vinalmont

pharmacie badot vinalmont

  • La pharmacie de Vinalmont : 30 ans de convivialité avec Francoise Badot

    Les médicaments ont évolué , l'informatique est partout mais toujours la même compétence et le même accueil à la pharmacie vinalmontoise

     pharmacie badot vinalmont,françoise badot,vinalmont

     

     Nous vous avons présenté précédemment l'évolution de la pharmacie et de son environnement depuis le début du 20 ième siècle  jusqu'en 1986 via des cartes postales anciennes de la grand route  ...

    En 1987, la pharmacienne  Marie Jaco décédée , l'officine de Vinalmont est à remettre . Le dernier Bourgmestre de Vinalmont , le brasseur Henri Delbrouck vient aussi de mourir  . Françoise Badot , qui termine ses études de pharmacie  et qui est amie avec  Fabienne , la fille de l'ancien bourgmestre ,   vient rendre visite à Vinalmont et Mme Delbrouck lui parle de la pharmacie  . Françoise n'a donc pas encore fini ses études de pharmacien mais c'est une occasion unique . Toute jeune , elle reprend  la pharmacie ; rien ne lui fait peur ;comme elle  n’a pas encore son diplôme, elle fait  appel à des pharmaciens remplaçants . En  1987,   le 1er octobre, soit une semaine après avoir obtenu son  diplôme, ce sont les grands débuts pour Françoise . Une fameuse aventure.  La pharmacie vivote tant bien que mal , l’immeuble n’est pas en très bon état, Françoise a quelques rares clients sur la journée.Mais Françoise se découvre une alliée de choix :la voisine Josette , Josette Piron , un pilier de l'ancienne pharmacie. 

    Josette Piron invite régulièrement la jeune pharmacienne à traverser la rue pour venir chez elle ... boire un petit Porto et en même temps, elle  la briefe sur les habitudes des Vinalmontois, de tous les Vinalmontois . Josette est aussi la traductrice attitrée de Françoise : "Quand Marie demande des "fiches " , ce sont des suppositoires et des "comprimés à faire descendre" , ce sont des effervescents. Et si une  personne vient  en pleine nuit pour un chat constipé, c'est Berthe , pas de souci : tu peux ouvrir même, à trois heures du matin." 

    Les  Vinalmontois sont reconnaissants de la  serviabilité, du sérieux , de l' acharnement au travail  de Françoise. Ils lui offrent un  brin de muguet le 1er mai quand  elle est de garde, des fleurs pour la remercier  de ses efforts pour trouver le médicament introuvable.  Cela n'a pas de prix . Entretemps , c'est le mariage pour la pharmacienne et bientôt des enfants . La famille s’intègre bien dans le village  , les enfants montent la rue pour rejoindre la petite école de Vinalmont et retrouver leurs amis .Que du bonheur.

    La pharmacie s'est  bien développée en 30 ans ,  le travail a  fortement augmenté. Françoise explique : " Aujourd'hui, nous travaillons à trois pharmaciens universitaires: je suis entourée par  2 pharmaciens adjoints : Bernard Sonck qui est là depuis plus de 15 ans, et maintenant Justine Collin,  fraîchement diplômée. Chacun a ses  compétences propres ; nous formons une petite équipe très soudée et très professionnelle. J'en suis fière ".

    Les bâtiments d'origine ont eux aussi fameusement évolué . Françoise raconte avec fierté: "En 2000, j’ai rénové l’intérieur de la pharmacie qui datait des années 60. Ce fût un gros chantier: la pharmacie fût transférée dans mon salon le temps de la rénovation. Nous avons aussi sablé la façade et aménagé le jardin devant la pharmacie avec des buis.  

     

    pharmacie badot vinalmont,françoise badot,vinalmont

    L'ensemble du bâtiment a d'ailleurs été rénové de de fond en comble  en essayant de préserver au maximum les atouts d’une maison ancienne: plafonds moulurés, lambris, escalier en chêne...Nous avons restauré aussi un petit bâtiment attenant qui servait de four à pain. Nos caves sont toujours voûtées.

    Dans le jardin, la fosse à purin est devenue une petite cour encerclée par les hauts murs ; de la partie du jardin qui va jusqu’au petit sentier, nous  avons fait un jardin d’agrément."

    Françoise a aussi été une des premières pharmaciennes à franchir le pas de l'informatisation qui allège les recherches d'informations médicales et les temps d'attente : "Je  suis informatisée depuis 1993 et je me tiens au courant de l’évolution des techniques informatiques : nous avons eu d’abord un site web, puis une page facebook et maintenant plusieurs applications pour smartphones : One pharma et Digiwellness. Ces applications fonctionnent déjà : One pharma permet de nous envoyer les ordonnances et les commandes. Digiwellness a été conçu dans le même esprit mais permettra aussi d'envoyer infos, promotions...

    La gamme des produits vendus en pharmacie a bien sûr lui aussi terriblement évolué.

    Françoise précise: " Nous avons développé des gammes cosmétiques : Avène, Widmer, Nuxe , Vichy...  et nous sommes toujours en recherche à ce niveau. Nous suivons beaucoup de formations postuniversitaires pour nous tenir à jour.  Dans a même veine , depuis début 2016, nous avons spécialisé notre conseil pour les soins cosmétiques des personnes en chimio : soins des ongles, des cheveux et maquillage correcteur. Nous nous sommes aussi spécialisés en aromathérapie et phytothérapie. Et j’ai aussi suivi une formation en dermatologie et en nutrition infantile". Quelle évolution!

     

    Mais Françoise tient vraiment à redire ce qui reste l'essence de son métier et pourquoi elle aime cette profession : "L’essentiel de la pharmacie c’est notre conseil : la santé de nos patients , c’est notre priorité. C’est cela qui a permis un développement important de la pharmacie, qui a permis de tisser des liens avec mes patients depuis bientôt 30 ans. Chaque cas retient toute notre attention, nous essayons toujours de faire le maximum. Je suis toujours aussi enthousiaste vis à vis de la pharmacie . Pour l’avenir, il  reste pas mal de projets pour toute notre équipe et la succession s’annonce en la personne de mon fils Vincent qui a entrepris des études de ...pharmacien...."

    LES INFOS PRATIQUES

     Les heures d'ouverture : du lundi au vendredi : de 9h à 12h15 et de 14h à 19h ; samedi : de 9h à 12h30.

    Les  gardes "pharmacie" sont maintenant organisées dans un grand groupe Huy-Hesbaye pour une meilleure répartition géographiques des officines de garde. Les gardes durent 24h: elle sont affichées devant la pharmacie et on peut les retrouver sur internet.

    Le téléphone  de la pharmacie :   085/21 18 69       Le fax : 085/31 01 17

    Le site internet de la pharmacie Badot , avec aussi les pharmacies de garde :  http://www.pharmaspeed.be/

    Le mail de la pharmacie : pharmacie.badot@skynet.be

    La page facebook de la pharmacie : FACEBOOK pharmacie Badot

    Vous pouvez aussi retrouver les coordonnées de la pharmacie de Francoise Badot via le site de Vinalmont, rubrique ADRESSES UTILES/PARAMEDICAL

    Les cartes postales et les photos liées au bâtiment de la pharmacie hier et aujourd'hui ICI 

     

     pharmacie badot vinalmont,françoise badot,vinalmont

     

     

     

  • La grand route : évolution en cartes postales et photos de 1900 à aujourd'hui (2ième partie)

    Le  carrefour avec les Vallées (rue Vandervelde) : pharmacien , médecin , café , boulangerie...

     

     20160212-grandroutepharma-303.jpg

     

    En 1920, la grand route Huy Hannut coupe donc le village en deux . La plupart des maisons de la chaussée appartiennent à des familles aisées .

    Les cartes postales d'époque sont magnifiques et nous aident à mesurer l'évolution ...Merci à nos collectionneurs de cartes postales Jean -Marie Vanebempt, Fernand Richard , Stéphane Riga et à Qualité Village

     

     

    boulangerie de vinalmont,pharmacie badot vinalmont,café baleine vinalmont,maison comanne,vinalmont,cartes postales vinalmont

     2016

    L'actuelle boulangerie , c'était en 1920 la célèbre poêlerie-quincaillerie  de Félicien Massart. . Son commerce est prospère. Il fabrique poêles - crapauds et « plates buses » sur mesure, selon la superficie de la cuisine. Président du conseil de fabrique d'église, Félicien a aménagé au sein même du mur de son  habitation une alcôve qui accueille une  statue de la Vierge . Le jour où il  décide de déménager, il installe précautionneusement « sa » statue dans une charrette, sur un lit de paille . Exactement à la sortie de Vinalmont, la statue se brise , refusant de quitter le village . Devant une telle preuve de fidélité , criant au miracle, les Vinalmontois la remplacent illico et lui vouent dès lors une dévotion sans limite . Elle sera honorée par les processions jusqu'au début des années 80 "environ" (mais en quelle année exactement cette alcôve a-t'elle disparue? ) 

    Une fois Félicien déménagé , la famille Baleine occupe la maison « Massart » qui acquiert une double vocation : une première partie de l'habitation est promue au rang de café , local de rassemblement du club de football (le drapeau jaune , rouge et noir flotte au dessus de la porte d'entrée en cas de victoire) . Le café est séparé d'une partie boucherie par un panneau révélateur des trésors qui y sont cachés : il représente d'une manière plus que réaliste vaches et cochons dans un décor champêtre . C'est là l’œuvre d'un personnage important du village, Fernand Husson : dessinateur à l'hôtel de ville de Huy , professeur de dessin , il est connu comme l'architecte du village .

     

    20160323-grandroute-lr-701.jpg

     Une seconde  carte postale du chemin des Vallées comme on appelait précédemment la rue Vandervelde 

     

     

    20160323-grandroute-lr-903.jpg

     2016

    Le café des sports sera le fil conducteur des différents gérants suivants : Eva Vanesse et Richard Godefroid, Maria et Carmen Zuccarini. Albert et Anne Fierens en feront un café à la mode durant les années 60...

    Mais le café de village périclite et retrouve bientôt une nouvelle jeunesse comme boulangerie (aujourd'hui la boulangerie -pâtisserie Thierry Matagne )

    En 1920, le voisin de la quincaillerie, de l'actuelle boulangerie donc , c'est le pharmacien M. Herbillon dont l'arrière de la maison donne sur le début de la rue des Doyards . C'est cette partie arrière, un peu exiguë , qui tient lieu de pharmacie . Le pharmacien distribuait préparations et pilules mais était aussi le conseiller médical de première ligne : on n'allait pas chez le médecin pour rien ...

     20160323-grandroute-lr-905.jpg

     La porte latérale à gauche n'existait pas dans les années 20-60 : mais c'était bien par l'arrière  qu'on atteignait la pharmacie. 

    L' officine primitive de M. Herbillon sera reprise par ses nièces Guigui et Marie , les filles du commandant Jaco. Marie Jaco , un peu à l'étroit dans l'ancienne pharmacie , passera bien vite de l'autre côté de la route des Vallées (actuellement rue Vandervelde) et installera donc sa pharmacie dans les annexes de la maison familiale Jaco-Delaye  dans les pièces qu'occupe actuellement Mme Badot ... 

    Avant l'arrivée dans cette maison des parents de Marie Jaco , la propriété était occupée par le médecin du village .

    Le parfum suave de la villa des Roses(voir la carte postale)  du Docteur Delaye chatouillait les narines . Ancienne auberge et relais de poste , en 1920, elle a gardé , scellés dans sa façade , des anneaux auxquels les plus riches des visiteurs du Docteur attachent les chevaux de leur attelage . Le médecin , monsieur distingué, accueille un à un dans son cabinet les patients qui attendent dans la petite pièce située de l'autre côté de la courette , loin des regards indiscrets : les Vinalmontois ne consultent en effet le médecin qu'en dernier recours .

     

    20160323-grandroute-lr-702.jpg

      La maison des roses du Docteur Delaye 

     

    20160323-grandroute-lr-904 (2).jpg

     2016

    En face de la pharmacie actuelle , l'actuelle maison de Mme Comanne occupée auparavant par les familles de Julien  et Renée Derwa-Rome et de Georges et Elise  Verstraeten-  Derwa. 

     

    20160212-grandroutepharma-304.jpg

    La maison Derwa : en brique et calcaire , fin du 18 ième ou début du 19 ième siècle ( Voir la description précise et une photo par Jacques Comanne dans " Le patrimoine monumental de la Belgique -volume 16/2- Arrondissement de Huy ") 

    20160323-grandroute-lr-902.jpg

     2016