vinalmont

sculptures pierre de taille calcaire vinalmont wanzoul

  • Les Wanzoulois appellent Sainte Barbe à la rescousse

    Ils ont peur de la relance des 3 centrales nucléaires de Tihange

     

    1-201700607-sculpturesmathurin -1 (15).jpg

    L'oeuvre de Mathurin Van Den Bogaerde  symbolisant une tour de refroidissement 

    Ce 1er juin , les panaches de fumée d'évaporation des tours de refroidissement des 3 centrales de Tihange étaient visibles de Vinalmont. Une première depuis longtemps.

    On était passé de 3 centrales en ordre de marche à 2 centrales avec les « fissures  »  et même à 1 centrale avec les révisions successives et autre incidents de parcours.

    Mais là , les 3 centrales en activité en même temps , c'était beaucoup.
    Les Wanzoulois ont donc immédiatement pensé à faire appel à Sante Barbe , la marraine de la chapelle de Wanzoul, la patronne des métiers dangereux , des tireurs de mines des carrières de Wanzoul , des artificiers , des mineurs ...

    Sainte Barbe n'était pas trop d'accord . Les tirs de mines ou même le feu d'artifice prévu par Jean -Luc Dethier à la fête , d'accord. Mais les centrales, c'est vraiment trop dangereux.

    Alors , les Wanzoulois , qui savent que sainte Barbe aime les carriers wanzoulois et leur pierre bleue ont installé une ...sculpture d'une centrale ... en pierre de taille ...au pied de la chapelle.

    Pour l'installation de cette œuvre d'art , ce mercredi 7 juin , il y avait là le sculpteur renommé Mathurin Van Den Bogaerde , l'artiste créateur de la sculpture , et aussi un des promoteurs du projet , celui qui a été le professeur de Mathurin à Saint -Luc  Liège, Louis Halleux ; et last but not least « the » spécialiste de la pierre de taille de Vinalmont Léon Kockelmans , membre éminent de Qualité Village. Qualité Village est en effet à l'initiative du projet. Les 3 gaillards étaient d'ailleurs accompagnés par la représentante de Qualité Village Wallonie, Bénédicte  Lovinfosse.

    En plus de son titre « académique », Mme Lovinfosse a aussi joué le rôle de protectrice de la centrale avec son parapluie durant l'installation de l’œuvre d'art. Les éléments étaient en effet déchaînés .

    Toutes les éoliennes de Héron et Villers s'étaient données le mot pour accourir à grands coups de pales créant des rafales de vent pas possible ; les panneaux photovoltaïques du village s'étaient mis en grève pour que la pluie puisse être plus virulente : mais rien n'y a fait . La sculpture a été placée par la fameuse équipe sous les hourra de la lavande du parterre de la chapelle qui avait sorti, pour l'occasion et pour la première fois de la saison, son plus beau manteau bleu.

    Le sculpteur nous dit: " Les tours de refroidissement transforment le paysage comme les panaches blancs dûs aux aux fumées d'évaporation transforment le ciel . De ces colonnes de nuages verticaux , montant jusqu'à se dissiper et disparaître , il se dégage une certaine beauté et une poésie que j'ai tenté de faire apparaître dans l'oeuvre présentée " 

    Les magnifiques panaches de la centrale vu de Vinalmont seront donc photographiés encore longtemps alors que rien , a priori , n'est plus laid que ce gros ensemble de béton ...tout fissuré.

    Le quartier de la centrale et de ses environs continuera à être surpeuplé alors qu'en 1975 ,lors de la mise en route de la centrale , tout le monde prédisait une désertification de Tihange et une diminution drastique de la valeur des immeubles dans la région de Vinalmont.

    La manne financière « Engie » renflouera encore toujours les caisses communales en même temps que tous se battront pour la diminution de l'importance du nucléaire et contre les risques d'une catastrophe nucléaire (remember Fukushima).

    9-yj.JPG

    Arc en ciel révélateur ...

    Plus de 1000 personnes , dont de nombreux Vinalmontois , continueront encore à travailler à la centrale alors que trouver un emploi , c'est la croix et la bannière.

    Les centrales continueront à enrichir le mix énergétique qui garantit l’indépendance de la Belgique en fourniture d’énergie, permettront d’atteindre les objectifs en matière de rejets CO2 et seront donc un des moyens de maintenir le prix de l’électricité assez bas pour un pays qui n’a pas de ressources énergétiques de base; mais les centrales nucléaires n'offriront toujours que peu ou pas de solution valable pour le stockage et l' élimination des combustibles usés et des déchets radioactifs.

    Stop ou encore ? Qu'en pensez vous ? Utilisez la rubrique "Commentaires" en bas de page. 

    ICI une galerie photos de la mise en place de la « centrale » en pierre de calcaire garantie non fissurée. via vinalmont.be . Cliquez sur le second icône sur la bannière à droite pour voir la photo en plus grand et cliquez encore sur la photo pour voir en plus grand encore . 

    ICI une autre galerie photos des panaches des tours de refroidissement des centrales, vues à partir de Vinalmont par M. Merst , Anaïs Delcourt , le photographe inconnu , Delphine Bauret et YJ.  Cliquez sur le second icône sur la bannière à droite pour voir la photo en plus grand et cliquez encore sur la photo pour voir en plus grand encore . 

    Demain , l'historique du projet et la description de la seconde sculpture installée à Vinalmont ce même 7 juin . L'avez vous repérée à Vinalmont ?

     

    1-201700607-sculpturesmathurin -1 (12).jpg

    Louis Halleux et Mathurin Van Den Bogaerde installent la sculpture