vinalmont

vunalmont fc

  • Philippe Destinez raconte le VINALMONT FC -No 5

     

    Nouveau terrain , nouveaux vestaires, nouvelle buvette (1974-1975)

    kirsch22.jpg

    Vous pouvez retrouver les commentaires précédant  (no 1 à 4) de Philippe  dans le blog sur « Vinalmont 69-70 » ,  "Vinalmont 70 -71 et  71-72 », « Vinalmont 72-73 », et  « Vinalmont 73-74 », . N'hésitez de nouveau pas à commenter les ...commentaires de Philippe ou à nous envoyer vos critiques , anecdotes , suggestions, photos

     TARGEZ II

     Cette année, 2e année TARGEZ; nous sommes remplis d’espoir.

    RENE TARGEZ reste mais est de plus en plus handicapé au niveau de sa jambe . Il reste une valeur sûre, mais il a de moins en moins l’envie de jouer.

    Mais nous engageons MICHEL LIZIN, autre voleur de but patenté, qui avait joué longtemps à ANTHEIT puis à VILLERS. Il ratait assez rarement la cible.

    En plus , au niveau des forwards, JACKY BEULER dit GERD BEULER, par analogie à GERD MULLER, qui jouait en réserve, va progressivement prendre des galons et gagner l’équipe première. On se souvient en cette année 74-75 d’un très beau 1-1 à LANDEN où il sera prépondérant.

    D'autres nouveaux joueurs renforcent l'équipe , notamment :

    -JACQUES DELHALLE, un équipier modèle , nous rejoint ; il va rester 4 ans chez nous car il sera encore là sous J CRANINX et il va s’avérer être un bon joueur d’entre jeu.

    -EMILE DHEUR avait fait ses études supérieures avec moi et nous l’avons eu gratuitement par conciliation : il venait de CLAVIER.

    Un bon début de saison

    On se base donc sur le tandem TARGEZ - LIZIN pour mettre des buts et durant la saison. Michel LIZIN va en enfiler beaucoup plus que René TARGEZ qui ne terminera malheureusement pas la saison sur le terrain.

    En début de saison , un match amical à BRAIVES où nous gagnons 1-2 face à une superbe opposition et une victoire 2-0 contre FUMAL en finale de notre tournoi confirme nos légitimes ambitions.

    Nous faisons un excellent début : 6 points sur 6 et une belle résistance 1-2 face à HANEFFE alors que nous méritions mieux. Puis nous allons faire une saison banale avec à peine plus de 20 points.

    Nous avions battu FUMAL 6-0 à la maison avec les 6 buts de LIZIN. Mais par contre, de grandes contre performances.

    Bref, rien à voir avec l’engouement de l’année précédente.

    Au revoir René

    En fin de saison, j’ai fait un discours à la gloire de RENE TARGEZ qui disait adieu au football après des années passées à l’échelon national et une fin de carrière de 2 ans chez nous. J’avais rappelé ses passages par ANDENNE et par AUVELAIS en 3e Nationale à l’époque. C’était un puncheur exceptionnel et une force de la nature qui nous quittait . L'année s’achève en demi-teinte et on a l’impression que les moments de grande chance sont passés.

    Mais la vie continue et au niveau des infrastructures , nous faisons un bond en avant .

    Branle-bas de combat

    C’est durant cet été 1975 que je situe le passage de notre ancien terrain qui jouxtait le cimetière (avec son tourniquet métallique) pour gagner le terrain qui se trouvait de l’autre côté de la route ,la route qui conduisait au MACKINTOSCH (actuellement « Fourneau Ste Anne) .

    On découvre en été un terrain nettement mieux cadré car le précédent ressemblait davantage à une cour de ferme…

    Arille avait remué ciel et terre pour avoir l'aide des dirigeants d'autres clubs : les entreprises Sépul, dont le patron est le président du club de Strée, accepteront notamment de participer, avec ses engins industriels, au nivellement du terrain en face de chez Léon Kockelmans (qui , comme cela , arrivera plus facilement à l'heure ). Pas de terrain sans buvette et vestiaires: il faut donc les construire . Cela sera fait avec enthousiasme et avec de la sueur locale.

    C'est le nom d'André Polet qui sera associé à juste titre aux nouvelles infrastructures auxquelles André avait donné au moins un an de sa vie coordonnant et souvent réalisant tous les travaux . Chacun avait mis « sa pierre » à l'édifice . JEAN-LUC DETHIER avait élaboré les plans de la buvette.

    Comme tant d'autres joueurs, je me souviens avoir prêté main forte à l’élaboration de la nouvelle buvette et des vestiaires . Nous alimentions en mortier ERIC DUBOIS qui officiait , en connaisseur ,en qualité de maçon (ERIC DUBOIS, encore un joueur de chez nous qui était polyvalent. Il pouvait jouer valablement dans le jeu et était gardien de but si les conditions l’exigeaient.)

    Remerciements

    En résumé , de nombreux membres s’étaient activés durant l’entre saison avec une solidarité qui suscitait l’admiration. Les joueurs se sont réellement rendus-compte, à l'occasion de ce branle-bas de combat général, que le club a bénéficié de l’apport de personnes qui l’ont tenu véritablement sur leurs épaules: je ne peux les citer toutes mais je mentionne en tout cas ANDRE POLET, ARILLE JOIRET, VICTOR FONTAINE ou encore CAMILLE CORBIER qui, malgré son handicap, a également souvent fait avancer les choses.

    L'implantation du nouveau terrain et la construction de la buvette et des vestiaires ont  vraiment été un beau moment de solidarité entre amis . 

     

    Photo: L'équipe première emmenée par Arille Joiret est composée de Philippe Destinez, Guy Gonne, André Polet, Claude Hennau , Paul Gonne, Jean Paul Daxhelet, Luc Peeters , Alphonse Pongo , René Targez et Yvan Joiret.