vinalmont

Philippe Destinez raconte le VINALMONT FC - No 6

1975-76 et 1976-1977. Les années de transition -Les 1000 matches de Joseph Craninx .

 201108-foot19.jpg

L'équipe réserve, ou le noyau dur de Vinalmont avec les fidèles d'entre les fidèles, avec Camille Lambrechts, Victor Fontaine , André Polet , Jean Feron , Jules Kirsch, Fernand Richard, Luc Peeters , Eric Dubois , Jacquy Beuler, Michel Corbier et Jean -Claude Maillard

 

Philippe Destinez nous a compté en long et en large, toujours avec passion , ses premières années de football avec Vinalmont. Vous pouvez retrouver ses commentaires en cliquant sur « Vinalmont 69 » (les débuts de Philippe) , «  Vinalmont 70 et 71 » (les années Bibi ), « Vinalmont 72 » , « Vinalmont 73 » (l'année faste) , « Vinalmont 74 »(le nouveau terrain)

Aujourd'hui , il nous raconte les années 1975-1976 et 1976-1977

1975-1976

L'année de transition-Histoire d'eau

Nous avions fait nos adieux à RENE TARGEZ à la fin de l’année précédente. Nous jouons sur le nouveau terrain. MICHEL LIZIN est resté mais CLAUDE HENNEAU a rejoint VILLERS où il retrouve RENE JACOB.

Jean HANQUIN nous a amené ROGER CLOSE qui était un bon joueur. Il va jouer deux ou trois ans. Jacky BEULER est de plus en plus intégré à l' équipe première.

Il n’y avait pas d’entraîneur cette année-là.

Je me souviens de l’immense flaque qui restait sur le milieu du nouveau terrain et nous avions parfois le seul match remis de la province. Les nombreux drainages réalisés par André Polet et son équipe n'y avaient rien changé car il s'agissait de la source intarissable du petit ruisseau qui allait , m'a- t'on dit, rejoindre la Mehaigne au Val Notre Dame (qui ne nous avait , semble-t-il , pas dans ses bonnes grâces .

La moisson de points va être très faible. Nous avions battu deux fois l’équipe de CAGLIARI, une équipe italienne qui jouait dans les installations de YVES BARRE à WIHOGNE et qui était, à ses débuts, une équipe faible. Je me souviens d’un nul 1-1 chez nous contre le VILLERS de HENNEAU et JACOB ainsi qu’une victoire face à HUCCORGNE 2-1 chez nous.  Ce sera une année de transition.

Au MACKINTOSCH, au repas de fin d’année, on annonce la bonne nouvelle :un entraîneur va nous rejoindre l'année suivante.

1976-1977

Jean Paquay , nouvel entraîneur

L’année suivante , nous serons donc sous la responsabilité de notre nouvel entraineur JEAN PAQUAY qui avait le coup de foudre pour le nouveau terrain qu’il trouvait bien cadré. C’est la première chose qu’il m’avait dite lorsque je lui avais signifié que VINALMONT pensait à lui pour conduire le club durant la saison 1976-1977. C’était un professeur d'Éducation Physique. Il avait joué en réserve à WAREMME, à LATINNE, à RACOUR. Il avait une barbe fleurie à la CHARLEMAGNE. Les supporters de l’adversaire saluaient souvent chacune de ses interventions en le qualifiant de « LANDRU ». C’était un bon pédagogue du football. . Mais son message allait-il passer et sa pédagogie (ou piedagogie en football) allait-elle être adaptée à la réalité de VINALMONT.

En fait , en fin d'année , vu les résultats peu encourageants, Jean se fait accompagner comme entraineur par Joseph Craninx de Waremme aussi , qui prend tout doucement le relais.

Jean Paquay avait en effet convaincu deux joueurs de Waremme, qui avaient joué en 3ième nationale ,de rejoindre Vinalmont : Joseph Craninx donc et Joseph Jansis. Des joueurs techniquement supérieurs qui jouaient en un temps , par petites passes quand il le fallait . On n'avait jamais vu cela à Vinalmont .

Les 1000 matches de Joseph

JOSEPH CRANINX sera fêté pour ses 1000 matchs de football à quelques dimanches de la fin du championnat . La presse était présente et nous rencontrions CAGLIARI. Nous menions 3-0 lorsque JOSEPH, qui était donc devenu entraîneur et capitaine, se sortit et me fit remplacer à 20 minutes de la fin , pour introduire les deux réserves, croyant le résultat acquis. CAGLIARI était revenu à 3-3. Cela n'a vraiment pas gâche la fête .

Les délégués de WAREMME étaient ce jour-là à VINALMONT pour rendre hommage à JOSEPH et une petite fête avait prolongé la manifestation à la buvette.

Joseph Craninx était un homme remarquable : féru de musique , s'adaptant à tous les caractères (et il y en avait des caractères à Vinalmont) , s'intégrant à toutes les discussions, des plus sérieuses aux plus farfelues , résistant à toutes les boissons servies à la buvette (et il y en avait des boissons exotiques à Vinalmont) , il pratiquait un humour caustique mais toujours de bon aloi .

JOSEPH était l’entraîneur tout indiqué pour l’année suivante.

 

Commentaires