce sera la cuisinière du château, Virginie, qui s'occupera de la préparation du repas: des perdreaux au chou.

    Les GI's apprennent à conduire à Eric, le plus âgé des enfants. A leur départ, Eric peut rentrer presque tout seul une jeep dans le garage. Eric garde aussi dans sa tête le souvenir ému de ces soldats allemands détenus chez lui, dans sa maison, par des Américains.

    20130224-vicom-tsamericains-14.jpg

    Les américains à l'arrière du château ; ils sont en majorité noirs . Les Vinalmontois n'en reviennent pas (photo Eric de Jonghe )

    L'attaque du château

    La guerre est finie depuis belle lurette mais on enregistre une attaque du château qui ne sera jamais élucidée

    Les jeunes Francis Gossens et Paul Vincent ne sont pas à une bêtise près!

    « Ahhh! Au secours!! On nous attaque!! » des cris terrorisés sautent au-dessus des murs! Le campement des jeunes guides bruxelloises invitées par le vicomte dans les dépendances du château pendant les vacances est pris d'assaut. Les fusées pirates traversent la nuit, semant l'émoi.

    « Elles l'ont bien cherché, ces pimbêches avec leurs grands airs! » rigolent Francis, Paul et leurs compères Jean-Pierre Pacolet et Jules Goffin, éconduits un peu plutôt dans la journée par les demoiselles. Quand soudain...  « Craaac! », un bruit de carreau cassé! Les vitres des serres sont brisées, les cœurs aussi et nos compères décampent. Ils la joueront profil bas pendant quelques jours, le temps que le garde surnommé « Rèjèjè » ait terminé son enquête.

     

    Les processions

    ch06l-12-p-p20120728polrihon-processionpoljeanbaptiste-30.jpg

    La Vicomtesse surveille son petit monde à la procession. Pol Rihon est le petit Jésus  

    Le château , c'est aussi le point de départ de la procession à Vinalmont, à la fête dieu. Le château est le voisin de l'église , la Vicomtesse est une des organisatrices de la procession ; le Vicomte, lui , sera un des  présidents de la fanfare Saint-Martin d’Antheit dont les musiciens accompagnet le cortège . La fanfare prend son rôle très au sérieux et arrête brutalement de jouer quand on passe devant la maison de quelqu'un qui n'a pas fleuri sa devanture.

    La porte d'entrée de la cour d'honneur du château est exceptionnellement ouverte pour la procession

     

    Un peu de poires , un peu de pommes

    ch04l-21-p-20130224-vicom-plantationspoirespommes-05.jpg

    Joseph Vanleyssem ( à droite) est un des pionniers de la fruiticulture . 

    En 1946 , à la sortie de la guerre , le Vicomte de Jonghe d'Ardoye se lance dans la production de pomme sur pas moins de 3 ha. Ils sont plantés dans la campagne de Wanzoul ; ce sont des hautes tiges , des James Greaves , des Cox Orange , des Jonathan . En 1959, 5 ha d'arbres fruitiers supplémentaires sont plantés le long de la grand route : la moitié est constitué de pommes , l'autre moitié de poires : des Doyennés , des Durondeau ,des Conférence

    Elle sont vendues au village ou au Veilling , à la criée de Saint Trond où on les mène ne jeep

    En 64 , Eric de Jonghe reprend l'exploitation du papa Georges décédé .Le vicomte Georges de Jonghe aura gardé son titre de mayeur pendant 25 ans .

    ch06l-16-p23-p.jpg

    1949: le char de Vinalmont ,en partance pour les Septennales à Huy , pose près de l'entrée du château  . Joseph Vanleyssem est aux commandes de l'attelage 

     La journée du Patrimoine

    La Cie de la comédie du verre  présentera une animation  théâtrale dans le cadre enchanteur du parc du château. Ces saynettes seront reprises après chaque visite guidée de l'église ( par Mme J. Godbille ). Ces visites auront lieu à 10h, 11h, 13h30 , 14h30 et 15h30

     L'ancien cimetière sera aussi ouvert aux visiteurs 

    La Commune de Wanze propose aussi un circuit vélo avec road-book pour rejoindre  la Place des Héros à Vinalmont 

    2 formules vélo sont proposées par l'ADL de Wanze :

    Balade vélo de 16 km : départ libre de 10 h à 16 h au Hall omnisports de Wanze rue Géo Warzée

    Promenade accompagnée à vélo électrique : départ à 14h30 . Infos et réservations (indispensables ) pour la balade à vélo électrique (10 vélos disponibles): Service environnement Wanze - 085273540

     Ravitaillement prévu sur la place de l’église de Vinalmont  

     Road-book disponible au Hall omnisports ou téléchargeable ici   (via le site de Wanze et l'ADL) 

       

    Le circuit des 4 églises 

    La visite de l'église de Vinalmont s'intègre dans le circuit du Pays Burdinale Méhaigne qui vous fera découvrir aussi l'église Saint Martin d'Avennes , l'église de Lamontzée, l'église Saint Martin de Héron , en voiture ou à pied ou à vélo tout terrain . Dans ces deux derniers cas, vous découvrirez la balade balisée par la Maison du Tourisme (entre 5 et 18 kms)

    Des cartes de promenades seront mises à votre disposition gratuitement

    Et en plus : un circuit en BUS autour des 4 sites . Départ : 15b, rue saint Martin , 4217 Héron . RDV dès 9h30 ; retour vers 17h . parking dans la cour de la bibliothèque

    PAF : 15 euros , repas COMPRIS. Réservation au 085/251613 ouinfo@chateaumoha.be

     

    Infos complémentaires

    Le site Vinalmont.be , rubrique patrimoine

    Le site Vinalmont Nostalgie ,http://www.nostalgie.vinalmont.be/au-fil-des-rues/place-d...

    Note  no 1 sur le château ICI

    Note no 2 sur le château ICI

     

    Note no 1 sur l'église 

     Note no 2 sur l'église 

    Bibliographie 

    Chartier Benoît : « L'empreinte de la noblesse- Wanzoul, Vinalmont et environs », 1993

    Comanne Jacques : « La "Notice sur la paroisse de Vinalmont" du curé J.J. Mahy (1794-1856)» , 1985 , 

    Foyer de la culture de Vinalmont : " Vinalmont, Wanzoul, Roua, à livre ouvert ":J-M Mathy , G. Thijs, J-M Stevens et comité de rédaction, 1991

    Kockerols Hadrien : »Le vieux cimetière de Vinalmont » , terre de Hesbaye , 1994

    Joiret Yvan : « J'ai rêvé...Vinalmont » (années 1920-1938), Qualité Village , 1993

    et « J'ai encore rêvé...Vinalmont (années 1939-1969), 2014